0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
La nouvelle réédition chez Rock Candy des deux albums de Spys me les a fait ressortir du placard.
On peut s’étonner de cette réédition d’ailleurs car le label Renaissance avait déjà ressorti les deux opus en 1996 sous la forme deux en un. Je n’ai donc clairement pas réinvesti surtout que maintenant les deux albums sont vendus séparément. Spys voit le jour en 1982 et est fondé par deux ex Foreigner, Al Greenwood le clavier et Ed Gagliardi le bassiste. Les deux garçons ont quittés la bande à Mick Jones et Lou Gramm après 79 et la sortie d’Head Games. Pour Gagliardi ce fut même avant car c’est Rick Wills qui est déjà crédité en tant que bassiste sur Head Games. Le groupe se forme autour d’eux et du vocaliste John Blanco, du batteur Billy Milne et du guitariste John Diguadio. La production est confiée à Neil Kernon que les fans de métal connaissent bien et en 82 sort le premier album du groupe éponyme. Sur tous les sites, dans tous les forums dédiés à l’aor et au rock mélodique, cet album est considéré comme un must. Je serais plus réservé personnellement reconnaissant beaucoup de qualité à cet essai mais aussi le fait qu’il ait mal vieillit. Il faut dire qu’on a à faire ici à un mix entre AOR et Pomp Rock. Ce dernier mouvement fleurissant début 80 était surtout basé sur la prédominance des claviers et c’est vrai qu’ici on sent bien que le leader c’est Al Greenwood !!!! Ceux qui attendent du Foreigner risquent d’être surpris. On est entre Styx et Balance pour la faire courte. D’un coté on a des hits incontournables comme Don’t Run My Life, She Can’t Wait ou bien Don’t Say Goodbye. Ça c’est du très haut niveau mais on  aussi du moins bon comme No Harm Done ou la ballade Hold On. L’ensemble est quand même très convaincant et pour 1982 c’était parfait. Personnellement, j’ai découvert l’album bien plus tard ce qui explique peut-être mon sentiment de poussière pas totalement expurgée !!!


Cela reste néanmoins un album à posséder dans toute bonne discothèque qui se respecte tout comme le second Behind Enemy Lines qui arrive en 1983… 
 

 


Tracklist : Line Up :  
01.Don't run My Life
02.She Can't Wait
03.Ice Age
04.Danger
05.Over Her
06.Desirée
07.Don't Say Goodbye
08.Into The Night
09.Hold On
10.No Harm Done

Al Greenwood (claviers)
Ed Gagliardi (basse)
John Blanco (chant)
John Di Gaudio (guitares)
Billy Milne (batterie)

am


Année:1982
Label:EMI Records
Production:Neil Kernon

Discographie :

Spys  (1982)
Behind Enemy Lines  (1983 )


Liens multimédia - videos    

 

 

Notes des visiteurs :

 

 

Comments:

Commentaires   

#1 Eric Berger 01-02-2013 07:34
Je confirme que cela a très mal veilli et j'ai du mal à me faire à l'idée que c'est NEIL KERNON qui a produit cet album. Un groupe pour moi qui reste vraiment underground et qui suscite très peu d'enthousiasme.

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 915 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • R.I.P. Paul Raymond - Le guitariste / claviériste d'UFO est décédé à l'âge de 73 ans

    Gilles
    que dire.......vraiment une ...

    Lire la suite...

     
  • MIKE TRAMP Stray From The Flock

    FranckAndFurious
    4,5/5 : T(r)ampéré je serai ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Sympathique film, ou plutôt ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    Je vais le prendre , je ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    MetalDen
    Des inédits très moyens, voire ...

    Lire la suite...

     
  • FM - The Italian Job

    MetalDen
    5/5 pour moi - Un vrai plaisir ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    J'ai jamais été un fan de ce ...

    Lire la suite...

     
  • FABIENNE SHINE Dont Tell Me How To Shake It

    Emmanuel Ascher
    Depuis toujours, le rock’n’roll ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Apparemment Barjozo a du se ...

    Lire la suite...

     
  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus