0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Soirée 100% Power Metal Heavy à Paris , ce jeudi 26 septembre , et c'est complet .

Le divan Du monde a ouvert les hostilités d'une longue série de concerts , pas moins de 19 prévus en Europe , en recevant dans le cadre du « Wolfsnächte 2013 », les allemands de Powerwolf, qui se sont armés avec pas moins de trois groupes  pour les accompagner  sur cette tournée. Somme toute une bien belle affiche, aguichante, avec en première partie le groupe Majesty , suivi des finlandais Battle Beast et des attendus Ashes of Ares.
                         

C'est donc la formation allemande de Majesty qui à le privilège d’ouvrir cette soirée ,  que l'on découvre en slalomant avec une mise en place difficile, sur une scène déjà bien remplie, plantée de deux batteries, deux claviers et une armée d'amplis déjà installés !

Ouverture avec '' Metal Law '' , qui donne le ton aux fans de heavy metal typé 80’s et adorateur  de’’ Manowar’’ . Il s'ensuivra '' make Some Noise '' au style '' Roots '' Hard rock US 80’s . On retiendra '' Thunder Rider '' titre éponyme d’ouverture de leur dernier album portant le même nom , sorti en ce début d'année. Le chanteur ‘’ Tarek ‘’ y chante mieux que jamais, les riffs sont efficaces et le refrain hyper accrocheur. Hélas le temps était compté, du beau monde attendait derrière les rideaux, c'est donc un set un peu court d'une petite trentaine de minutes et  pas plus de six titres au programme avec ‘’ Metal Union’’ au final.  Malgré cela , ils ont réussi,  par leur énergie scénique, à faire vibrer un public totalement séduit ,  cela nous a permis de découvrir un bon groupe, avec la complicité efficace des deux guitaristes, certes jeunes, mais très à l’aise avec leurs soli endiablés et riffs traditionnels  !
Une ouverture très réussie pour Majesty , un groupe heureux d’un tel accueil pour une première fois à Paris , qui a comblé et conquis le public parisien.

 

Line-up:  MAJESTY                             Setlist:  MAJESTY

Tarek Maghary : Chant /Claviers           1/ Metal Law
Björn Daigger  : Guitare                        2/ Make Some Noise
Tristan Visser   : Guitare                        3/ Into Some Noise
Alex Palma        : Basse                           4/ Thunder Rider
Jan Raddatz       : Batterie                       5/ Heavy Metal Battlecry  
                                                                    6/ Metal Union

                 

 
                  

Pour être franc, c'est principalement le concert les Finlandais de Battle Beast qui m'a poussé à faire le déplacement, et vu le nombre de personnes portant un tee-shirt à l'effigie du groupe, je n'étais pas le seul !
Le temps de changer une partie du matériel et c'est avec une scène toujours aussi encombrée où parvient bon gré mal gré à prendre place Battle Beast .
Je reste un peu septique sur le jeu de scène à venir compte tenu du peu de place dont disposent les six membres du groupe .
Les repères sont vite pris , le groupe est en forme et à l'aise, nous offrant les meilleurs morceaux avec une énergie irréprochable  et sans limite, de leur dernier album '' Battle Beast '' un must du genre.
 Ça démarre fort avec ''Let It Roar'' également premier titre de leur dernier album .
La belle blonde Frontwoman ''Noora Louhimo'', joue le jeu et nous offre une belle prestation vocale et scénique irréprochable et l’on ressent un bon fil conducteur avec un public de connaisseurs. Huit titres seulement sont joués, un peu trop court Grrr !!! Le temps a passé tellement trop vite !  Avec entre autres '' Out On the steets '' ''Black Ninja '' Out Of Control ''et deux titres  de leur 1er album '' Steel '' Cyberspace & Neuromancer.
C'est une une large partie de la salle qui reprend en cœur les chansons phares du répertoire.
Une demi-heure de plaisir et un groupe qui a su chauffer la salle,  démontrant encore une fois que l'avenir du metal  n'est pas mort, avec ce heavy metal hyper efficace, dynamisant; et comptant des  musiciens prometteurs et  talentueux .

