0
0
0
s2smodern
  Gary Wright est un auteur compositeur interprète Américain qui a commencé sa carrière dans les années 60 en intégrant le groupe Spooky Tooth. Après le split du combo, Gary débute une carrière solo en 1971 avec son premier essai Extraction. Une très belle carrière va suivre avec un nombre conséquent d’essais, surtout dans les 70s et le début 80 ou le garçon composera aussi beaucoup des musiques de films. Il accompagnera en plus des types comme Georges Harrisson ou Ringo Starr pour leurs projets solos. Ce type est donc connu et reconnu dans le petit monde musical mais c’est vrai qu’il souffre d’un déficit de popularité chez le grand public. Pourtant, sans faire de bruit il a construit une œuvre, que je ne connais pas entièrement, mais qui par moment mérite toute votre attention. Il est moins connu qu’un type comme Steve Winwod par exemple et pourtant on peut noter pas mal de similitude chez ces deux types surtout sur le style musical, une pop teintée de soul ou les claviers et surtout l’orgue ont une importance énorme mais aussi sur la façon de composer voir même la voix. On peut penser aussi à des types comme Phil Collins sur certains essais. Wright est souvent rangé dans la catégorie des artistes Westcoast mais pour moi ce n’est pas vraiment le cas. En 2010, Wright revient avec Connected qui a été encensé par la critique. Faute de temps et devant faire des choix, je n’avais pas acquis le cd à sa sortie. Je me suis rattrapé depuis et j’ai bien fait !!!Le garçon a bien fait les choses en invitant deux de ses amis Joe Walsh et Ringo Starr sur l’excellent titre d’ouverture Satisfied qui pose les bases de ce que va être ce Connected. Une compo pop, soul avec des chœurs gospels bénéficiant d’un groove d’enfer garce aux claviers de Wright. On pense ici également à ce que fait Paul Carrack en solo. Ensuite tout va s’enchainer sans temps mort entre titres rythmés comme Get Your Hands Up, Gimme Some Time ou ballades atmosphériques comme les superbes Under Your Spell  ou Life’s Not A Battlefield. Gary Wright sait œuvrer dans quelque chose de plus personnel qui se rapproche par moment du prog comme sur, Connected ou Kirra Layne.  On pense aussi à Stevie Wonder sur un morceau comme Can’t Find No Mercy et son son de clavier si particulier. La production est énorme pourtant Wright a produit son album sur un label totalement indépendant sans avoir des tonnes de moyens.
 
Si vous ne connaissez pas encore cet artiste et que vous appréciez tous les artistes que j’ai cité dans cette chronique, je vous conseille de jeter une oreille sur ce Connected qui est en tout point remarquable. Il existe encore des artistes qui ne font pas de concessions et qui continuent tant bien que mal à sortir des albums. Pour le coté artisan de la musique, on se doit de saluer le travail de Gary Wright, un pur et dur !!!! 


Tracklist : Line Up :  
01.Satisfied
02.Get Your Hands Up
03.Under Your Spell
04.No One Does It Better
05.Can't Find No Mercy
06.Life's Not A Battlefield
07.Gimme Some Time
08.Connected
09.Kirra Layne
10.You Make Me Feel Better

Gary Wright (chant,claviers,basse,batterie)
                      +
Ringo Starr (batterie)
Joe Walsh (guitares)
Jeff Baxter (guitares)
Will Kennedy (batterie)
am

 

Label : Larkio
Sortie : 2010
Production : Gary Wright



Discographie :

Extraction  (1971)
Footprint  (1971)
The Dream Weaver  (1975)
The Light Of Smiles  (1977)
Touch And Gone   (1978)
Headin Home  (1979)
The Right Place  (1981)
Who I Am   (1988)
First Signs Of Life  (1995)
Human Love  (1999)
Waiting To Catch the Light  (2008)
Connected  (2010)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  


Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 aorgod 18-12-2011 09:47

Pour faire une pause dans nos étreintes hardrockiennes, Gary Wright peut être l'hommme de la situation avec pas mal de feeling, des compositions variées et un chant habité.

Comme dit Fab il reste encore des artistes authentiques à saluer.

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 618 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)