0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
RAISMES FEST EST DE RETOUR EN 2013RAISMES FEST  2013 -
 
 
Pour des raisons d'ordre familial nous ne sommes arrivés sur le site qu'aux alentours de 13h30 alors que les"Loques-à-terre" tentaient de capter l'attention des premiers festivaliers arrivés. Nous n'avons donc pas pu assister à la prestation de "Emerald Plays Thin Lizzy", dont j'aurais pourtant apprécié l'hommage à ces irlandais de légende. "Noise Emission Control" et "Wild Dawn" étaient déjà passés également.
Myrath, un trois des groupes pour lesquels je m'étais engagé à venir, n'a pas su organiser son déplacement ; des ennuis de visas nous dit-on. Du coup les horaires de passages sur la scène principale ont été décalés ; c'est ainsi que nous avons pu assister à la prestation d'Eldorado.
 

Aucun répit ne sera accordé aux festivaliers qui ambitionnent de tout écouter. On passera son temps à aller d'un bout à l'autre de la pelouse !! Une certaine fatigue se fera donc sentir pour les derniers groupes ; un peu dommage quand même !
La météo fut capricieuse, avec un ciel tantôt gris, tantôt pluvieux avec quelques rares éclaircies. Rageant car le lendemain fut bien plus lumineux. Mais bon, on se dit que cela aurait pu être pire.
 
 
 

LES LOQUES ATERRE [13h15-13h45]. Arrivé sur la fin du passage des ces lillois, je ne peux pas me prononcer objectivement, mais a priori cela semblait pas mal.Désolé pour eux.

 

 

 

ELDORADO [13h45-14h30]. Groupe espagnol (de Madrid) totalement inconnu qui aura été ma première belle révélation de la journée ! J'ai beaucoup aimé ce style puisé dans les 70's avec pour influence Led Zep, Black Sabbath ou encore Lynyrd Skynyrd. Vous auriez tort d'ignorer plus longtemps ces gaillards ibères : à mon humble avis ils ont de l'avenir !
Une cinquantaine de minutes de vrai bonheur avec quatre musiciens Andres Duende (Guitare), lechauve Cesar Sanchez (Basse), Javi Planelles (Batterie), et le très poilu JesusTrujillo (Chant) tous efficaces et prometteurs. Des titres comme "MrSaturn", "Like A Lost Child", "Another Bright Sun" ouencore "Kassandra" sont tout bonnement jouissifs !
J'aime même acheté leur CD "Antigravity Sound Machine" que j'ai fait dédicacer par des membres visiblement ravis d'être là. C'est dans ces moments là que l'on se rappelle de tout l'intérêt des festivals; une découverte fabuleuses et inattendue!
Programme :  
Mr Saturn
MidnightGames
Like a LostChild
FallingFalling
Somebody toLove
BackgroundRadiation
AnotherBright Sun
HelterSkelter
Kassandra
 
 
 
ASYLUM PYRE [14h30-15h00]. Par le biais de vidéo astucieusement diffusée  par le site du Raismesfest dans les jours précédents, j'avais découvert ce groupe francilien dont la chanteuse semblait intéressante à tous points de vue (...). Malheureusement pour eux, la sonorisation médiocre fut loin de leur rendre service. Avec un peu de bonne volonté, j'ai tout de même su apprécié leur metal parfois heavy,  parfois lyrique, mais pas avec autant d'enthousiasme que je l'aurais cru. Ce n'est que sur la fin que nous avons pu déceler de belles promesses pour l'avenir. La chanteuse a su montrer un vrai talent notamment sur "These Trees"

Chaos Héidi, chanteuse de Asylum Pyre nous a par la suite  précisé : "30 minutes, écourtées et chaotiques à cause du problème de sonorisation, on n’a pas eu de balances car il n'y avait plus de courant sur la scène découverte... quand le courant est revenu on nous a dit "allez, jouez!" et rien n'était réglé, donc du coup on a eu un son assez horrible pendant au moins la moitié du set, le temps que l'ingénieur son fasse les réglages en direct, pendant le concert c'est un peu dommage...... mais bon!"

