0
0
0
s2smodern

Pour moi le summum de la reconnaissance, l'écoute d'un album serait de finir sur ... une « note » inachevée !
En étant dans l'attente du prochain morceau, m'obligeant de remettre lecture sur le 1er titre, une fin de non recevoir ! Alors certes, servir cela sur un Ep de 8 titres 31 mn, ne relève pas forcément de l'exploit ; sauf que l'envie de jeter des Cds par la fenêtre, voir l'artiste ou le groupe « himself », m'a souvent titillé bien avant la 1ère minute d'un 1er titre.

De facto, des fois j'ai envie de me battre pour aider certains à reprendre les études, arrêter de vouloir massacrer des lignes de partition, des notes et les silences qui les accompagnent.
Mais la question pour ce « Metal & woods » reste :  Ai-je plus la sensation d'avoir bu un verre à moitié vide ?
Réponse, bah oui, évidement en partie, ma p'tite dame,
Mais si vous saviez à quel point je privilégie la qualité à la quantité, vous connaissez la réponse, je préfère tremper mes lèvres dans un excellent cru qu'un « pinard » en tetra pak ; sauf (bémol) que là je sais que le flacon de l'artiste n'est pas vide,
Alors j'espère qu'il ne m'enverra pas pour la suite, un album complet avec 8 titres que je connais déjà.
Parlons de l'artiste, Tyrone est né à Seatlle il a grandi à Spokane (état de Washington) petit dernier d'une famille de cinq enfants, avec 4 sœurs qui jouaient dans un groupe de musique et ont même enregistré, lui traçant sa voie / voix ; ajoutons à cela des parents musiciens dont un père pasteur ; lui permettant de faire ses gammes sur les chants d'églises. Mais ce n'est qu'en partant faire ses études en Californie pour trouver sa voix professionnelle, qu'il commence à composer et paradoxalement à comprendre ou est sa voie (oui, je sais ... jeu de mots) et comprendre que c'est de la musique qu'il veut vivre. Tant mieux, pour nous !
Mais malgré ses qualités vocales, Tyrone se montre timide et décline les grands rendez-vous ; les stades débordants. Quant à moi, je pense que c'est cette humilité qui contribue à lui apporter sa pureté et son grain de voix, son but n'étant pas la popularité et la gloire à n'importe quel prix, mais simplement : vivre de sa passion (Tiens au passage ça me rappelle un mec R,H ;-) un français boulimique de musicalité ). Donc, si la France quant à elle préfère les « bimbos » (*) montrant leur culotte avant leur glotte, lui ce mec est hyper connu avec « son organe » vocal ! Mais, aux U.S.A.  Marié à une chanteuse Elina, il a été repris pour pleins de génériques, le plus connu étant pour « Grey's anatomy (saison 6, dont je ne vous parlerai pas, car « Inconnu au bataillon »).
Ma rencontre avec sa carrière s'est faite sur   Hold On   2007 et voilà un truc que je partage(ais ?) totalement avec BobLama (reviens Léon ...) et depuis ... problème l'addiction à sa production,. Remains  2009 est du même tonneau, à fortiori, comme le vin ; quand la terre et les cépages sont de qualité, que le maître de chais est maintenu, la qualité est forcément au rendez-vous. Et malheureusement, ça marche également l'autre sens avec les excréments : quand on commence à voir les fonds de culottes, la merde devient le fond de commerce, j'aurai pas du mais ... c'est cadeau et ça me fait plaisir ! Sa caractéristique, un compositeur inspiré, flirtant avec un style le rock - folk – pop, pouvant titiller le gospel, une situation musicale entre Jason Reeves (apparaissant sur l'album en co écriture chant et instruments sur le titre :  Give me one reason  , Matt Hires, Jadon Lavik, un soupçon de Dave Barnes et surtout beaucoup de Tyrone WELLS. Qualité musicale et vocale, une voix feutrée, pure, naturelle en totale adéquation avec son style ; un style que je ne pensais pouvoir écouter que quand je gratouille moi même les cordes ; mais là il le fait mieux alors je savoure.
Metal & woods, cet Ep est accoustique avec ce petit boni, qui une fois les yeux fermés nous donne l'impression d'être dans la même pièce qu'eux, album portant un message du type « développement durable » faire un monde meilleur pour nos enfants, nous informant au grès de ses pensées que les arts disparaissent et que la musique reste un des seuls supports d'émotions actuels (au passage Tyrone participe activement à des œuvres de charité). Les titres parlent d'eux mêmes, invitant chacun à se replacer ds la société et enfin ...la pochette, cette scission entre la nature et l'urbanisme, une fracture immense. Avec cette question philosophique d'un monde binaire (afin d'interpeler), et que chacun doit se poser :   Que préférez-vous voir voler : des avions au dessus d'un monde à faible nuance, de noir à gris clair ? Ou, des oiseaux dans un monde de couleurs ?
(*) Et certainement pas les bimbos de télé réalités, car bonjour les taches !!!!  Sinon, moi j'ai fait mon choix, depuis longtemps mais je veux garder l'électricité pour écouter de la musique (lol).



Tracklist : Line Up :  

 

1. Running around in my dreams
2. Metal & wood
3. And the bird sing
4 . All I'm thinking of
5. Happy as the sun
6. Give me one reason (featuring Jason REEVES)
7. Let go
8.Time our lives

Tyrone WELLS (guitare et chant)
Mike (Michael) Kopulos (claviers)
Mgr Aaron Bishop (basse et chant)
Mark Chipello (batterie)

 

Label : Position Music
Sortie : 02/04/2010
Production : Michael « Smidi » Smith


Discographie :

Metal & woods (2010)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 620 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)