0
0
0
s2smodern

Les albums de reprises sont souvent casse gueule, la preuve encore ici.
Cette fois ci c’est Bill Leverty qui s’y colle avec ce Drive. Depuis le split de Firehouse, j’avoue avoir suivi de loin la carrière de ce bon vieux Bill qui en est à son troisième opus solo après  Southern Exposure en 2007 et Deep South en 2009. Je connaissais le jeu de gratte du garçon mais pas ou peu son timbre vocal. Ce fut donc une découverte totale qui allait m’être proposée. Au niveau de la guitare, il n’a rien perdu de sa superbe et l’album entier est rempli de parties électriques endiablées. Là où le bas blesse se trouve en 2 points :
Premièrement, on ne peut pas dire que la voix de Leverty soit à proprement parler un modèle du genre. Elle est même par moment assez énervante quand il essaye de nous la faire bluesman en poussant un peu !!! On comprend pourquoi le micro dans Firehouse était tenu par CJ Snare !!!!
Deuxièmement, le choix des titres qui pose toujours un problème sur ce genre d’opus. Il y a du très bon comme le Fortunate Son de Creedence et non pas de Johnny, qui ouvre l’album de fort belle manière. Un rock puissant, endiablé tout comme Free Ride du Edgar Winter Group. Là aussi, j’aime ce genre de compos bien rentre dedans sans artifice qui percute un peu comme du Bad Co.  Au rayon des réussites on peut également citer le One de Harry Nilsson dans un style plus pop et puis c’est tout. Ensuite, on passe du pas mal sans plus au catastrophique avec le I Shot The Sheriff de Marley et que Clapton a rendu célèbre. J’aime déjà pas des masses ce titre, mais là c’est encore pire. A coté les deux autres versions sont des purs chefs d’œuvre. Tout comme le Rikiki Don’t Lose My Numbers de Steely Dan qui est plutôt un bon titre à la base mais qui la se transforme en bouillie indigeste. On pourrait ensuite rajouter le coté trop planant 70 de I Just Want To Celebrate de Rare Earth ou No Time de The Guess Who. La ça sonne trop daté pour moi qui n’ait pas pris ma dose d’acide avant d’écouter !!!
Je pense que Leverty se fait plaisir en reprenant des titres qui lui rappellent sa jeunesse. Le problème c’est que ce genre de projet sent plus la masturbation que la partie fine à plusieurs. La notion de partage y est très différente !!!!


Pour résumer, y’a des titres pas mal du tout mais l’ensemble demeure moyen et on souhaiterait que le garçon recontacte son pote Snare pour nous refaire un opus de Firehouse qui était quand même un super groupe.

 



Tracklist : Line Up :  
01.Fortunate Son
02.Spanish Moon
03.Free Ride
04.One
05.I Shot The Sheriff
06.Fire
07.No Time
08.Jesus Children In America
09.Rikki Don't Lose My Numbers
10.I Just Want To Celebrate

Bill Leverty (chant,guitares,claviers)
Andre Labelle (batterie)
Keith Horne (basse)

am

Année:2013
Label:Leverty Music
Production:Bill Leverty



Discographie :

Souther Exposure  (2007)
Deep South  (2009)
Drive  (2013)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 419 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Bienvenue Walt dans l'équipe ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)