0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014Bordeaux, 18 Décembre 2014, 250 personnes, environ, s'étaient donnés rendez vous au Krakatoa,
pour, d'abord, déguster, à l'entrée, un vin chaud, gracieusement, offert par les productions Make It Sabbathy, et, ensuite, assister à la belle affiche programmée avec les Mars Red Sky, régionaux de l'étape, venu féter leur cinq années d'existence. Forts de leurs deux excellents albums, défendus, avec talent, dans une bonne vingtaine de pays, que ce soit en Europe, aux Etats Unis, ou, encore, en Amérique du Sud, les Mars Red Sky sont désormais reconnus comme un des meilleurs groupes stoner rock du moment, et, leur prestation remarquable du 20 Juin 2014, à Clisson, les conforte au rang des bonnes surprises qui se sont révélées lors de cette dernière édition du Hellfest . Pour l'heure, les Mars Red Sky avait choisi de feter leur anniversaire, au Krakatoa, en compagnie de divers talents de la scène Bordelaise, et, invité le combo John Sushi And The Bastards, revenu après trois ans d'absence, pour en assurer la première partie.
Le trio Bordelais, né en 2007, composé de Maxime à la batterie, Baptiste à la basse, Léonard à la guitare, et, au chant, distille un Rock dubitatif, à mi-chemin entre Cold Wave et Pop Alternative. Le public apprécia, particulièrement, des titres tels que Earthman, Forest, ou, encore, England, un tout nouveau titre joué, sur scène, pour la première fois, puis, la salle manifestera son enthousiasme en saluant respectueusement la prestation du trio. A l'entracte, les commentaires vont bon train, et, les spectateurs lisent, avec curiosité, la page du programme des Mars Red Sky, intitulé Welcome In Arcadia, qui s'annonce particulièrement alléchant. 21h50, extinction des feux, bande son, images filmées diffusées sur fond d'écran, les Mars Red Sky entrent en scène. Matgaz s'installe derrière ses futs, Jimmy Kinast est à la basse, Julien Pras est à la guitare et au chant. Deux violoncellistes se positionnent sur la gauche, en l’occurrence Elisa Dignac du groupe A Call At Nausicaa, et, Gatha, la ténébreuse chanteuse au violoncelle. Et, ça part sur The Ravens Are Back, avec son atmosphère lancinante, et, obsessionnelle, sur laquelle Julien place sa voix haute et limpide qui s'envole sur une belle mélodie aérienne, avant un final plus psychédélique. Enchainement sur Falls, avec son climat hypnotique et pesant, ciselé d'un phrasé de guitare façon Iron Butterfly. Clameurs dans la salle, exit les invités, et, les Mars Red Sky se retrouvent seuls pour interpréter le superbe Hovering Satellites, avec son climat Black Sabs, ses mélodies Pop, son chorus en wah-wah, bref, un patchwork que l'auditoire semble apprécier particulièrement. Le show continue avec une succession d'invités tout aussi talentueux. Parmi les meilleurs moments, citons la prestation psychédélique des Libido Fuzz, venus accompagner les Mars Red Sky sur Arcadia et Circles. Le doublement des instruments, réalisé en parfaite osmose avec la magnifique chorégraphie manuelle, éxécutée par les deux batteurs Matgaz et Bison, fera un tabac auprès de l'auditoire. Meme approche, toute aussi travaillée, sur Marble Sky, et, Strong Reflexion, avec l'autre trio Bordelais, les Datcha Mandala qui, comme à leur habitude, font le spectacle sur scène pour la plus grande joie des premiers rangs. Le groupe de Pop Rock, LE A, sera aussi de la partie sur trois morceaux, dont le superbe The Light Beyond, avec la basse pachydermique de Jimmy, le tempo plombé de Matgaz, la sublime wah-wah de Julien, mais, aussi, la belle guitare aérienne d'Emeline Marceau, en harmonie avec les choeurs de ses acolytes, Ita Duclair, et, Blandine Peis. Le set se termine avec la présence des Year Of No Light qui se melent aux Mars Red Sky sur Green Rune White Totem, une suite planante pour un voyage dans l'espace qui transporte véritablement l'assistance. Sortie des musiciens sous les clameurs. En rappel, les Mars Red Sky inviteront tous leurs invités à se joindre à eux pour un bel happy end élaboré sur Five Years, un morceau de David Bowie, qui termine ce show magnifique en apothéose. Salut au public pour une standing ovation amplement méritée, après cette soirée exceptionnelle pour des spectateurs enthousiastes, ravis d'avoir pu voir, sur scène, dans la meme soirée, autant de talents réunis. Un travail de Titan qui aura porté ses fruits.  Bravo au Mars Red Sky, et, à tous leurs amis.....
Photos Terry.

MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014  MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014
 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014 MARS RED SKY   Bordeaux  Krakatoa  18/12/2014


Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 782 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)