0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

mike tramp marcus nand villava pampelune 14 09 2019 01

De deux amis, nous repartîmes à 100 !

(The English version follows here below)

En cette rentrée des classes où tout le monde stresse et court pour acheter le fameux cahier spécial du prof d'EMT format 24x32*, le chanteur de WHITE LION nous invite à prolonger l'ambiance des vacances avec une tournée espagnole semi-acoustique bon enfant et emplie d'anecdotes. (VAN HALEN, RAINBOW, Vito BRATTA, …). Ce sera donc avec grand plaisir que l'on s'y rendra.

Pour ce déplacement, cette fois, ce sera par un site web de covoiturage que je partirai de Pau pour rejoindre "mon sucre" à Baiona. Une fois le câlin de retrouvaille froissant agréablement mon tshirt de RAINBOW, nous  reprimes la route vers l'Espagne, la Navarre, ou plutôt une ancienne province Basque me narrera un certain Serge, chauvin et tenancier du SAXON FORUM FRANCE. Ce sera avec facilité que notre ami GPS nous amène au très agréable hôtel le Villava Pampeluna  qui se situe à quelques centaines de pas de la Sala Totem et du Sugaar Irish Pub mitoyen. On profitera du beau temps pour s'y rendre en mode bipède pour épargner la couche d'ozone et aérer nos artères.

Bien que le show soit prévu à 21h, nous arrivâmes vers les 19h pour dîner à La brasserie, le Sugaar Irish qui surplombe la salle de concert "colocatrice".

Une paroi de verre nous laisse voir Mike TRAMP faire les derniers préparatifs. C'est sympa. Nous sommes les premiers et les seuls qui souhaitent semble-t-il diner à ce créneau horaire. Probablement que les espagnols se substanteront plus tard car l'accueil et le repas servis sont irréprochables. Nous apercevons toutefois quelques look représentatifs et c'est timidement avec mon anglais approximatif que je m'approcherai d'Ana et de Robert les promoteurs de la tournée. Ceux-ci m'invitent en tant que chroniqueur mais je tiens à les rassurer que nous paierons la place de ma compagne. Je sais que certains n'hésitent pas à exiger des accréditations pour leur famille présente, ce qui pourrait se faire (?) pour des concerts de milliers de personnes, mais ce soir et au vu du prix raisonnable, il faut aussi savoir soutenir les gens qui prennent de tels risques financiers. En plus, cela me permet d'avoir un ticket personnalisé, personalisation qui n'existe plus dans notre pitoyable 6e puissance économique mondiale. Et dire que la France était autrefois reconnue pour sa classe. Louis XIV et Napoléon doivent probablement être de mon avis. Bref …

Bien accueilli, j'en profite pour oser demander si il est possible de voir l'ancienne star des années 80 de MTV, pour qu elle me signe la page de mon livre*** où j'évoque sa présence dans un concert de DEEP PURPLE à Paris en 2003. Ana nous amena donc à la rencontre de l'idole et cette anecdote interpellera le cité. Ma nervosité et mon faible anglais m'empêcheront de lui poser quelques questions d'autant que le moment s'y prête peu. Je me laisse aller à le féliciter pour son dernier album STRAY FROM THE FLOCK et notamment le titre d'ouverture de 8mn, ce qui amusera le guitariste accompagnateur Marcus NAND. Je devrais insister auprès de ce dernier pour qu'il signe aussi la page. Il justifiera son refus en disant qu'il est un musicien ''inconnu'' et étranger au sujet. J'insitais poliment en lui pretextant que c'était pour le souvenir, pour le fun. Du coup, il semblait ravi de notre considération et accepta alors volontiers avec un grand sourire presque gêné. Entre timides, on ne va pas s'en sortir si on ne se booste pas un peu l'égo mouhaha ! Nous laissons donc les musiciens se préparer et repartons dîner.

