0
0
0
s2sdefault
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

1983 : Thin Lizzy décide de mettre un terme à une carrière prolifique suite aux écarts regrettables de son leader, Phil Lynott.

 Le groupe entreprend une tournée "presque" mondiale (Le Farewell Tour) qui passera notamment par l'Europe (la France sera bien évidemment oubliée......). Forts d'un album percutant et plus hard (et ce, grâce à l'arrivée ô combien bénéfique au sein du groupe du fougueux John Sykes (ex-Tygers Of Pan Tang)) que ses prédécesseurs (Chinatown et Renegade) intitulé Thunder And Lightning, nos compères sont ainsi invités au festival de Reading (alors très en vogue) pour un concert qui, qualitativement et émotionnellement restera dans les annales. C'est donc en cette belle journée du 28 août 1983, que le groupe s'apprête à clore 3 jours de festivités (Black Sabbath et Ten Years After étaient aussi de la fête). Débutant sur un Jailbreak au riff imparable, enchainant sur un Thunder And Lightning apocalytique et dévastateur (morceau qui pourrait encore aujourd'hui, renvoyer certains groupes de métal actuels à leurs chères études), couplé à un Waiting For An Alibi entrainant, la puissance de feu du gang de Lynott se déploie râgeusement sur un Are You Ready particulièrement heavy et fédérateur. D'ailleurs, le très chaud (au propre comme au figuré) public ne s'y trompe pas puisque que tout au long du show, il se manifeste comme un seul homme notamment une impressionnante délégation irlandaise qui se fait largement entendre juste avant Emerald. La voix de Lynott, sans aucun doute, marquée par les affres de ses regrettables écarts, relève le défi vocal ô combien difficile notamment sur l'enchaînement remarquable Rosalie / Dancing In The Moonlight. Ca, c'est grandiose !!!!!!! Et derrière, le groupe bastonne grave, notamment un Brian Downey, un batteur tellement sous-estimé qui s'en donne à coeur joie et ce, malgré les circonstances. C'est vrai qu'à l'époque, on aimait les gros bûcherons. Sinon, le duo d'artilleurs constitué par John Sykes et Scott Gorham s'entend à merveille notamment sur les passages ô combien relevés et exigeants des twin guitars. Tout est magnifiquement huilé grâce à la basse sourde, épaisse et vrombissante de Lynott (qui joue de la basse comme sur une guitare) et les claviers jamais envahissants tenus par le discret mais redoutable Darren Wharton.
Entre-temps, ont donc défilé ou plutôt déboulé, les Baby Please Don't Go et The Holy War entrecoupés des cristallins A Night In The Life Of A Blues Singer (qui figurera plus tard sur le maxi Nineteen) et The Sun Goes Down. Aucun temps mort n'est à l'ordre du jour sur ce show pour lequel le groupe tient à marquer d'une pierre blanche l'histoire de ce festival mythique car le groupe embraie sur le dernier single en date, l'efficace Cold Sweat (qui ne figure pas sur le CD paru en 1992 que je vous présente). Manquent également à l'appel Sha La La, Baby Drives Me Crazy et Black Rose interprétés (notamment le second morceau cité) sans doute dans une ambiance absolument incroyable provoquée par nos amis irlandais venus en nombre. Il est à espérer qu'un jour, nous aurons droit à une réédition complète de ce show magistral. Lynott exhorte encore un peu plus la foule à se manifester via la phrase " and THE COYOTE CALLS where the howlin' winds will." juste avant The Cowboy Song qui, inévitablement, s'enchaîne sans répit au seul hit répertorié du combo à savoir The Boys Are Back In Town. Le festival chavire de plus belle. Suicide et Rosalie dans une version étirée enfoncent le clou portant ainsi le set vers une conclusion, vous l'imaginez, forte en émotions, puisque la poignante ballade Still In Love vient parachever un show en tout point parfait. En effet, à chaque fois que le grand Phil prononce la phrase "Is This The End, la foule répond en choeur par un vibrant "Noooooo !!!!!!!!!!!" J'imagine que ceux qui s'y trouvaient, n'ont pas oublié ces instants, j'oserais dire, presque douloureux. Sans doute, et ce, malgré sa décision certes irrévocable, le grand Phil s'est peut-être dit qu'il avait commis l'erreur fatidique d'avoir mis fin à l'aventure lizzienne. C'était sans doute "Lynott de trop".....
 

 

 

 

Tracklist :  

    "Jailbreak" (Phil Lynott) – 4:53
    "Thunder and Lightning" (Brian Downey, Lynott) – 5:00
    "Waiting for an Alibi" (Lynott) – 3:29
    "Are You Ready" (Downey, Scott Gorham, Lynott, Brian Robertson) – 2:57
    "Baby Please Don't Go" (Lynott) – 5:04
    "A Night in the Life of a Blues Singer" (Lynott) – 6:58
    "The Holy War" (Lynott) – 5:06
    "The Sun Goes Down" (Lynott, Darren Wharton) – 5:56
    "Emerald" (Gorham, Downey, Robertson, Lynott) – 4:11
    "Cowboy Song" (Downey, Lynott) – 6:09
    "The Boys Are Back in Town" (Lynott) – 4:44
    "Suicide" (Lynott) – 5:05
    "Rosalie Medley: Rosalie/Dancing in the Moonlight/The Cowgirl Song" (Bob Seger/Lynott/ Lynott, Downey) – 8:10
    "Still in Love with You" (Lynott) – 9:10                    


am
Line Up :
    Phil Lynott - basse, chant
    John Sykes - guitares
    Scott Gorham - guitares, chœurs
    Brian Downey - batterie, percussions
    Darren Wharton - claviers (avec pour l'album Life)
   
Année:2017
Label:Frontiers
Production:Cliff Magness

Discographie :

    1971 : Thin Lizzy
    1972 : Shades of a Blue Orphanage
    1973 : Vagabonds of the Western World
    1974 : Nightlife
    1975 : Fighting
    1976 : Jailbreak
    1976 : Johnny the Fox
    1977 : Bad Reputation
    1978 : Live and Dangerous (Live Album)
    1979 : Black Rose: A Rock Legend
    1980 : Chinatown
    1981 : Renegade
    1983 : Thunder and Lightning
    1984 : LIFE/LIVE (Live Album)
    1992 : BBC Radio One Live in Concert '83
    2000 : The Boys Are Back [A Tribute To Thin Lizzy]
    2000 : One Night Only (Live Album)
    2004 : Greatest Hits [2CDs]
    2008 : Thin Lizzy UK Tour'75 (Live Album)
    2009 : Still Dangerous Live'77 (Live Album)
    2011 : Thin Lizzy At The BBC [2CDs]
    2011 : Waiting For An Alibi (The Collection)
    2011 : Live at the IndigO2 [2CDs]
    2012 : Collected [3CDs]
    2012 : Live at the O2 Shepherds Bush Empire [2CDs]
 

Liens multimédia - videos
SITE OFFICIEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 651 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles