0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
KISSIN’ DYNAMITE  Toulouse Le Metronum 2014  Kissin Dynamite est un groupe qui monte.
Ces jeunots allemands, qui mélangent savamment glam rock et heavy metal avec une bonne dose de fun, en sont à leur quatrième album alors que la moyenne d'âge des musiciens ne dépasse pas les 22 ans, et leur succès va crescendo puisqu'ils sont maintenant en mesure de tourner en tête d'affiche. La longue tournée européenne qu'ils ont faite au cours de cet automne nous fait en plus le privilège de se terminer à Toulouse, dans une salle cinq étoiles comme le Metronum qui plus est. Par contre, ce n'est pas encore en France qu'ils ont leur plus grosse fan base, parce qu'on n'est pas très nombreux à être présents ce soir-là. A peine 130 personnes ont fait le déplacement (grosso modo la même affluence qu'à Paris une semaine plus tôt lorsque Kissin Dynamite avait joué au Nouveau Casino). Pourtant les tarifs étaient vraiment attractifs et c'était un samedi... Mais en même temps, si le samedi est le jour idéal pour apprécier un concert parce qu'on ne bosse pas le lendemain, c'est aussi le jour où il y a le moins de gens disponibles... ça peut aussi s'expliquer par le nombre important de concerts sur Toulouse ces derniers temps, les metalleux du sud-ouest ne sachant plus où donner de la tête depuis octobre. Jusqu'à présent, ça n'avait jamais désempli, on n'avait même jamais eu autant de concerts de metal sold out ici. Il faut bien que certains en fassent les frais à un moment ou un autre, et c'est probablement ce qui explique la désaffection du public pour cette date. Il n'y avait pas non plus eu une promo retentissante, quand on pense que le premier groupe, qui s'appelle Highway, était vendu comme Highway Beer sur les affiches et même sur les billets du concert !
Mais le peu de personnes présentes n'a pas empêché un excellent concert dans une ambiance non moins excellente.


C'est un peu avant 21h qu'on arrive, et HIGHWAY vient de commencer. C'est un groupe montpelliérain que j'avais vu deux mois auparavant à Dijon, au Rising Fest. J'avais trouvé ça bien sympa, en me disant que je les reverrais avec plaisir ce soir. Je ne sais en tout cas pas ce qui a pris aux organisateurs de la date et à la promo d'avoir appelé ce groupe Highway Beer... Ils n'officient pas dans la chanson à boire et ils n'ont pas l'air d'être spécialement alcoolos. Highway, c'est d'abord et avant tout du hard rock de qualité joué avec conviction et plaisir. Ils semblent avoir quelques fans dans la salle (en même temps vu le peu de gens présents, quand il y a des gens qui bougent, on les remarque), et leur prestation est très bien accueillie. Le chanteur ressemble beaucoup à Kirk Hammett, arbore un gros bandana aux couleurs américaines, et a une très bonne voix sans intonations franchouillardes qui auraient gâché leur hard rock graisseux aux forts relents bluesy et fort bien exécuté. Même s'il n'y a pas un morceau qui m'ait marqué en particulier, on se laisse naturellement à bouger de la tête et du pied au son de leur musique. En prime, ils bénéficient des conditions techniques au top offertes par le Metronum, et leur son est donc excellent. La prestation des Languedociens est tout à fait convaincante et s'ils ont l'occasion de tourner régulièrement, on devrait en réentendre parler. Vu qu'ils sont dans une région voisine (qui va bientôt être fusionnée avec Midi-Pyrénées, en plus !), on devrait avoir des occasions de les revoir dans le coin, du moins je l'espère.



Après une pause sympa entre le bar et le patio, c'est au tour de ULTIMATE MUSIC COVERS d'investir la scène. Quel est donc ce groupe au nom qui ne sonne pas très metal ? UMC, c'est un duo allemand complètement WTF ! Ce sont deux jeunes Allemands, un batteur (en tenue de chantier en mode Village People) et un guitariste (qui a un look de metalleux). La basse, les claviers et le chant sont assurés par des samples. Comme le nom du "groupe" l'indique, ils jouent des reprises de pop. Il y a d'ailleurs un pied de micro au milieu de la scène, avec un mannequin qui représente un chanteur, à la place de la tête duquel se trouve un calendrier avec la photo de Pharell Williams, d'Obélix, de Lady Gaga, de Pikachu... et même de Conchita Wurst !
Le concept est excellent, pas si éloigné que ça dans l'esprit d'un JBO ou d'un Ultra Vomit. Le problème, c'est qu'ils reprennent des morceaux un peu trop actuels. Jennifer Lopez, Pharell Williams, Pitbull, Avicii, non seulement je n'ai jamais aimé mais surtout je n'ai jamais écouté suffisamment pour simplement connaître. Donc même si j'aime bien le principe, je n'adhère pas. C'est rigolo pendant trois morceaux, le jeu de scène des deux gus est plutôt drôle même sans connaître les versions originales, mais après le soufflé retombe. J'ai quand même tenu jusqu'au bout, contrairement à d'autres... UMC aurait en tout cas tout à faire sa place à Wacken sur la scène du Biergarten, entre Mambo Kurt et Santiano... Mais là j'aurais préféré voir un vrai groupe !


Encore une pause sympa avec des gens sympas et c'est au tour de KISSIN DYNAMITE de venir assurer son rôle de tête d'affiche. Je m'attendais à un bon petit concert bien sympatoche, mais pas au-delà. J'avais vu deux fois le groupe en live, en festival. Au Hellfest 2013, ils jouaient de jour, ils avaient un son pourri et une playlist axée exclusivement sur l'album "Money, sex and power" (je déteste ce principe pour un groupe de ne jouer quasiment que du dernier album en date), mais ils avaient pas mal assuré scéniquement. Au Bang Your Head 2014, ils jouaient dans les mêmes conditions sauf qu'ils étaient devant leur public, ils ont joué un titre en plus ("DNA" en avant-première, "Megalomania" n'étant pas encore sorti à ce moment-là), mais ils envoyaient moins sur scène. Bref, tout ça était sympa mais rien de transcendant. En gros, je m'attendais à grosso modo la même chose avec une playlist plus étoffée. En plus, le "Megalomania" tout chaud tout neuf ne m'a pas emballé plus que ça. Et finalement le résultat a été une belle surprise ! Kissin Dynamite en salle et en festival, c'est vraiment le jour et la nuit. Ils ont surtout les moyens d'une vraie tête d'affiche, avec le gros son (mais qui est inhérent à l'acoustique de la salle, les deux groupes précédents ayant joué dans des conditions tout aussi bonnes) et le décorum (de jolis backdrops et des gros bâtons de dynamite sur les enceintes), un bon temps de jeu (plus d'une heure et demie, ce qui est largement plus que ce que font de nombreux jeunes groupes actuels), des gros fumigènes... Dès les premières notes de "DNA", on sent qu'on va avoir droit à un super moment. Le groupe affiche une forme olympique et une motivation sans faille, prenant un plaisir visible devant les 130 pauvres spectateurs présents comme si on était 4000. Et ce plaisir est contagieux pour les spectateurs présents. Le seul moment faible du concert aura été ce solo de batterie pas trop long mais aussi inutile que ridicule. Et puis quand un groupe a 22 ans de moyenne d'âge, ils n'ont pas à faire des solos de merde pour se reposer :diable: Après il faut dire qu'ils ne s'économisent pas. Ils sont moches comme tout (Hannes ne ressemble à rien, le bassiste a de faux airs d'un David Hasselhof prépubère...) mais ils ont cependant un bon charisme. Et puis ils ont gagné en sobriété niveau look, Hannes s'étant fait couper les cheveux et arborant une coiffure nettement moins improbable (et indescriptible) que l'été dernier. C'est un très bon frontman, qui court partout et qui est en plus impeccable vocalement. En prime, il fait également l'effort de s'adresser au public la plupart du temps en français. 
La playlist est également très satisfaisante, avec une interprétation au top. Le dernier album n'est pas spécialement privilégié (son prédécesseur l'est toujours par contre) et les titres sont bien choisis. L'un des meilleurs moments de la soirée a été le morceau semi-acoustique "Six feet under", qui fait sautiller de partout. Ces morceaux en live et en salle prennent vraiment toute leur dimension. J'aurais quand même aimé un peu plus d'extraits d'"Addicted to metal", l'album par lequel j'ai découvert le groupe et qui est bourré d'hymnes. Ainsi qu'un petit "Let's get freaky" de leur premier album, dont seul le titre éponyme "Steel of Swabia" a été joué. Mais quand on entend les "bunga bunga" de "Money, sex and power" ou "Sex is war", c'est quand même irrésistible . Ce sont des morceaux sans prétention, simples, mais qui font mouche à tous les coups. Pendant les rappels, Hannes revêt une belle hermine pourpre kitschissime sur "I will be king", avant un final sous les acclamations avec "Operation Supernova" qui conclut en beauté un excellent concert.

