0
0
0
s2smodern

JADED HEART Common Destiny

Je suis un grand fan du JADED HEART période Bormann, mais je dois l’avouer aussi de celle-ci, & surtout cette version délivrée sur ce « Common Destiny ».
Et ô combien en dérangerait certain(sans « s ») ? Tant pis chez moi c’est comme à la boucherie du Supermarché ; tu prends un ticket « J’T’emmerde » et tu fais la queue. Je m’explique je ne te demande pas de te mettre au garde à vous raide avec deux gros sac à tes pieds ; faire la queue … C’est une expression. Laisse tomber, reste comme t’es ! Toi qui voulait me conspuer t’es vraiment une b(bip)e (j’en profite,je règle une dette ;  Lol !) !
Ah,  j’oubliais : PARENTAL ADVISORY ; ça « en être » une chronique typé, labellisé … Maënora !
Si le style ne plait pas, ce n’est pas la peine de rester et de poster un commentaire ; mais si t’es gentil(le) avec moi … Moi aussi je t’aime ;-D !
Petite précision, car des fois je me dis que j’agis comme un engrais ; curieusement à mon contact le con s’émancipe, s’épanouit ? Façon basse-cour, il devient paon, poule … Caquette, cague mais … finira en bouillon. Je l’attire, serai-je digne d’un don (*)? - ((*) Pour rester dans la basse-cour).
 
Et si on parlait zique ?
 
Helluva Time marquait un changement, mais devenait également une belle transition, à ce stade seul « The Voice » Michael avait quitté le navire (qu’on a retrouvé depuis dans moult projets réussis, avec son talent propre et intact) ; avant le second départ de Barish Kepic. (Faro, solo & Powerworld). Mais aujourd’hui l’ossature du groupe reste bien assise maintient son nom originel et son identité musicale (enfin ?) trouvée. Plus heavy qu’en première période ; mais en intégrant ces fameuses harmonies vocales. Très bon cocktail.
 
JADED HEART – HEAVY METAL … Autant de lettres, et la même signification.
Si on était à l’académie du Heavy, vous pourriez être devant un maître de conférences. Avec cet album emplit de clichés, la synthèse de paquets d’années. Trente ans en arrière et (terme nuancé)  vous pourriez être face à un « Number of the Beast » ; un « Black Alboume » & que sais-je encore.
Mais on est en 2012. Ce qui est important ce n’est pas de réinventer un style …Mais déjà de le faire bien !
« Number of The Beast » ; Oh, là, là … Vous, vous dites : « Il a pété un plomb ! Avalé tout le bouillon (du début) ?». Que nenni ! J’éveille votre curiosité, mais … Je sais aussi ce que mes ouïes ont prises, je les ai gavé. Le gros entonnoir et de fortes doses plein les trous (*). Plein les trous … des oreilles, on calme ses ardeurs, on parlera Hardeurs une autre fois.
(*) Nein, Das ist eine … Allégorie. Si les allemands n’ont pas inventés grand-chose (si, si avouons) : le casque à pointe : même plus porté ; les chaussettes avec les tongs : Das ist ein Großes honte ; un accent de rupture (Ja, ja … aussi facile que l’accent de banlieue pour l’approche de l’autre sexe ; ne parlons pas de proses !). J’ai testé : bonjour Mademoiselle, comme vous êtes charmante ; dans les deux autres versions : Guten Tag sehr geehrte Frau, wie Sie charmant sind ; un rateau !
Bijour mamezille ; put@in commme t’es trop bonne ; re rateau, la pelle et le seau !!!
Bon, c’est peut-être ma gueule … Mais je ne crois pas, j’avais choisi une vieille ! Pas un dinosaure ; mais pas une jeune ;-)
 
Sans leur faire ombrage - offense, nos voisins teutons ne sont pas les inventeurs du bon gout. Sinon, pendant qu’on y est, on a qu’à dire que les Anglais sont beaux mecs et leurs nanas ont des obus à faire péter les zip de bénouzes, ou… qu’il ne pleut jamais en Bretagne … Que leur musique se joue sur des scènes couvertes, que ce sont des ombrelles pas des parapluies, que la Normandie c’est comme la Bretagne sans la pluie, que l’américain est un type élancé cultivé et sa femme une beauté au naturel, que ce qui rend plus con un footballeur ce sont les têtes répétées (attention des vérités ce sont glissées dans mes exemples, ce sera le jeu de plage de l’été prochain !). Envoyez moi vos photos avec monokini [*], les photos de mecs avec K-Way et goéland qui pleurent dans les régions de kilts ; non merci ;-)
[*] On fera un spécial R.M Awards … plage 2013 !
 
