0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

the night flight orchestra sometimes the world ain t enough

2012, 2015,2017 et maintenant 2018 ??? Tel un père Fouras à deux balles, voici une énigme à résoudre si vous voulez ramener des Boyards et éviter de vous taper Francis Lalanne en train de chanter en permanence tel un Guy Béart sous acide et voir Lagaf reprendre la chanson de Bioman !!

 Là je m’adresse aux connaisseurs des programmes du samedi soir, s’ils ont des gosses ils se doivent de connaitre cette douleur qui nous est infligée à nous parents tous les étés. Bon tout ça pour dire que 1 an après Amber Galactic, nos amis de The Nightfly Orchestra reviennent déjà avec Sometimes The World Ain’t Enough. Amber Galactic était très bon, celui-ci est encore au-dessus pour ma part. J’aime ce groupe car il ne ressemble à rien et à tout à la fois. Ils ont inventés un style fait de tellement d’autres que cela devient un style à part entière. On ne peut pas dire, comme je le lis sur le net, que Nightfly ressemble à tel groupe ou tel artiste car ce n’est pas flagrant. Et en même temps ils ont tellement fait une synthèse entre le rock, le hard, la pop, le prog et le funk que parfois quelques passages nous rappellent d’autres artistes. Celui-ci est certainement leur album le plus mélodique et commercial dans l’ensemble. Attention, ils ne renient pas les précédents et on retrouve toujours le style d’antan mais à part le puissant et speed This Time qui ouvre le bal en fanfare et le morceau prog de plus de 8 minutes The Last Of The Independant Romantics qui clôt le tout, le reste est très pop mélodique. Cela groove avec Paralyzed ou Speedwagon, ça rock Fm avec Turn To Miami ou Moments Of Thunder, ça pop années 80 avec Can’t Be That Bad. Tout est parfait ciselé que ce soit les arrangements, la voix de Bjorn Strid ou les chœurs féminins omniprésents avec parfois des petites touches françaises. Je me régale avec ce combo qui va repasser en France en fin d’année. Je vais essayer de ne pas le louper cette fois ci car franchement c’est un de mes groupes préférés du moment.

Tracklist :
01.This Time
02.Turn To Miami
03.Paralyzed
04.Sometimes The World Ain't Enough
05.Moments Of Thunder
06.Speedwagon
07.Lovers In The Rain
08.Can't Be That Bad
09.Pretty Thing Closing In
10.Barcelona
11.Winged And Serpentine
12.The Last Of The Independent Romantics.


am
Line Up :
Bjorn Strid (chant)
David Andersson (guitares)
Jonas Kallsback (batterie)
Richard Larsson (claviers)
Sebastian Forslund (guitares)
Sharlee D'angelo (basse)
Anna Brygard (choeurs)
Anna Mia Bonde (choeurs)

Année:2018
Label: Nuclear Blast

Discographie :
Internal Affairs 2012
Skyline Whispers  2015
Amber Galactic (2017)
Sometimes The World Ain't Enough (2018)


Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL





 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 Seb.Roxx 09-09-2018 16:37
Ca faisait longtemps que je lisais ce nom , et finalement je me suis penché sur ce groupe que récemment grace à cette chronique, commandant les 4 CDs du band d'affilée ... Je m'immaginais (sans savoir pourquoi) un groupe comme THE DARKNESS (qui ne m'a pas spécialement transcendé) vu le "mini-quoique-assez-conséquent" buzz tout du moins sur internet de THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, mais le fait que Fab s'y interesse par le biais de cette chronique m'interpelait quand même ....Je pouvais facilement immaginer que la qualité était au rendez-vous connaissant les gouts de Fabrice mais la direction musicale pouvait quand même me faire rebrousser chemin quand je sais qu'il est également un grand fan de Pop (Pop au sens noble du terme) , ce que je suis guère. Au final, la chronique est fidèle à leur musique, c'est vrai que c'est un mélange de styles (y a de la pop , du prog et du funk c'est vrai) mais je pense qu'on reste quand même sur le territoire du hard rock comme style général du groupe. "Turn to Miami" est magnifique, jusqu'au clip purement 80's ... Les 2 premiers albums m'ont moins marqué bien que reçus trop récemment pour émettre un véritable avis; je trouve le groupe plus interessant à partir du 3eme album quand il s'aventure véritablement dans le début des années 80 ...Certains pourront préférer la face 70's des 2 premiers albums c'est tout à fait évident et logique, histoire de gouts et d'approche ....En tous cas une excellente découverte, et personellement, c'est assez rare que ça découle d'une chronique.
Il sait nous faire tomber dans la marmitte le bougre.

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 660 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Formidable cet interview ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    John Markus
    Merci Metal Den pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE, La Maison des Légendes, par Franck "AndFurious" Urban

    FranckAndFurious
    Erratum : mon livre n'est pas la ...

    Lire la suite...

     
  • DAVE BICKLER - Darklight

    Pilgrimwen
    Merci pour cet article, Fab.

    Lire la suite...

     
  • AC22 - 12 Songs Inspired By The Love of Isabelle De La Chaynée Plus 3 Other Tales

    MetalDen
    Excellent nouvel opus en effet ...

    Lire la suite...

     
  • BLUE ÖYSTER CULT - Blue Öyster Cult

    barjozo
    Les débuts du BöC. Toute une ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...