 
Programme :
Spirited Away (nouveau morceau)
Dead In Copenhagen
The Frozen Will
Just Before the Silence
These Trees


 
 
 

 

 

ELVENKING [15h00-15h50]. Al'instar des autres découvertes, ce groupe italien (Damnagoras voix, Aydan guitares,secondes voix, Rafahel – guitares, Gorlan – basse, Simohn- batteries, et Lethien- violon) avait attiré mon attention sur le site du Raimesfest. Pour leurpremière prestation sur le sol français, sans être franchement renversants, il sont cependant su délivrer un concert honnête. Un maquillage un peu ridicule aurait pu ruiner l'impression sur le public, mais finalement leur folk metal agrémenté d'un violon approprié, a su séduire un public attentif et enclin à festoyer. Je n'ai pas acheté leur dernier cd "Era" mais ce n'est pas l'envie qui me manquait.

Programme :  
Trows Kind
I Am theMonster
Runereader
The Loser
To OakWoods Bestowed
PaganPurity
The DividedHeart
ThroughWolf's Eyes
NeverendingNights
A Song forthe People

 
 


GANG [15h50-16h20]. Groupe français de reprise qui n'a pas su capter notre attention. Pas convaincant.

 

 

 

BUKOWSKI [16h20-17h10]. Ce groupe parisien m'a intrigué sur le site du Raimesfest mais sans toutefois me séduire.Finalement, sur scène je dois admettre que ça dégage une énergie folle et communicative. Le public s'est subitement éveillé s'entrainant mutuellement dans une pagaille infernale. Bénéficiant de surcroît d'une excellente sonorisation, ils auront sans doute conquis de nouveaux admirateurs en passant chez les Ch'tis ! Le dernier opus "Hazardous Creatures" était disponible mais pas pris. Pour ma part, je reste un peu réservé car ce style n'est plus vraiment le mien.

Programme :  
Mysanthropia
My Name is Kozanowski
Pillbox
Hardtimes
The Midnight Son
Hazardous Creatures
Brothers For Ever
Keep Your Head On
Car Crasher
KOMAH [17h10-17h40].Du death metal belge qui nous a permis de visiter les stands commerçants entourant la pelouse.
 

 

 

 

EVILE [17h40-18h40]. Pas de bol pour eux la pluie est venu gâcher la fête au moment de leur arrivée sur scène. Tant pis au bout d'un moment je me suis rapproché car vraiment ces anglais (MattDrake, Ol Drake, Mike Alexander, Ben Carter) produisent un trash efficace rappelant les premières heures de Metallica ! La sonorisation était à la hauteur ; un vrai bonheur ! La pluie ne s'est calmée qu'à la fin du concert.
 
Programme :  
Underworld
In dreams of terror
Eternal empire
Killer from the deep
Cult
Thrasher
Head of the demon
Five serpents teeth
Enter the grave
Infected nation

 

 
RICKY DOZEN [18h40-19h10]. Encore des français (des normands) convaincants ; belle surprise une de plus!!! Du bon hard rock classique mais énergique. Le chanteur particulièrement en forme a su motiver son public. Quelques festivaliers ont pu jouer avec la poupée gonflable offerte par le chanteur.

 
 
 

 

 

AUDREY HORNE [19h10-20h25].Un groupe norvégien (Torkjell Rød/Toschie, Arve Isdal/Ice Dale, ThomasTofthagen, Kjetil Greve, Espen Lien) dont j'ignorais totalement l'existence jusqu'à l'édition de l'affiche du Raismesfest. J'ai alors tendu l'oreille sur différents sites internets pour me faire une idée personnelle. Et depuis quelques semaines mon impatience de les voir sur scène grandissait, tant leur musique m'avait séduit. Restait à me convaincre sur scène ; QUELLE CLAQUE, mes amis, mais QUELLE CLAQUE MONSTRUEUSE. La révélation de l'année. Une redoutable efficacité tant technique que scénique servi par une sonorisation parfaite. Des titres entrainants qui confirment l'impression pressentie. Une légère bruine persistante ne parviendra pas à rafraichir l'enthousiasme d'un public médusé. Le chanteur n'hésitant pas à venir provoquer les premiers rangs à plusieurs reprises. Rien que pour Audrey Horne, la journée valait le déplacement ! … Le dernier CD "Youngblood" m'a été offert par une petite fée metal mais le groupe n'est pas venu dédicacer l'objet; dommage.  
Mais nous n'étions pas au bout de notre bonheur, loin de là !