J'ai été comblé par leur superbe prestation scénique par ce groupe et en plus ils sont très accessibles , après le concert pour les dédicaces, photos ou échange avec leurs fans.
L'avenir nous le dira,  mais je suis convaincu que si rien n'entrave la force montante des ''Battle Beast '' ils pourront  assurer la tête d'affiche en tournée, et de ce fait, avec plus de huit titres,  avec plus de  place sur scène, pour mieux s'exprimer et se mouvoir Ce jour là, je ne manquerais ça pour rien au monde.

Line-Up:  BATTLE BEAST                             Setlist: BATTLE BEAST

Noora Louhimo   : Chant                              1/ Let It Road
Anton Kabanen  : Chant / Guitare                2/ Cyberspace
Eero Sipilä         : Basse                                3/ Out On The Streets
Janne Björkroth  : Claviers                         4/ Neuromancer
Pyry Vikki          : Batterie                            5/ Kingdom
Juuos Soinio      : Guitare                             6/ Black Ninja
                                                                          7/ Enter The Metal World
                                                                          8/ Out Of Control
                

 
                  

                 
Une petite pause, puis c'est au tour de Ashes of Ares nous venant de floride ( USA) a se présenter.
Tout était propice aux éloges de ce nouveau groupe avec Matthew Barlow  -ex chanteur emblématique d'iced EarthFreddie Vidales (ex bassiste d'Iced Earth) et Van Williams  (ex Nevermore). Un line up alléchant qui allait se produire sous nos yeux en concert pour la première fois  pour la promotion de leur premier album .
Tout commence pas trop mal avec '' The Messenger'' qui nous délivre un Heavy Metal ravageur pour continuer sur '' Move The chain '' dont j'attendais mieux en live. C'est sur le 3ème titre '' Dead Man' Plight '' un tant soit  peu poussif , sur lequel je commence a décrocher et hélas au fil du temps , pour les cinq titres restants , l'étincelle tant convoitée ne se produira pas.
Il était assez visible que l’engouement du public pour Battle Beast était nettement retombé pour Ashes of Ares. Je ne sais si c'est le fait de passer après Battle Beat, ou si l'ensemble était encore en rodage, mais pour une de leur première apparition , et malgré le ralliement de deux guitaristes supplémentaires au trio, j'ai trouvé l'accompagnement instrumental vraiment trop en retrait et sans relief ,  répétitif, et  manquant cruellement d'originalité, et seule la voix de Matthew Barlow prédominait vraiment comme toujours, faisant penser , quand poussée dans ses retranchements,  à Rob Halford .

J'attendais mieux du résultat de cette coalition , leur prestation scénique ne restera pas gravé dans ma mémoire, mais comme toujours cela reste mon avis perso. Le groupe a surement marqué certains fans de d'Iced Earth  restant fidèles à Matthew Barlow
Espérons vivement voir un ‘’ Iced Earth ‘’ relever le défi face a leur ancien chanteur en première partie  de ‘’ Volbeat ‘’ au Bataclan fin Octobre .

Line-Up: ASHES OF ARES                                                 Setlist: ASHES OF ARES

Matt Barlow: Chant  ( Ex. Iced Earth )                                         1/ Messenger
Fredy vidales : Basse & Chant  (Ex. Iced Earth )                         2/ Move The Chains
Van Williams : Batterie ( Ex.Nevermore ,Armageddon)             3/ Dead Man’s Plight
                                                                                                            4/ This Is My Hell
                                                                                                            5/ Chalice Of Man
                                                                                                            6/ The One-Eyed King
                                                                                                            7/ Punishment
                                                                                                            8/ What I Am

                  

Place nette sur la scène, seule la batterie, un orgue orné d'un aigle aux ailes déployées, et quelques amplis qui nous dévoilent une scène plus grande que l'on n'aurait pu l’imaginer jusqu'à maintenant. Le moment de Powerwolf est arrivé , ce c'est pas dimanche, mais la grande messe va commencer ! Un bon présage, il y a un véritable attroupement qui se forme devant la scène pour accueillir à bras ouverts , dans un décor dantesque aux signes religieux muré de vitraux . Le  frontman  ''Attila Dorn '' au maquillage pâle et en tenue noire, dans une jolie aube, répand l'encens à la façon d'un prêtre devant un micro portant un crucifix, suivi par  ses musiciens tout juste sortis d'un monde où Satan , les démons, les vampires et autres loups garous font la loi ( il faudrait envoyer une vidéo souvenir à M6.... )

Le ton est donné dans cette mise en scène hors du commun, avec un premier titre, '' Sanctified With Dynamite '' ça sent la poudre et l' encens, qui enflamme illico le public du Divan Du Monde . Powerwolf pratique un heavy carré, relativement varié au niveau des tempos, et surtout orienté gros refrains repris au compte de la foule . Pas besoin de connaître les paroles à l'avance, il suffit d'apprendre sur le tas en écoutant le premier refrain. Les titres s’enchaînent et entre un '' Prayer in the Dark '' et '' Amen & Attack '' Dorn '', comme à son habitude avec un super contact avec son public, le chanteur n’hésite pas a lancer quelques phases en français. Etonnant de voir le claviériste débouler sur le devant de la scène dès qu'il en a l'occasion ! C'est avec ''Kreuzfeuer'' une perfection interprétée au milieu du show, que slams et pogos se forment de plus en plus dans une salle blindée et chauffée à blanc, bien agréable de voir ce si bon groupe allemand hyper à l'aise sur scène, avec un public français au taquet . On ressent chez Poworwolf leur joie et leur bien être d'avoir débuter cette tournée en France avec un public pareil ! Le chanteur s'agenouille devant l’estrade du batteur pour l'eucharistie ,  la bénédiction pour tous, et c'est  '' lupus dei '' qui adjugera le final. C'est tous feux allumés que tonnerre d'applaudissements et  rappels poussent  '' Powerwolf '' de nouveau sur le devant de la scène
 pour deux titres supplémentaires '' Raise Your First Evangelist '' et '' In The Name Of God ''.

Au départ, j'avais des doutes, j'étais pas trop chaud pour voir Powerwolf , contes , légendes sur les loups-garous et histoires religieuses avec toute la mise en scène qui va avec, c'était pas mon truc, je suis plutôt tendance genre hard Rock traditionnel. Bien finalement  j'ai été agréablement surpris de la spontanéité du groupe, n'ayant pas la grosse tête, du bon power métal heavy certes un peu allumé visuellement mais sans se prendre vraiment au sérieux,  rendant ce concert fort sympathique, le tout conjugué par une ambiance du tonnerre de dieu transmise par un public enflammé. Comme quoi , parfois, pour faire des découvertes, il vaut mieux aller voir des concerts et laisser ses préjugés a la maison, ça ne fait pas de mal ! ! !

Line-Up:  POWERWOLF
                                              Setlist:  POWERWOLF

Attila Dorn            : Chant                                                  1/ Sanctified With Dynamite
Matthew Greywolf  : Guitare                                           2/ Prayer In The Dark
Charles Greywolf     : Basse & Guitare                           3/ Amen & Attack
Falk Maria Schlegel  : Claviers                                       4/ All We Need Is Blood
Roel Van Helden     : Batterie                                            5/ Sacred & Wild
                                                                                                6/ Resurection By Erection
                                                                                                7/ Coleus Sanctus
                                                                                                8/ Drum Solo
                                                                                                9/ St. Satan’s Day
                                                                                               10/ Kreuzfeuer
                                                                                               11/ Werewolves Of Armania
                                                                                               12/ Dead Boys Don’t Cry
                                                                                               13/ We Drink Your Blood
                                                                                               14/ Lupus Dei

                                                                                 Encore :

                                                                                               15/ Raise You First , Evangelist
                                                                                               16/ In The Name Of God

                

 
                
                  

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 666 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)