Après un bon repas et quelques sourires échangés, nous descendons pour nous présenter à l'accueil de la salle qui voit déjà une petite file d'attente entrer ... Donc une file qui n'attend pas vraiment mouarf (leçon numéro une pour apprendre à écrire des phrases stupides)... Sauf qu'il faut acheter les billets à l'étage, à la brasserie. Je remonte donc pendant que Ana fait entrer mon sugaar (=sucre en français). Alors qu'il ne reste qu'Ana et l'hôte d'accueil, en redescendant l'escalier, je vis un billet de 20€ au sol. Bingo ! "Tu es un homme chanceux" me dit-elle ; je lui rétorquai "que c'était elle qui était chanceuse car du coup j'achèterai un cd et/ou un tshirt de plus",  ce qui ne manquera pas de faire rire ma sympathique interlocutrice qui me lèvera aussi son pouce. On s'amuse comme on peut :)

De file d'attente en fil en aiguille, entrons donc et que le show commence. La jolie salle a réduit pour la circonstance sa surface de moitié pour offrir une ambiance intimiste aux privilégiés de ce soir. Dans ce lieu modulable conseillé, peut s'inviter 1.000 convives, ou offrir une audience debout de moitié. Mais évidemment ce soir, la salle reste configurée en mode Pub, à savoir en mode places assises. Au passage, une salle avec d'aussi beaux parapluies serait bienvenue à Pau, région pluvieuse. Mais à défaut de salles de cette aura, Pau nous ravirait si elle se "contentait" d inviter "seulement" Mike TRAMP. Cela me satisferait très bien. … Pourtant, ce soir à Villava Pamplona, on aurait plutôt besoin d'éventails tant la chaleur d'été est encore présente, limite étouffante. Bref, le monde à l'envers comme ces parapluies inversés qui renvoient des lumières colorées du plus bel effet.

Peu importe la température ou le sens des choses, le chanteur à la voix si particulière et touchante va remettre les choses dans le bon ordre, dans la bonne sensualité, avec un show plaisant de bout en bout.
Comme il le dira, une bonne chanson s'adaptera toujours à l'acoustique et prend exemple de la chanson WAIT qu'il avait présenté en acoustique avec Vito BRATTA au décideur de sa maison de disque de l'époque, très sceptique quand au succès de ce futur hit. Ceux qui veulent connaitre la suite de son histoire le pourront en venant au prochain show.Ha ha !

Autre anecdote : Sa rencontre avec Ritchie BLACKMORE et Ronnie James DIO qui est son idole. Moi qui avait remplacé mon t-shirt de RAINBOW porté pour la route par le tshirt pour ce soir de Glenn HUGHES en pensant que ca alertera Mike du fait que Soren ANDERSEN est le musicien producteur en commun aux deux artistes, sera donc une erreur d'aiguillage de ma part. Toutefois, le chanteur m'ayant signé mon livre sur Deep Purple me saluera de la scène apres avoir chanté cet hymne-hommage à Ronnie. Sympa pour moi, j'ai rougis mais ce souvenir restera gravé dans ma mémoire tant que celle-ci restera verte.**  … Mais sympa aussi pour tout le monde tant l'intégration des titres des hymnes dans lequel l'inventeur des horns a œuvré, dans les paroles et quelques passages de riffs et mélodies bien connues (CATCH THE RAINBOW, HEAVEN & HELLS, …) toucheront inévitablement l'assemblée. Bien joué l'artiste ! Je narrerai mon "mauvais" choix de tshirt à Robert qui le fera sourire.

Le set se poursuit dans une ambiance feutrée et tendre notamment avec la ballade WHEN THE CHILDREN CRIES, l'entraînant BROKEN HEARTS ou encore le touchant TRUST IN YOURSELF. Sur un rock, l'irrésistible GIVE IT ALL YOU GOT, ma miss et moi nous permettront d'aller danser au fond de la salle afin de ne pas déranger l'assistance. Autre plaisir personnel. **

(HYMN FOR RONNIE + TRUST IN YOURSELF)



Qui dit semi acoustique, dit semi électrique. Aussi Le guitariste "inconnu" qui mériterait de l'être distillera un feeling bien bluesy et inspiré, peu démonstratif mais pas moins mémorable surtout sur son arrangement magnifique du solo de WAIT entre autres. Parfois ca ne sert à rien de balancer du shredd à tout va quand ca ne s'y prête pas. Et ce complice parfait, à la voix bien agréable aussi, l'aura très bien compris. Marcus NAND n'est d'ailleurs pas si inconnu que cela, car il a oeuvé dans l'autre groupe du chanteur FREAK OF NATURE, entre divers projets de collaboration et de production et jouit d'une belle réputation dans le milieu du Flamenco, ceci expliquant probablement son jeu si fin.

