0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Dewolff bordeaux 2018 02

En ce Mercredi 10 Octobre 2018, ce sont 400 personnes, environ, qui se sont données rendez vous au Krakatoa de Mérignac, près de Bordeaux, pour assister à la prestation du groupe Néerlandais DEWOLFF, en tournée promotionnelle pour son nouvel opus, baptisé Thrust.

Mais, avant cela, c'est le groupe Français, MNNQNS (prononcer Mannequins), originaire de Rouen, et, lauréat du Prix Ricard S.A Live Music, édition 2018, qui est chargé d'ouvrir le bal. Grégoire Mainot est à la batterie, Félix Ramaen à la basse, puis, aux guitares, Marc Lebreuilly, également vocaliste, ainsi qu'Adrian D'Epinay le lead singer de la formation. Dès l'entame, sur Notwhatyouthoughtyouknew, le ton est donné. Un riff soutenu, quelque peu dissonnant, une ligne de chant en sacade, suivi d'un refrain entetant en forme de slogan, bref, un titre original, très efficace et salué par des applaudissements. Le groupe enchaine sur le très énergique If Only They Could, avec son riff à la Boomtown Rats, et, son climat obsédant, voire psyché, qui ravit les spectateurs, emballés, également, par le titre suivant, intitulé Fall Down, rappelant un peu l'univers du groupe de Tom Verlaine, à savoir: Télévision. D'autres titres, disons plus élaborés, alternant des climats quelque peu dérangeants, avec quelques passages mélodiques, jallonèrent le reste du concert. Parmi les meilleurs, citons, entre autres, le très progressif Wire, avec son aspect glacé et robotisé à la Devo, mais, aussi, She's Waiting For The Day, dans un style genre The Cure, ou, encore, Drinking From The Pond, avec son coté mécanique, son climat psyché, et, son long gimmick de guitare très hypnotique. Les premiers rangs trouvèrent, aussi, leur compte, pour danser sur le final, avec le très fédérateur Come To Your Senses, suivi du très psychédélique Glory Paul qui suciteront les clameurs de l'auditoire. Bonne prestation des Rouennais, qui, malgré certains titres, peut-etre, un peu trop expérimentaux, auront, néanmoins, séduit bon nombre de spectateurs par leur talent et leur originalité. Un groupe surprenant, probablement, en devenir, dont on entendra, surement, parler dans le futur pour la sortie de leur premier album. Affaire à suivre!

MNNQNS 0011 001

MNNQNS0015 001

MNNQNS0036 001

22h10, extinction des feux, c'est au tour du power trio Néerlandais d'entrer en scène. Luka Van De Poel s'installe derrière ses futs, Robin Piso s'asseoit au clavier de son orgue Hammond, et, le chanteur Pablo Van De Poel, enfile sa guitare. Promotion oblige, le groupe démarre sur Big Walk, extrait du nouvel opus. Un riff de guitare très psyché, distillé en sacades accélérées, un chant mélodique, des nappes d'orgue Hammond, un solo de guitare incendiaire, bref, tout y est pour bien démarrer ce set qui, dès le départ, sucite les acclamations du public. Enchainement sur un autre titre du nouvel album, à savoir Tombstone Child, avec son riff haché qui sonne très heavy rock, bien appécié des spectateurs. Parmi les autres titres joués, figurant sur l'album Thrust, citons les excellents Tragedy? Not Today, ou, encore, Double Crossing Man, tous deux dotés d'ambiances Southern. Le public aura, aussi, apprécié deux très grands moments bien colorés Blues, montant en puissance de bout en bout, avec, d'abord, Medicine, et, ensuite, le superbe Tired Of Loving You, avec ses long chorus de guitare mélodiques, élaboré à la manière de Stephen Stills. A signaler, aussi, quelques moments chauds et intenses qui firent bouger les premiers rangs sur des titres tels que Sugar Moon, avec son coté Atomic Rooster, mais, aussi, Easy Money, avec ses influences Who/ Led Zep/ Dep Purple, ou, encore, Stand Up Fall, avec son riff Purpleien bien enroulé, et, enfin, les très psychédélique, Deceit And Woo, qui termine ce set de la meilleure des manières. Clameurs nourries dans l'assistance qui en redemande. Le groupe revient pour offrir leur grand classique Don't You Go Up The Sky, qui ravit les Fans, et, achève en beauté, ce show particulièrement groovy et vintage, sous les ovations d'une salle conquise et enthousiaste. Contrat rempli, donc, pour les Hollandais qui confirment, avec talent, leur place parmi les meilleurs combos Européens du moment, dans la catégorie Rock Old School. A voir, et, à revoir!  JOHN MARKUS.   (Photos: Laurent Robert)

Dewolff bordeaux 2018 06

Dewolff bordeaux 2018 04

Dewolff bordeaux 2018 03

 Dewolff bordeaux 2018 01

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 766 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Formidable cet interview ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    John Markus
    Merci Metal Den pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE, La Maison des Légendes, par Franck "AndFurious" Urban

    FranckAndFurious
    Erratum : mon livre n'est pas la ...

    Lire la suite...

     
  • DAVE BICKLER - Darklight

    Pilgrimwen
    Merci pour cet article, Fab.

    Lire la suite...

     
  • AC22 - 12 Songs Inspired By The Love of Isabelle De La Chaynée Plus 3 Other Tales

    MetalDen
    Excellent nouvel opus en effet ...

    Lire la suite...

     
  • BLUE ÖYSTER CULT - Blue Öyster Cult

    barjozo
    Les débuts du BöC. Toute une ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...