Playlist de KISSIN DYNAMITE :

DNA
Running Free
VIP in Hell
She's A Killer
Money, Sex & Power
Maniac Ball
God in You
Love, Hate Me
Six Feet Under
Fireflies
Sex Is War
Hysteria
Steel Of Swabia
Ticket to Paradise

I Will Be King
Operation Supernova


Voilà donc une superbe soirée, en tout point réussie. Des potes, une superbe salle, et des groupes qui ont tous assuré. Et on est d'autant plus ravi quand on voit un concert réussi au-delà de toutes les espérances alors qu'à la base, on n'attendait rien d'un groupe. Kissin Dynamite a fait bien plus que de faire passer un moment agréable un samedi soir : ils ont vraiment assuré et convaincu quasiment tout le monde. C'est clair en tout cas qu'ils méritaient plus que les 130 personnes présentes. Mais en faisant des performances aussi convaincantes, nul doute qu'ils ramèneront plus de monde les prochaines fois !

Pierre
 

 
 

 

 

KISSIN’ DYNAMITE en 2014 à Paris, Nantes, Toulouse...2 places à gagner dans les 3 villes !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 


 

 


 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 638 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • URIAH HEEP Living The Dream

    FranckAndFurious
    Je n'ai jamais trop accroché à ...

    Lire la suite...

     
  • BERSERKERS Lock And Load

    FranckAndFurious
    Fans de Deep Purple, Uriah Heep ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN BECK Love Is Coming

    MetalDen
    Un vrai plaisir de retrouver ...

    Lire la suite...

     
  • PRAYING MANTIS Gravity

    FranckAndFurious
    Merci Markus ! Très agréable ...

    Lire la suite...

     
  • SAXON RAVEN & FM qui remplace Y&T à Marseille, Lyon, Toulouse, Paris en Octobre 2018

    MetalDen
    oui comme indiqué sur l'affiche ...

    Lire la suite...

     
  • SAXON RAVEN & FM qui remplace Y&T à Marseille, Lyon, Toulouse, Paris en Octobre 2018

    phil_bzh
    Les dates, c'est en octobre ...

    Lire la suite...

     
  • Billy GIBBONS & the BFG's - Perfectamundo

    Seb.Roxx
    La salsa je ne doute pas que ...

    Lire la suite...

     
  • Billy GIBBONS & the BFG's - Perfectamundo

    FranckAndFurious
    La rencontre blues texan et la ...

    Lire la suite...

     
  • Franck AndFurious

    FranckAndFurious
    Né en 1970 écoutant de l'aor ...

    Lire la suite...

     
  • THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - Sometimes The World Ain't Enough

    Seb.Roxx
    Ca faisait longtemps que je ...

    Lire la suite...

     
  • Billy GIBBONS & the BFG's - Perfectamundo

    Seb.Roxx
    Fan du TOP , Je m'interrogeais ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Seb.Roxx
    Depuis le temps que tu affirmes ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    FranckAndFurious
    Toc Toc ! Seb ? tu occupes ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Seb.Roxx
    mon cher , je viens ici sur ...

    Lire la suite...