Programme :  
Redemption blues
Bridges and anchors
Youngblood
Show and tell
There goes a lady
Cards with the devil
Pretty little sunshine
The king is dead
This ends here
Firehouse
Threshold
Blaze of ashes
Straight into your grave.
 
 
 
JC JESS [20h25-20h55].Je n'ai pas su apprécier ce groupe à cause d'une intervention par téléphone dont je me serais bien passé. J'aurais dû le couper. Désolé pour le groupe venu pourtant de Haute-Savoie, qui m'a semblé cependant intéressant a priori.

Programme :  
Walk With Us
Crappy Day
Pissed Off
Broken Bones
Wake Of The Dead
Give Me More
Just On You

 
 
 
 

 

 

 

PENDRAGON [20h55-22h25].Autre motivation pour ma venue aujourd'hui, ces quatre anglais (Nick Barrett,guitare et chant, Clive Nolan, claviers Peter Gee, basse, Scott Higham,batterie) ont confirmé tout le bien que l'on peut attendre, entendre de leur progmetal léché ! Un programme audacieusement progressif pour ce public qui a néanmoins su s'adapter après les notes plus agitées des groupes précédents ! Un éclairage un peu trop sombre pour réussir des photographies avec un appareil ordinaire mais tant pis cela collait bien avec l'atmosphère voulue par le groupe. Une heure et demie de pur bonheur ; je les vois pour la deuxième fois, mais j'attends déjà leur prochaine venue à Paris ! Cette année ils n'auront donné que deux concerts en France : nous sommes donc des privilégiés !
Très accessibles, ils sont venus dans le stand de vente pour signer une dédicace ! Ils paraitrait qu'ils étaient malades ce soir ; moi je ne me suis aperçu de rien ! Je ne m'en suis pas privé, les poses-photographies avec ces crèmes d'homme, réussies

Programme :  
The Freak Show
Empathy
The Voyager
This Green And Pleasant Land
Paintbox
Nostradamus
Breaking The Spell
The Spell - Indigo
Masters Of Illusion)
 
 
 

STICKY BOYS [22h25-23h05]. Un trio français hyper tonique ! Superbe découverte mais la transition fut violente après Pendragon. D'autant que le chanteur harangue sans cesse le public pour accentuer son entrain. Mais la fatigue s'est accumulée en ce qui me concerne, j'apprécie la folie de ce groupe mais je ne parviens pas à m'éclater totalement. En tous cas c'est assurément un groupe à voir et à revoir ; avec eux la fête est garantie ! Ils méritaient totalement leur tête d'affiche sur la scène découverte !


… et hop ! pas le temps de souffler les suivants sont déjà sur la scène principale pour le dernier concert de la journée !

 
 
 
Y & T [23h05-00h35]. J'avais découvert ces californiens dés 1982, avant de les voir sur scène en première partie d'AC/DC au Bourget. Ce sont donc de vieilles connaissances que j'étais ravi de revoir pour la quatrième fois (la dernière étant au Raismesfest 2008).Jamais été déçu par la prestation de Dave Meniketti et ses comparses successifs. Accompagné désormais de John Nymann (guitare) Brad Lang (à la basse pour remplacer Kennemore décédé suite à un cancer) et de Mike Vanderhule (batterie) le groupe délivre un hard puissant mélodique et technique à la fois.Trente ans après j'ai l'impression de ne pas avoir vieilli (l'impression seulement  durant leur concert bien sûr !). En dépit d'une fatigue justifiée par un rythme incessant de rock'n'roll toute l'après midi, j'ai su apprécié à sa juste valeur tout le talent de ce généreux guitariste. Les titres qui ont alimenté la réputation du groupe depuis tant d'années se succèdent avec bonheur, le tout se concluant avec l'attendu "Forever". Le dernier opus "Facemelter" sorti en 2010 devrait vraisemblablement finir chez moi un jour ou l'autre. Dave avoue lui-même être un peu fatigué par son voyage, tout droit arrivé de sa Californie !
Une bien belle conclusion pour cette journée pleine d'émotions et de superbes découvertes ; que demander de mieux à un festival ?

Programme (non chronologique) :  

Mean Streak
Black tiger
Hard time
Don't be afraid of the dark
Dirty girl
Rythm or not
Midnight in tokyo
Lipstick and leather
How long
Wings of change
Ill cry
Eyes of the stranger
I'm coming home
Open fire
I believe in you
Rescue me
Forever
 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 962 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)