On aura évidemment droit aux autres hits du LION BLANC qui comme ce bon hamburger espagnol digéré, seront un régal. A leur tour, 3 titres du dernier album qui sera probablement dans mon top de l'année, nous enlacent (DEAD AND RIDE, HOMESICK, NO CLOSURE).

Le chanteur a toujours sa voix si charismatique, un sourire quasi permanent communicatif, peu avare en histoires traduites en espagnol par son comparse, ce qui permettra de trouver un écho positif certain dans le public, comme leur rencontre en 1994, ou celle de Mike avec RAINBOW et aussi avec David les ROTH (VAN HALEN). Quelques samples rythmiques viendront accompagner les deux hommes sans que ce soit pesant. Le show est bien cimenté autour de ces standards même si un titre rock de plus vers le milieu du show empli de mid-tempo et ballades, à la place d'un LITTLE FIGHTER à mon goût, dispensable, nous aurait élevé d'un cran sur une échelle déjà haute. Pour mon plaisir égoïste, je regretterai l'absence de quelques pépites de ses albums solo, comme celle que je considère comme un des rares classiques écrit ses dernières années, le sublime opener END TO WAR issu du dernier album. Mais c'est bien pinaillé, vous en conviendrez car ici, il ne faut pas se tromper de concerts : On est dans un pub chaleureux bercé par un show intimiste et complice.


Bref on est en famille, on est bien, on est peinard dans cette salle aux lumières pétillantes et feutrees, on boit un coup sans perdre une note et on a droit à un très bon concert, qui nous effacent tous soucis : 50% acoustique-électro peut être, mais 100% bien être !

mike tramp marcus nand villava pampelune 14 09 2019 04

C'est donc sous une audience conquise que la rock star se prêtera au jeu des selfies et autres dédicaces avec un sourire et un professionnalisme infaillible, notamment quand en me voyant batailler pour présenter la set-list et le coffret acheté dans les mains, il me prendra ni une ni deux, celui-ci pour bien le présenter à la jolie photographe. Pro ! Vous avez dit Pro ? ;)

Pour ma part, j'aurai enfin vu et de surcroit rencontré une de mes premières idoles musicales car PRIDE fut une de mes 10 premiers cassettes achetées au début de mon adolescence. Émotions donc sur mes souvenirs … Et émotions multiples car j'aurai fait le hat trick : Page de mon livre, la set List et la photo après que ce fameux billet de 20€ m'aidera a financer le coffret THIS & THAT édition limitée et numérotée, de concerts et autres raretés. 

Avant de regagner notre hôtel, on saluera nos hôtes qui se disent pressés que je leur transmette le report. Quand je leur ai rappelé qu'il était rédigé en français, voyant son visage si souriant se fermer de déception et en rapport à son accueil si avenant, je lui promis d'en rédiger une version anglaise ! Ami Google, on compte sur toi et moi-même pour y passer une bonne heure. Le temps est la seule chose que l'on peut offrir, alors, allons-y, come on ! Pourtant, la dame nous dira avoir vécu son enfance en France avec sa soeur à "Bessiers" dans "Leroltes",mais qu'elle a oublié les mots de la langue de Molière. Bah moi qui suis nul en anglais, si en plus on prononce mal ''Béziers'' dans ''l'Hérault'', je suis foutu. Ha ha ! On s'amusera donc de ce moment où on aura du se répéter les choses tant la bonne humeur aura été présente.

Merci donc à Robert et Ana de R.M.CONCERTS PROMOTION et au duo gagnant Mike et Marcus pour leur accueil ... et à ma miss d'être venue ?

On profitera du lendemain pour faire un rapide tour dans cette basse Navarre pour vite regagner le Pays Basque** et profiter de l'océan à l'inlassable San Sébastian. Super week-end.

Franck


* clin d'oeil à Julien pour sa fille et tous ceux qu'il représente

** bénévole, j'écris aussi pour moi et les miens donc j'aime conter des anecdotes perso pour m'en souvenir dans quelques années, ou autres messages subliminaux à l'attention de proches. Désolé si cela pourrait ennuyer, tant mieux si comme pour nous cela t'amuse. Je vous sers des tapas ?
*** Franck ''andfurious'', auteur du livre ''DEEP PURPLE 50 ans La Maison des Légendes''



*** ENGLISH VERSION ***

Google translation

From two amigos, we went back to 100!

