0
0
0
s2smodern

THE PRETTY RECKLESS  Who You Selling For

J'ai découvert ce groupe en live en septembre 2014 au House of Blues de Boston, pendant la tournée US de leur deuxième album "Going to Hell".

Que n'a-t-on pas entendu dire sur ce groupe. Sauf que comme d'habitude en ces temps numériques/numérisés où les infos se propagent à la vitesse du net sans que d'aucun ne les vérifient, beaucoup de ces 'on dit' ne reposent sur pas grand chose, si ce n'est une sorte de 'pipolisation' en raison du statut d'actrice de la chanteuse, Taylor Momsen. Faut dire que la demoiselle à la plastique irréprochable semble tirer un malin plaisir à jouer les divas du rock, en leader assumé de son combo et que sa silhouette avantageuse largement dénudée ornait érotiquement la pochette de l'opus ci-dessus mentionné.

Ce groupe n'a cependant rien de factice et leur a permis de devenir aux US le 2e rock-team ayant une chanteuse à sa tête à obtenir 2 numéros 1 en radio pour un même LP (après The Pretenders, et sa charismatique Chrissie Hynde, excusez du peu!). Alors of course ce groupe est à suivre, en espérant que ce succès ne leur monte pas à la tête...Voici donc "Who you selling for", leur 3e travail studio.

Le 1er titre "The walls are closing/Hangman" est un morceau complexe. Débutant lentement au piano, il est ensuite suivi par une montée en puissance très progressive de la rythmique sur des vocaux scandés avec une voix grave, de façon quasi martiale (mais le sujet ne l'est pas moins puisqu'on parle d'un homme qui va être pendu..). Le rythme est lourd et on notera une production bien léchée (réalisée par Kato Khandwala, illustre inconnu pour ma pomme..).

Après cette entrée en matière dont on ne pourra pas leur reprocher l'aspect 'commercial' loin s'en faut, le 2e titre "Oh my God" débute à la gratte hypersaturée, relayée par une rythmique lancée à toute berzingue. On se sent entraîné dans une sorte de tourbillon infernal virevoltant...La chanteuse s'arrachant les cordes vocales. Un titre très noisy lorgnant vers un archéo-rock s'inspirant des grandes heures new-yorkaises de la fin des années 80. Morceau rock puissant et bien rentre-dedans.

3e morceau, "Take me down" a été le premier single disponible en ligne depuis quelques semaines. Un rock n'roll classique et efficace. Avec des claviers en arrière fond donnant un petit côté 'vintage' bien vu. Rien à dire, on part avec eux, même si ils nous on emmènent dans les bas-fonds, 'with the devil' (allusion aux Stones avec leur "Sympathy.."?). Morceau qui se finit par une voix évoquant une sorcière hilare (j'ai pas dit 'il a ri' et encore moins 'Hilary'!).

"Prisoner". Momsen beugle ici à qui veut l'entendre qu'elle est 'prisoner', 'criminal' et qu'on peut bien avoir son 'body' mais qu'on l'aura jamais elle...Tout un programme en soit pour un titre lourd et punchy. La mélodie est plutôt bien cachée, pour un nouveau morceau qui n'a aucun aspect commercial lui non plus.

"Wild city" emprunte le son de gratte aux bluesmen US des années 60 avec un groove splendide. C'est assurément un titre qui n'aurait pas déparé dans la discographie de nombreux artistes US de l'époque. Profitons-en pour citer ici le gratteux Ben Philips, véritable leader du groupe et compositeur principal. J'avais pu m'apercevoir on stage que c'est réellement lui le chef de la bande, même s'il laisse à Momsen le soin de gérer avantageusement l'image du groupe...

"Back to the river" est une ode rock-FM avec des relents country. Le genre de morceau qui s'écoute 'loud' dans sa caisse à 100 miles/h sur la route 66 dans le sens Est-Ouest! La guitare-slide nous propose ici des embardées magnifiques. Ca pue la référence 'sudiste' à plein nez (Skynyrd, Black Crowes et consorts...) avec d'ailleurs en guest le gratteux Warren Haynes des Allman Brothers Band. Un des meilleurs titres du LP.

"Who you selling for" est la ballade pop par excellence, Momsen nous sortant une voix suave et sensuelle, accompagnée d'une gratte langoureuse pour un des titres les plus courts de la galette, mais pas le moins réussi.

Enchaînement sur "Bedroom window", lui aussi très calme. Momsen n'est ici accompagnée que d'une gratte sèche pour une sorte de petite comptine à la tristesse et au spleen contagieux.

"Living in the storm" remet ensuite les gaz, sans transition. Un des morceaux les plus réussis, bien placé ici après les 2 précédents titres assez molassons...

La galette propose ensuite deux blues lents et 'rough' avec (I'm cold) "Already dead", aux paroles plutôt noires et "The devil's back" entiché d'un magnique solo de guitare bien accompagné par un piano très old-school sur un peu plus de 7 minutes, avant un dernier morceau assez léger, "Mad love" qui semble un peu dissocié de l'ensemble du LP avec une boîte à rythmes et des choeurs pas très inspirés. Dommage que le CD se termine ainsi pour un morceau nettement en deçà des autres.

En conclusion, The Pretty Reckless semble continuer sur la bonne voie malgré son succès grandissant. Un bon album rock, bien joué, très varié et à la mélodie omniprésente, sans complaisance commerciale marquée. Alors bien sûr cette galette n'est pas exceptionnelle, et on pourra reprocher que ce groupe n'a pas inventé le rock. Mais que demande-t-on à un LP estampillé 'rock' si ce n'est de nous faire passer d'agréables moments à son écoute? Et cela, les Pretty Reckless y arrivent haut la main.


Tracklist : Line Up :  
1          The Walls Are Closing In / Hangman
2          Oh My God
3          Take Me Down
4          Prisoner
5          Wild City
6          Back To The River [feat. Warren Haynes]
7          Who You Selling For
8          Bedroom Window
9          Living In The Storm
10        Already Dead
11        The Devil's Back
12        Mad Love

    Taylor Momsen, chanteuse, parolière, compositrice, guitariste rythmique
    Ben Phillips, parolier, compositeur, guitariste
    Mark Damon, bassiste
    Jamie Perkins, batteur

am

Discographie :

2010     Light Me Up
2014     Going to Hell
2016     Who You Selling For

Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 476 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Bienvenue Walt dans l'équipe ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)