Donc nos teutons partent de loin mais … Quant on parle métal ! Là c’est autre chose (on oublie la banlieue & sa culture musicale [vaste débat !]). Pour cet opus, faisons simple, d’un côté je vous mets Scorpions, post 1982 ; de l’autre Helloween. On dira que le curseur glisse aisément vers le 2nd choix. Oui, du bon gros Heavy qui ne tâche pas les draps. Dans un esprit (que je retrouve très) IronMaidenien période 80 délayé à la sauce contemporaine ; voilà pourquoi mon exemple ;-). Je sais qu’il ne marquera pas l’histoire comme son illustre référence citée, mais on entendra de bonnes choses même avec le temps pour qui voudra lui accorder crédit.
Si cet album était fourni avec un sous vêtement ; pour les mecs il aurait le moule service trois pièces (voire plus … tiroir à baby-foot) pour fouille d’aéroport avec lance d’incendie et dévidoir pour rangement de tuyauterie ; pour ces dames : un shortie dentelle comestible (aux effluves marines matinales donc … à déconseiller aux cuisses farcies à la farine animale) avec son (petit ?) haut customisé 105 bonnet F (histoire de rester raisonnable et ne pas passer pour un gros vicelard).
 
Enfin un album ou tu passes aisément le troisième titre sans ballade. Ja ! Dieses Wunder ist noch möglich ! (Oui ! Ce miracle est encore possible !).
Idéal soirée même sexe ou tu dis du mal de l’autre en couchant les bouteilles vides ; mais au final ou … l’un dans l’autre ; tu finis couchant quand même l’un dans l’autre avec … la bouteille et ses deux réservoirs vides !
J’avais  prévenu, c’est du Maënora pur jus ! Tant pis on rembourse rien sur Rock Meeting !
L’album soirée idéale pour mettre l’ampli dans le rouge, nettoyer les caches poussière et te rappeler aux bons souvenirs de ton voisinage. Pensez à ouvrir vos fenêtres. Quitte à faire chier ?
Pendant que j’y pense, petite annonce : Je n’aurai rien contre cette petite soirée, comme seul représentant de l’espèce masculine, avec des filles (bien suuur …) pour commenter Jaded Heart :
-       A  louer gentil chroniqueur pour soirée entre copines, bien sous rapport, excellent rapport qualité prix (bon comédien, je fais très bien la lesbienne en rut). S’adresser à Mme Maënora ou MetalDen, je sens de la rétention d’un côté. Et si vous voyez apparaitre un bout rouge, on reste cool c’est  l’ampli.
 
Dans cet opus je parlais de clichés, certains connaissent le fameux Runaway de Bon Jovi ? Avec sa note vocale finale qu’il tient. Je vous vends le même cri en version plus poussée, plus Heavy. D’autres se souviennent de parties parlées de manière gutturale (dans quelques opus des grandes glorieuses ; période : pantalons moules b#rnes et cheveux longs) ; eh bien cadeau … Jaded Heart nous offre les premiers mots prononcées au réveil par Angela Merkel, avant qu’elle déjeune avec ses biscottes trempées dans sa Pelforth (ah, si il n’y avait pas Dorothée Pesch, on prendrait peur) et qu’elle se rase. Car autre aveu quand on parle de belles allemandes, on pense Audi, BMW, Mercedes. Si on enlève les quatre pneus on a Angela, on remet deux tailles basses et on a Doro. Un petit tour en A7 avec Doro ; ça peut le faire. Pour me réconcilier avec nos voisins, Miss Allemagne 2012 c’est quelque chose … J’aime la Teutonie !!! Cadeau :  & pour les plus vicelard s ici.
 
 
Aujourd’hui si le leader vocal, Johan FAHLBERG est quant à lui suédois, il est tout de même le moteur de ce Jaded (II) Heart. Quoi ? Un moteur Saab dans une Audi ?
Je reparle de musique, faut suivre …
With You, petit départ en trombe & mélodique ; un bon gros moteur qui ronronne. Puissance ! Même esprit chez Run And Hide, Life Is Beautiful.
Saint Denied et ce tempo quasi en lourdeur, avec un refrain pur esprit Jaded Heart. Idem I Believe, My Destiny, un morceau qui doit beaucoup à ses lignes vocales. No More Lies est à la limite du mid tempo, encore un titre qui embarquerait aisément un public avec ses harmonies vocales, le Jaded Heart que j’affectionne en mode Johan & son final au piano, quant à lui, en mode classique.
Jaded Heart un groupe qui délivre du bon gros hard, de derrière les fagots gouleyant comme un  schnaps.
Voilà un groupe qui ferait très mal sur un festival. Les solos sont à chaque fois hyper millimétrés, c’est-à-dire ; parfaitement intégrés et pas (assez ?) longs (quoi que ?!?).
Cet album est taillé pour le Live. Des libertés à délivrer pendant les shows, permettant de rallonger les interventions solistiques et laisser parfaitement digeste la version studio au plus grand nombre !
 
