0
0
0
s2smodern

Profusion de synthé, voix graveleuse sur fond de guitare incisives, truffé de robotique et autres séquencer, j’avais la conviction d’être en présence d’un digne représentant de rock typé « gothique », soit scandinave, soit germanique, que nenni !

Ceux là sont américains, bien qu’ils passent la majorité de leur temps dans les pays européens sus mentionnés et sont devenus une véritable institution chez nos voisins outre Rhin, que l’on sait friands de babioles électronico-musicales. Considérés à juste titre comme les successeurs d’un avatar de  KRAFTWERK et de NEW ORDER ou surtout de DEPECHE MODE dans une version plus nerveuse et axé guitare, il n’en reste pas moins que la trame est à grand renfort d’effets synthétiques mélodiques et rythmiques, le crédo, NINE INCH NAIL versus HIM. Les vocalises d’un registre similaire, assez grave rappellerons sans aucun doute le sieur Jared Leto de 30 Second To Mars. Malgré l’aspect parfois ténébreux et souvent mélancolique de l’ensemble, nos californiens ne se réclament absolument pas du mouvement « gothique » et se classent sobrement dans la pop/synth alternative. Demolition City n’est pas le genre d’album immédiatement mémorisable, un temps d’adaptation sera nécessaire pour « s’imprégner » de la débauche technique en contraste  avec les guitares, somme toute, assez rudes. Chose faite ce ne sera que du bonheur ! Un bon nombre de singles, hits en puissance à refrain pop « catchy » aideront à passer le cap sans encombre, citons, Bullet Without A gun aux guitares prédominantes dans l’esprit de CARPARK NORTH, le très HIMesque Even If It Kills Me,  le robotisé Don’t Save Your Breath, la superbe et bucolique power ballade Half The World Away, carrément du gros morceau ! Le plongeon dans la new wave 80’s, This Game puissant et racé et le sauvage Long Way Out, un tantinet SHINY TOYS GUNS, quelques traces de THE CURE pour Nothing Last Forever et son refrain à l’accroche immédiate. Soit ¾ des titres, de quoi conforter l’indéniable potentiel innovateur ou plutôt rénovateur de ce combo doux amer.

 

 

 

Highlights : Bullets Without A Gun, Even If It Kills Me, Don’t Save Your Breath, Half The World Away, This Game, Long Way Out.


Tracklist :

01. Bullets Without A Gun
02. Even If It Kills Me
03. She Lives In The Dark
04. Don’t Save Your Breath
05. Half The World Away
06. This Game
07. Nothing Last Forever
08. Long Way Out
09. The Ghost Of Me And You

10. The Lowdown Of A Fool

 

Label :            Chamberlain Records

 Sortie :          17/07/2008

 Production : Self Prod.


Line up :

Brandon Smith (chant + guitare)
Greg Nabour (claviers + choeurs)
Chris Yarber ( basse + guitare + choeurs)
Logan Smith (batterie)

 

Discographie :

An Illusion Of Time (2004)
Play Dance Repeat (2005)
Demolition city (2008)

 

Note des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 Fab 16-07-2009 21:14
Decouvert grace a Mister Bob, ce type de pop synthetique et sombre est loin d'etre ma tasse de thé/attention dans le genre c'est plutot béton armé/ je susi plus power pop que celle ci lorgant plus du cote de la new wave et du gothique/a ecouter avant d'acheter/ca plaira a certains et debectera les autres/moi je suis au milieu comme disait Bayrou!!!!

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 834 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

FB RockMeeting

Commentaires

  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Bienvenue Walt dans l'équipe ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)