0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

grand slam hit the ground

Alors certes les grands groupes ne meurent jamais vraiment, ça c’est entendu. Mais si leur importance se mesure au nombre de projets qui leur sont associés, alors Thin Lizzy est l’un des plus grands de tous les temps…

Ce qu’il est bien sûr déjà dans le cœur de bon nombres d’entre nous ! On dénombre actuellement pas moins de 4 groupes professionnels qui revendiquent son héritage : Le tribute officiel Thin Lizzy avec Scott Gorham, Damon Johnson et le batteur de Judas Priest. Un tribute alternatif avec Brian Downey qui reprend l’intégralité du Live & Dangerous de 1978 à la note près (mais sans imagination). Black Star Riders qui sous l’impulsion de Ricky Warwick écrit depuis 2013 un nouveau chapitre digne de l’historique Lizzy, et aujourd’hui GRAND SLAM, donc.

Pour rappel Phil Lynott fonda GRAND SLAM avec Laurence Archer (du groupe Stampede) et Mark Stanway peu de temps après avoir ordonné la dissolution de Thin Lizzy, avec comme but déclaré de sortir un disque rapidement et de faire vivre son nouveau groupe. Mais la réputation sulfureuse de drug-addict de Lynott, à la fin de sa vie, lui ferma les portes du business, et le nouveau matériel créé en 1984- 85 fut éparpillé sur un album de Gary Moore (Military Man) ou en son nom propre (le single Nineteen au son clinquant typique de cette 2ème moitié des années 80).

Quelle ne fut donc pas ma surprise ce 22 Novembre 2019 de découvrir l’ultime matériel de Phil Lynott en version entièrement finalisée, accompagné de 5 nouvelles compositions de GRAND SLAM ! Laurence Archer a réalisé un travail exemplaire de respect, et offre enfin à ces morceaux extraordinaires un son digne de leurs rangs. Les esprits chagrins qui, sur la base de démos ou d’enregistrements bootlegs, soutenaient que Phil Lynott avait perdu le mojo après Thin Lizzy, en seront maintenant pour leurs frais ! On est pris à la gorge, estomaqués même par la puissance d’écriture de Lynott, demeurée intacte (appelons qu’après un Renegade en demi-teinte, les mêmes ne donnaient pas cher de la peau de Thin Lizzy…), et par la musicalité de Laurence Archer, ce digne successeur des Gary Moore, Scott Gorham et autre John Sykes.
De fait, le matériel de GRAND SLAM s’inspire de la dernière période de Thin Lizzy, celle qui démarre avec Black Rose. Ascher, euh pardon Archer a eu l’intelligence de choisir un chanteur, qui pour une fois ne singe pas Phil Lynott : un certain Mike Dyer, au timbre de voix assez proche de Gary Moore. Voici donc 19 en version 2019, et c’est le décollage immédiat vers le paradis des génies de l’écriture rock avec cette accroche Street-gang faussement easy, qui dispose d’un riff majestueux à la faveur d’un son parfait. Military Man est une ode antimilitariste au lyrisme quasi- cinématographique, chantée avec précision par Dyer, mais sans en faire trop. Dedication (dont le riff spectaculaire résume à lui seul le génie de Phil Lynott !) voit sa puissance décuplée pour un résultat percutant et dansant au succès unanime. Sisters of Mercy et son parfum de folklore Irlandais vous mettra la larme à l’œil avec son clin d’œil à peine voilé à Emerald. Crime Rate est dans la continuité des albums solos de Phil Lynott, qui faisaient la part belle non pas aux guitares mais à la puissance pop du maître. En contrepoint de ces titres carrément historiques, Laurence Archer a concocté 5 morceaux qui parviennent à se hisser avec brio au niveau exceptionnel de l’ensemble. Gone are the Days contient une progression harmonique typique de Lizzy qui rappelle Do anything you want to. Le morceau titre Hit the Ground est parfait de panache et d’inspiration respectueuse mais sans copié/ collé aucun. Crazy, un nouveau rock classic qui va enflammer les salles, Long Road une superbe ballade acoustico- nostalgique.
Franchement, réussir à faire revivre à ce point l’esprit de Phil Lynott a quelque chose de troublant, fascinant même… A l’écoute de ce joyau on se dit que finalement il ne s’est pas passé grand-chose en musique depuis 35 ans, à part une succession de vagues orchestrées par les majors pour vendre des unités en palettes et par wagons entiers. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore Phil Lynott (je conçois que 34 ans d’absence, c’est long comme une nouvelle génération), ce disque est une aubaine qui leur fera découvrir un Hard-rock généreux, inspiré et inspirant à mille lieux des dickats sonores de notre époque parce qu’il ne triche jamais !

C’est LE cadeau de Noël inespéré de la part d’un génie de rock canonisé qui s’est subitement rappelé à notre bon souvenir, de là où il est… Forever Lynott !.


Tracklist :
1.Gone Are The Days
2.19
3.Hit The Ground
4.Military Man
5.Crazy
6.Dedication
7.Long Road
8.Sisters Of Mercy
9.Crime Rate
10.Grand Slam 



Line Up :
Laurence Archer
Mike Dyer
Dave Boyce
Benjy Reid

Label : Marshall Records
Sortie : 22/11/2019


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

GRAND SLAM - Hit The Ground - 4.6 out of 5 based on 5 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 837 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • KING OF HEARTS - s/t - La chronique du nouvel album éponyme

    Fab
    Pour répondre au chasseur,non pas ...

    Lire la suite...

     
  • KING OF HEARTS - s/t - La chronique du nouvel album éponyme

    Chasseur Immobilier
    Salut Fab, J'ai connu un King of ...

    Lire la suite...

     
  • MICHAEL OAKLEY - Introspect - La Chronique

    Nico
    J'aime aussi beaucoup ce mouvement ...

    Lire la suite...

     
  • CLINT CURTIS - Broken Light - Le nouveau Bon Jovi ???

    Pilgrimwen
    Superbe découverte, fab ! Merci ...

    Lire la suite...

     
  • CLINT CURTIS - Broken Light - Le nouveau Bon Jovi ???

    MetalDen
    En effet, excellent, pas grand ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)