Si vous pensiez que votre chroniqueur était cantonné à l’A.O.R. vous pourr(i)ez être surpris(e(s)).
J’aime aussi quand la musique exige du volume ; à la limite du bruit. A condition qu’elle reste toujours fortement marquée par ce « fort accent » … de mélodie, des refrains rendant chaque titre « hymnique (*)». Ici, les chœurs sont excellents.
(*) Dans le grand Maënora illustré, en format calendrier.
Buried Alive commence encore au clavier, pulsé avec la batterie et on pense à un galop, mais dès que Johan prend les rênes ; là on mesure sa totale maîtrise de la machine ; un morceau que j’affectionne particulièrement. Et toujours ce sentiment de puissance ! & Quelle voix !
Cet équilibre de puissance et de hits rend JADED HEART assez isolé sur la scène actuelle.
Quand majorité de groupes s’enfoncent dans ce mêmes courants, trop souvent, ils cèdent à l’emballement du métronome ; donc je dis chapeau et merci à J.H !
Car la ligne identitaire est marquée, sans glissement de terrain vers le trash ; on est parfaitement ancré dans le Heavy que j’aime. Puissant et mélodique ! Du moins en version studio ; la scène c’est toujours une autre réalité.
Des morceaux sont plus à la frontière du Hard (purement) mélodique, comme le Are We Mental. Seul son jeu de batterie dénote avec cette identité. Higher et son départ sur guitare acoustique, rythme ballade légèrement pulsée, une power ballade pour nous délivrer un solo de basse de Markus qui croise avec les grattes de ses comparses.
 
On ne voit pas le temps passer et on termine sur un intro épique pour clôturer cet album aussi bien qu’il a commencé avec un Fire And Flames. Un tempo en lourdeur pour headbanger. Je vous propose un départ avec le Two up, Two down (Angus Young), enchaîner avec le up and down pendant tout le morceau à la mainère Wayne’s World ; mais je vous offre un circular swing à partir de 4mn 25, cette fois façon Blackie LAWLESS. Ensuite quelques séances de kiné ; bien sûr !
 
Cet album … Ouais, sans doute ? Le Heavy à papa ; mais papa y t’offre un ticket. Retourne là-haut (1er chapitre).



Tracklist : Line Up :  
01. With You
02. Saints Denied
03. Into Tears
04. Buried Alive
05 .I Believe
06. Run And Hide
07. Are We Mental
08. My Destiny
09. No More Lies
10. Life Is Beautiful
11. Higher
12. Fire And Flames
Johan Fahlberg (chant)
Peter Östros (guitare)
Henning Wanner (claviers)
Michael Müller (basse)
Axel Kruse (batterie)

am

 

Label : Fastball Music
Sortie : Juin 2012
Production : Michael Voss  - Chris Lausmann - Erik Martensson


Discographie :

 Inside Out (1994)
Slaves and Masters (1997)
Mystery Eyes (1998)
IV (1999)
Diary 1990-2000 (2001)
The Journey Will Never End (2002)
Trust (2004)
Helluva Time (2005)
Sinister Mind (2007)
Perfect Insanity (2009)
Common Destiny (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #1 Jee Jacquet 16-09-2012 16:56
Et bien, quelle diatribe cher Maënora :-)   Retour en force de ce style qui fait si bien ta particularité.

Je me suis délectée de cette chro, sans avoir écouté l'album qui, d'après ce que tu en dis, et les morceaux présents ici, n'est pas pour moi !

Jaded Heart sans Michael Bormann, non merci ! Bravo pour être aussi déjanté à l'écrit ! A l'oral, faudra voir !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • YOUNG GUN SILVER FOX West End Coast

    Eagles05
    Hello ! pour ceux que ça ...

    Lire la suite...

     
  • WILLIAM SIKSTROM Running Out Of Time

    Eagles05
    De la bombe west coast ! et en ...

    Lire la suite...

     
  • VEGA Only Human

    Eagles05
    Dommage J'avais été emballé par ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    FranckAndFurious
    Pop n'est pas un gros mot pour ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    MetalDen
    Pas du tout le même ressenti ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO 35th Anniversary Tour - Live In Poland

    FranckAndFurious
    Toto et moi, c'est je t'aime ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST Firepower

    MetalDen
    Dans mon top 5 pour l'instant !

    Lire la suite...

     
  • ALICE COOPER Paranormal

    MetalDen
    Un petit peu a la bourre pour le ...

    Lire la suite...

     
  • DDENT Toro

    MetalDen
    C'est vrai que c'est une ...

    Lire la suite...

     
  • DDENT Toro

    FranckAndFurious
    Chro de l'année ? Wahou ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ARENA – Paris - La Maroquinerie – 11/05/2018

    FranckAndFurious
    Merci pour ce report d'un groupe ...

    Lire la suite...

     
  • THE NIGHTS - The Nights

    Chasseur Immobilier
    Merci pour la kro, très bon ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    FranckAndFurious
    ''Unanimisme sur cet album'' ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Superbe album, un retour au ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 365 invités et aucun membre en ligne