In this new school year when everyone is struggling to buy the famous 24x32 * EMT teacher's special notebook, the WHITE LION singer invites us to extend the holiday atmosphere with a good-sounding Spanish semi-acoustic tour. and filled with anecdotes. (VAN HALEN, RAINBOW, Vitto BRATA, ...). It will be with great pleasure that we will go there.

For this trip, this time, it will be through a carpool website that I will leave Pau to join "my sugar" in Baiona. Once the reunion hug agreeably crumpled my tshirt RAINBOW, we resume the road to Spain, Navarre, or rather an old Basque province will narrate me a certain Serge, chauvinist and administrator of the SAXON WEBSITE FRANCE. It will be with ease that our friend GPS will take us to the very pleasant hotel Pampeluna Villava which is located a few hundred steps from the Sala Totem and Sugaar Irish Pub adjoining. We will take advantage of the weather to go in biped mode to spare the ozone layer and aerate our arteries.

Although the show is scheduled for 21h, we arrived around 19h to dine at the brewery, the Sugaar Irish overlooking the concert hall "roommate".

A glass wall lets Mike TRAMP make the final preparations. It's nice. We are the first and only ones who seem to want to dine at this time slot. Probably that the Spaniards will come later because the reception and the meal served are irreproachable. However, we see some representative look and it is timidly with my approximate English that I will approach Ana and Robert the promoters of the tour. These invite me as a columnist but I want to reassure them that we will pay the place of my companion. I know that some do not hesitate to require accreditations for their present family, which could be done (?) For concerts of thousands of people, but tonight and given the reasonable price, we must also know how to support people who take such financial risks. In addition, it allows me to have a personalized ticket, personalization that no longer exists in our pitiful 6th world economic power. And to say that France was once known for its class. Louis XIV and Napoleon must probably be of my opinion. In short ...

Well received, I take the opportunity to ask if it is possible to see the former star of the 80s MTV, for me to sign the page of my book *** where I mention his presence in a concert of Deep Purple in Paris in 2003. Ana brought us to meet the idol and this anecdote will challenge the city. My nervousness and my weak English will prevent me from asking him some questions especially as the moment lends itself little. I let myself go congratulate him for his latest album STRAY FROM THE FLOCK including the opening title of 8 minutes, which will entertain the guitarist Marcus NAND. I should insist that he sign the page as well. He will justify his refusal by saying that he is a musician "unknown" and foreign to the subject. I insinuated politely in pretext that it was for the memory, for the fun. Suddenly, he seemed delighted with our consideration and then willingly accepted with a big smile almost embarrassed. Between timid, we will not get out if we do not get a little ego mouhaha! We let the musicians get ready and leave for dinner.

After a good meal and some smiles exchanged, we go down to introduce ourselves to the reception of the room which already sees a small queue enter ... So a queue that does not really wait mouarf (lesson number one to learn to write stupid sentences lol) ... Except that you have to buy the tickets upstairs at the brewery. I go back. While there is only Ana and the host, going down the stairs, I saw a ticket of 20 € on the ground. Bingo! "You are a lucky man," she told me ; I retorted "that it was she who was lucky because suddenly I will buy a cd and / or tshirt more", which will not fail to make me laugh my friendly interlocutor who will also lift his thumb. We have fun as we can :)

Queuing, so let's get in and let the show begin. The pretty room has reduced its surface by half to provide an intimate atmosphere to the privileged tonight. In this modulable place recommended, can invite 1000 guests, or offer an audience standing in half. But obviously tonight, the room remains configured in Pub mode, namely in seating mode. By the way, a room with such beautiful umbrellas would be welcome in Pau, rainy region. But for lack of rooms of this aura, Pau would delight us if she was "happy" to invite "only" Mike TRAMP. That would satisfy me very well. ... However, tonight in Villava Pamplona, ​​we would rather need fans as the heat of summer is still present, limit stifling. In short, the world upside down as these inverted umbrellas that return colorful lights of the most beautiful effect.

No matter the temperature or the meaning of things, the singer with the voice so special and touching will put things in the right order, in good sensuality, with a pleasant show from start to finish.

As he will say, a good song will always adapt to the acoustics and is an example of the song WAIT he had presented in acoustics with Vitto BRATA to the decision maker of his record company of the time, very skeptical when to success of this future hit. Those who want to know the rest of his story will be able to come to the next show. Ha ha !

