0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

DDENT Toro

Courant à perdre haleine, j’osai pousser la grille extérieure donnant sur un parc verdoyant au fond duquel était blotti un manoir grisonnant.

Je me retournai pour jeter un furtif coup d’œil à mes poursuivants, mais ceux-ci semblaient s’être arrêtés aux abords de ce jardin. Ils me parurent effrayés et je les vis revenir sur leurs pas puis s’enfuir sans demander leur reste. Quant à moi je me trouvais au beau milieu d’un parc surprenant…

Marchant « Dans la roseraie » je me voyais cerné par des grappes de fleurs brillantes et flottantes sous la brise chaude d’un zéphyr malicieux. Mais à y voir de plus près, la consistance métallique des pétales de ces curieuses fleurs me sembla pour le moins inhabituelle. Je tentai de toucher l’une d’elle qui se rebiffa en m’infligeant une douloureuse estafilade à la main droite. La douleur fut vive telle la morsure d’un crotale. Tout s’évanouit autour de moi et je perdis connaissance.

« Dis à la lune qu’elle vienne », ce fut tel un murmure frissonnant ce que je crus distinguer à demi-conscient. Entrouvrant les yeux je fus ébloui par une lueur rouge zébrant le ciel rapidement suivie d’une abasourdissante déflagration. Le doux zéphyr se changea alors en un puissant souffle semblant tout droit sorti de la cage thoracique d’une puissance divine immatérielle. Des bourrasques fantasques plongeaient dans les branchages tout autour de moi et je dus rapidement reprendre mes esprits pour éviter une nouvelle griffure maléfique.

C’est alors qu’apparut une « Longue, obscure et triste lune » juste au-dessus du vieux manoir. Comme aimanté je me relevai et elle m’attira à elle. En un instant je me retrouvai devant l’immense porte en fer forgé. Je poussai le loquet. La porte s’ouvrit laissant sortir une odeur âcre de souffre et d’encens mélangés.

Un pas à l’intérieur et j’aperçus un immense colosse au « Torse de marbre » qui se tenait au pied d’un monumental escalier. Je compris rapidement qu’il était le gardien des lieux mais à mon grand étonnement il me fit signe de pénétrer plus avant dans la demeure. Je gravis donc lentement les marches qui menaient à l’étage alors qu’à l’extérieur le calme était revenu. Je m’aperçus non sans étonnement que cet escalier semblait infini, se démultipliant tel un labyrinthe en 3D sous mes pas.

Sur un des murs faisant face à l’escalier se dessina alors un étrange message en lettres de sang : « L.S. Cloch.S D’ars.Nic.T La Fum :. ». Etait-ce un code secret ou une formule magique ? Un avertissement ? J’avançais toujours méticuleusement tentant de déchiffrer les symboles qui me restaient comme gravés dans mon cerveau à demi conscient, quand un nouvel éclair aveuglant transperça les ténèbres à travers les fenêtres du manoir.

De nouveau j’entendis que l’orage redoublait d’intensité à l’extérieur et me retournant, je vis le colosse qui s’était avancé sur le perron. « La pluie emplit sa bouche » et je le vis en un instant se dématérialiser en un « Noir taureau de douleur » mugissant et soufflant des vapeurs brulantes de ses naseaux incandescents…Me renvoyant l’image d’un être effrayant mi-homme mi-animal, fantastique reflet mythologique surgissant de ma mémoire...

…Hé ! Ho ! Barjozo ! Qu’est-ce que tu déconnes ? Ca va pas la cabessa ? t’es pas sur Arte !

Désolé ami lecteur. J’étais pourtant parti pour vous faire la kro du dernier DDent, groupe de jeunes musicos parisiens donnant dans le doom/sludge psychédélique souvent atmosphérique et tellement planant…7 morceaux purement instrumentaux qui vous prennent aux tripes et induiront invariablement chez l’auditeur des images multiples. Vous n’aurez qu’à les agencer à votre sauce et vous construire un film, une histoire, votre histoire…

…Je descendis alors quatre à quatre les marches de l’escalier et passant à l’écart de ce néo-Minotaure furibond je tentai de regagner le jardin avant que son instinct anthropophage ne soit réveillé par la charnelle terreur qui s’échappait de tout mon corps…


Tracklist :
1.Dans La Roseraie
2. Dis à La Lune qu’Elle Vienne
3. Longue, Obscure et Triste Lune
4. Torse de Marbre
5. L.s Cloch.s D’ars.nic .t La Fum:.
6. La Pluie Emplit Sa Bouche
7. Noir Taureau de Douleur


Line Up :
Louis (guitare)
Marc (batterie)
Nico (basse)
Vinz (guitare)


Label : DDENT
Sortie : 23 Mars 2018
Production : Chris Fielding


Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #2 MetalDen 30-05-2018 09:58
C'est vrai que c'est une très belle chronique, le groupe a été mis en copie via le tag FB, et a signalé qu'elle serait très prochainement publiée sur son mur FB ici.

A noter que les commentaires sont parfois déportées sur FB, pour suivre ceux sur cette chronique, c'est ici.
Citer
+1 #1 FranckAndFurious 30-05-2018 09:09
Chro de l'année ? Wahou ! Quelle belle poésie qui se marrie fort bien à cette musique invitant à l'introspection et à la recherche des sens et du sens ! Bravo Barjozo pour ce bel effort d'écriture, inspiré ! RockMeeting devrait l'envoyer au groupe, pour qu il la joigne au livret d'une réédition ! Très beau texte ! Chapeau ! ... Par contre suis surpris par le silence des lecteurs : probablement impressionné.es par le Noir Taureau et trop envouté.es par cette ambiance musicale pour écrire un mot !? Pourtant + de 220 lectures de cette magnifique chronique, et pas un mot :( Mais il est vrai que l'oeuvre musicale prête au silence et à se fondre dans les ombres de la vie
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 835 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles