0
0
0
s2smodern

helloween united alive

Les allemands sont les champions de la réunification. En voici encore une preuve avec une galette mêlant passés plus ou moins lointains tant dans le choix des titres que dans le line up d’un combo historique ayant bercé mes années d’étudiant : Helloween.

Si vous discutez avec des fans du groupe vous trouverez les purs et durs adeptes des premières années où Kai Hansen assurait le chant et proposait un album d’anthologie avec l’inégal et inégalable « Walls of Jericho ». Vous aurez aussi les puristes, adorateurs des notes hyper-aiguës émanant du larynx de Michael Kiske, à l’époque où il arborait fièrement une magnifique toison d’or et magnifiait les 2 « Keeper of the 7 keys » en studio ou en live avec un inoubliable « Live in the UK ». Et enfin vous aurez ceux qui ne jurent que par les claviers, les fans de la dernière période, qui commence quand même à durer…

Du coup la chronique de ce double live pourrait se résumer à des comparaisons entre les performances des musiciens, celles des chanteurs, celles des compositeurs et au final déboucher sur un pugilat verbal sans aucun intérêt. Car l’essentiel n’est pas là !

L’intérêt de cette double galette réside justement dans l’abstraction des identités personnelles et dans l’unité, la fusion, l’union des musiciens du groupe derrière une seule et même bannière ayant pour logo une citrouille facétieuse, à la bouille hilare et divertissante pour le plus grand plaisir des adeptes du speed metal teuton historique. Un pied total pour ceux qui aiment le groupe, l’ont aimé à une époque donnée et l’ont gardé dans leur subconscient metalleux malgré les changements de line-up, les aléas de la vie (suicide d’Ingo Schwichtenberg) ou les modifications de leur style musical.

Balayant toute la carrière de ce combo hors norme, « United live » atteint l’objectif qu’il s’était fixé : faire headbanger l’auditeur et lui faire fredonner ses morceaux préférés qu’ils aient pour nom « How many tears », « Future world », « Are U metal » ou « Starlight ». Un vrai moment de bonheur qu’on espère pouvoir vivre un jour live sur une scène quand on aime le metal d’où qu’il vienne.

PS1. Udo et Wolf devraient s’en inspirer…

PS2. Up the irons !

Tracklist :

Halloween
Dr. Stein
I’m Alive
If I Could Fly
Are You Metal?
Rise And Fall
Waiting For The Thunder
Perfect Gentleman
Starligh / Ride The Sky / Judas
Heavy Metal (Is The Law)
Forever And One (Neverland)
A Tale That Wasn’t Right
I Can
Solo de batería + Ingo Tribute
Livin’ Ain’t No Crime / A Little Time
Why?
Sole Survivor
Power
How Many Tears

Invitation
Eagle Fly Free
Keeper Of The Seven Keys

Solo de Kai Hansen
Future World
I Want Out

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 736 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

Commentaires

  • WAITING FOR MONDAY - Waiting For Monday - Un premier album éponyme !

    Claude Blais
    Définitivement, Fabrice et moi ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK SWAN - Shake The World - Le nouvel album avec JEFF PILSON, ROBIN MCAULEY, REB BEACH & MATT STARR

    Firefly
    Et bien après une première ...

    Lire la suite...

     
  • PEARL JAM - Bibliographie - Discographie complète - La Rétrospective Barjozienne

    MetalDen
    Un grand merci Barjozo pour ...

    Lire la suite...

     
  • DeCARLO - Lightning Strikes Twice - Nouvel album solo du chanteur de Boston !

    MetalDen
    Merci Ewen pour la précision. En ...

    Lire la suite...

     
  • GALDERIA Return Of The Cosmic Men

    MetalDen
    Tiens j'avais oublié de faire un ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)