Another anecdote: His meeting with Ritchie BLACKMORE and Ronnie James DIO who is his idol. I, who had replaced my RAINBOW t-shirt worn for the road with Glenn HUGHES tonight t-shirt thinking that it will alert Mike that Soren ANDERSEN is the musician producer in common to both artists, will therefore be a mistake. referral from me. However, the singer who signed me my book on Deep Purple will greet me from the scene after having sung this hymn-tribute to Ronnie. Nice for me, I blushed but this memory will remain engraved in my memory as it will remain green. ** ... But nice for everyone as the integration of the titles of the anthems in which the inventor of horns has worked, in the lyrics and some passages of well known riffs and melodies (CATCH THE RAINBOW, HEAVEN & HELLS, ...) will inevitably touch the assembly. Well done the artist! I will narrate my "bad" choice of tshirt to Robert that will make him smile.

The set continues in a hushed and tender atmosphere with the ballad WHEN THE CHILDREN CRIES, training BROKEN HEARTS or the touching TRUST IN YOURSELF. On a rock n' roll, the irresistible GIVE IT ALL YOU GOT, my miss and I will allow us to dance at the back of the room so as not to disturb the audience. Other personal pleasure. **

We will of course have the right to the other WHITE LION hits that like this good digested Spanish hamburger, will be a treat. In turn, 3 tracks of the last album that will probably be in my top of the year, embrace us (DEAD AND RIDE, HOMESICK, NO CLOSURE).

The singer still has his voice so charismatic, a smile almost permanent communicative, little stingy in stories translated into Spanish by his colleague, which will find a positive resonance in the public, like their meeting in 1994, or that of Mike with RAINBOW and also with David the ROTH (VAN HALEN). Some rhythmic samples will accompany the two men without being heavy. The show is well cemented around these standards even if one more rock title towards the middle of the show filled with mid-tempo and ballads, instead of a LITTLE FIGHTER to my taste, dispensable, we would have raised a notch on an already high scale. For my selfish pleasure, I regret the absence of some nuggets of his solo albums, like the one I consider as one of the rare classics writes his last years, the sublime opener END TO WAR from the last album. But it is nibbled, you will agree because here, do not be mistaken concerts: We are in a warm pub rocked by an intimate show and accomplice.

In short we are with the family, we are well, we are painier in this room with sparkling lights and felt, we drink a shot without losing a note and we are entitled to a very good concert, which we erase all worries: 50% acoustic- electro can be, but 100% well be!

It is therefore under a conquered audience that the rock star will lend itself to the game of selfies and other dedications with a smile and an infallible professionalism, especially when seeing me fight to present the set-list and the box bought in the hands, he take me neither one nor two, this one to present it to the pretty photographer. Pro! You said Pro? ;)

For my part, I finally saw and also met one of my first musical idols because PRIDE was one of my first 10 tapes purchased at the beginning of my youth. Emotions so on my memories ... And multiple emotions because I will have made the hat trick: Page of my book, the set List and the photo after this famous ticket of 20 € will help me to finance the set THIS & THAT limited edition and numbered, concerts and other rarities.

Before returning to our hotel, we greet our guests who say they are in a hurry that I send them the report. When I reminded them that it was written in French, seeing his smiling face close with disappointment and in relation to his so welcoming reception, I promised him to write an English version! Friend Google, we count on you and me to spend a good hour. Time is the only thing we can offer, so let's go, come on! However, the lady will tell us that she lived in France with her sister "Bessiers" in "Leroltes", but that she has forgotten the words of the language of Molière. Bah me who am nil in English, if in addition we pronounce badly ''Beziers'' in ''Herault'', I'm screwed. Ha ha ! We will have fun from this moment when we will have to repeat things as good mood has been present.

So thank you to Robert and Ana de R.M.CONCERTS PROMOTION and the winning duo Mike and Marcus for their welcome ... and my miss to be here?

We will take advantage of the next day to make a quick tour in this low Navarre to quickly return to the Basque Country ** and enjoy the ocean to the tireless San Sebastian. Super weekend.

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 504 invités et un membre en ligne

  • radakka

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

Commentaires

  • TRUST - Fils De Lutte

    MetalDen
    4/5 pour moi, excellent opus !

    Lire la suite...

     
  • JIM ANDERSON GROUP - I Belong

    MetalDen
    Chouette découverte, il y a ...

    Lire la suite...

     
  • Robert TEPPER - Better Than The Rest

    Laigre
    Un des mes albums préférés ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)