0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Pas vraiment la foule des grands jours en cette soirée du 30 octobre dans la banlieue de Pau à l’ampli à Billère.

Le nombre de  pré-ventes avait été faible tant et si bien que j’ai acheté mon ticket sur place, et ce n’est pas la file d’attente qui m’a gêné ! , Une fois à l’intérieur, et peu avant le début du concert, le constat était sans appel, autour de 80 fans étaient là. Parmi eux j’en salue plusieurs de Toulouse, les twins du  Tarn (qui fêtent ce soir la leur anniversaire, la classe !), de l'Aveyron et du pays basque, autant dire que les Palois ne sont pas au rendez vous ! Certains tentent une explication, les autochtones sont plutôt punks pour les plus anciens, et Death pour les plus jeunes ! On ne donnera pas la réponse ce soir, tant pis pour les absents, cela ne gâchera pas notre plaisir.
D’autant que dès les premières mesures de Rev-Raptor, le titre phare du nouvel album, il apparait qu’Udo et sa bande ne sont pas dépités pour autant, et montrent un enthousiasme et une bonne humeur communicative qui va de pair avec un professionnalisme tout germanique.
Comme souvent à l’ampli, le son est parfait, restituant le mur de guitares de Igor Gianola , le soliste et de  Stephan Kaufmann, ancien batteur dAccept, le  rythmique, à la base du classic heavy metal du groupe. Le bassiste Fitty Wienhold et Francesco Jovino  à la batterie donnent le rythme avec une précision métronomique Le lightshow met parfaitement en valeur le vieux guerrier en treillis, bientôt 60 ans au compteur, mais toujours d’attaque. Pas de long discours avec le public, mais des mimiques efficaces pour faire participer le public et taper dans les mains, comme dans Dominator, autre titre récent dans la discographie de l’allemand. Son époque avec Accept est toujours bien représentée, avec cinq titres (voir la set-list). C’est juste avant l’un d’entre eux, Neon Nights, que Igor Gianola se lance dans un solo tout en parcourant la fosse au milieu du public, ravi, puis grimpe sur le balcon arrière où se trouvait votre serviteur, pour m’interpeler d’un riff mordant, Thierry  Loustauneau, auteur du reportage photo de cet article, ayant immortalisé cette participation bien involontaire mais franchement sympathique au spectacle, merci à lui !  
Public peu nombreux, ou bien obligation de ne pas trainer pour repartir sur la route et la date suivante ? Ou autre chose, toujours est il que par rapport à la Set List parisienne deux jours plus tôt, le premier rappel avec The Bogeyman et la reprise d’Accept Metal Heart passent à la trappe, seul Balls to the Wall est joué en rappel, mais
quel rappel, le public compensant la faible nombre par une participation très active. Voir la vidéo qui restitue ce moment magique, vidéo par ailleurs sélectionnée par le groupe pour un passage sur le site Blabbermouth, une réponse peut être à ACCEPT qui avait aussi sélectionné une vidéo de RockMeeting à Biarritz : Bulletproof sur sa page Facebook !
Au final très belle prestation de Udo et ses guerriers, toujours aussi motivé, défiant les modes avec un heavy metal vintage, pour notre plus grand bonheur, cela s’apparentait presque à un privilège, comme si l’on avait accueilli une légende dans son salon, en toute intimité ou presque !

Le superbe reportage photo de Thierry Loustauneau ICI


Rev-Raptor
Dominator
Thunderball
Leatherhead
Independence Day
Screaming for a Love-Bite (reprise d’Accept)
Heart of Gold
Vendetta
Princess of the Dawn (reprise d’Accept)
I Give As Good As I Get
Guitar Solo
Neon Nights (reprise d’Accept)
Break the Rules
Man and Machine
Drum Solo
Living on a Frontline
Up to the Limit  (reprise d’Accept)
Two Faced Woman

Encore:
Balls to the Wall (reprise d’Accept)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

Commentaires   

#1 Eric Berger 27-11-2011 10:40

Je n'étais pas à ce concert, un peu trop éloigné, dommage car le live report de Metalden fait envie, les vidéos aussi. Un grand coup de chapeau à UDO et ses musiciens car jouer devant seulement 80 personnes n'est pas chose facile. Ces gars ont su garder leur Foi intacte en leur musique et merci à Metalden de nous faire partager ce moment et merci à tous ceux qui se sont déplacés.

Long Live Rock'n'Roll!!!!!!!!!!!!!!!

You have no rights to post comments

U.D.O. Live Pau L'ampli 30/10/2011 - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 747 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)