0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Il était une fois, un chanteur américain du nom de David Saylor qui décide de traverser l'Atlantique, en 1987, pour faire carrière en Angleterre.

Il se rend alors  au Central Studios de Birmingham ( Q.G. de Tony Martin, futur chanteur de Black Sabbath) dans lequel il rencontre Brett Hammond (guitare/claviers), Paul Pryor ( basse) et Rob Hewins (batterie) qui  eux, cherchaient un chanteur pour former Push Uk.  Pour l'enregistrement d'une démo, ils font appel à un autre guitariste, en l'occurrence Nik Lloyd. Le groupe enregistrera 12 morceaux mais, pour des raisons contractuelles, il n'y aura pas de disque et Push Uk ne survivra pas. Voilà que vingt trois années plus tard, détachés de leurs obligations professionnelles, les musiciens se retrouvent pour ré enregistrer ce Strange World, demeuré en stand-by et, cette fois ci, ils  sortent l'album en nous gratifiant d'un treizième morceau, qui plus est,  chanté en espagnol. Il s'agit du clone de leur superbe ballade intitulée Secret Lover et qui en espagnol devient, avec d'ailleurs  la voix très sensuelle de David Saylor : Amor Secreto. Entendre de l'A.O.R. en espagnol, un must! Mais, dès l'entame du disque, l'atmosphère prend toute sa dimension avec Stand Up And Fight dans lequel l'ensemble est relativement harmonieux avec une guitare chaude et aiguisée, un clavier omniprésent et des vocaux sans fioritures. Dans la même veine, il faut citer Red Light, Miracle Of Love et All I Can Give You où David Saylor démontre toute la puissance de son talent. Strange World, qui donne son nom à l’album, nous offre un refrain très accrocheur, tout comme Give It All Away ou encore Over The Hills. Composés dans les années 80, certains morceaux rappellent la grande époque de Simple Minds ou U2 à l'image de Burning Desire, Hannah ou bien Voices Calling. Mais parfois, aussi, Frankie Goes To Hollywood, avec le très synthétique Man On The Other Side. Quand à la version anglaise de Secret Lover, elle reste très mélodique, un peu à la manière d'Uriah Heep pour ce qui est du chant.

Voilà, donc un album pour les fans d'A.O.R. et, si vous préférez le synthé à la guitare, j'en suis sur, il vous ravira.




Tracklist : Line Up :  

01. Stand Up And Fight
02. Red Light
03. Miracle Of Love
04. Desire Is Burning
05. Strange World
06. Hannah Don't Go
07. All I Can Give
08. Secret Lover
09. Man On The Other Side
10. Giving It All Away
11. Over The Hills
12. Voices Calling
13. Secret Lover (bonus Spanish version)

David Saylor  (chant)
Brett Hammond  (guitare, claviers)
Paul Pryor (basse)
Rob Hewins (batterie)
am

 

Label : AOR Blvd
Sortie : 2010
Production : n/a


Discographie :

Strange World (2010)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 wolff stephane 23-12-2010 16:52
Un album de toute beauté, à ne surtout pas manquer  !!!

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 383 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

Commentaires

  • LEPROUS - Pitfalls

    MetalDen
    Déçu aussi, espérons que c'est ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Fils De Lutte

    MetalDen
    4/5 pour moi, excellent opus !

    Lire la suite...

     
  • JIM ANDERSON GROUP - I Belong

    MetalDen
    Chouette découverte, il y a ...

    Lire la suite...

     
  • Robert TEPPER - Better Than The Rest

    Laigre
    Un des mes albums préférés ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)