0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

maniganceAttention ! Soirée 3 en 1 au programme !
1 comme qualité
3 comme 3 bons groupes
3 comme 3 surprises et avant premières
3 comme 3 montagnes

1 comme 1 webzine enthousiaste
3 comme les 3 verres du Pass, et gagnez au grattage report, interviews & chroniques que Rockmeeting va vous offrir très vit.

Allez c'est parti, un, dos, très ...

Tout d'abord, à titre personnel, ce sera avec un grand plaisir que de retrouver la Rock Me Team venue en force du grand Sud-ouest pour cette grande première.

Se retrouver avec des illustres, tels que le boss Metalden, sa douce et acolyte Kriss (Toulouse), l'historique et local John Markus, le smart Barjozo (Agen), et l'oeil d'Horus de notre photographe Terry (Bordeaux), reste intimidant. D'autant que pour ma part, dans une ancienne vie d'organisateur de concerts, interviewer et revoir des membres d'Oblivion et de Manigance, que j'eus l'honneur de faire jouer dans le coin il y a une décennie déjà, vient raviver une riche expérience humaine de bénévole, et un brin de nostalgie, sous couvert de fort enthousiasme.

C'est donc armé jusqu'aux dents, emplies de salade et de mauvais steack du fast food local, que tous sourires, nous nous apprêtons à envahir cette Route du Son tels des vikings à la gloire de cette soirée heavy métal.

Car quand 3 montagnes se rencontrent, vaut mieux être en forme pour assister à ce féroce, mais loyal, combat. Et si l'adage dit que seules les montagnes ne se rencontrent pas ; dans cet univers enchanteur qu'est le heavy-métal, on sait bien, nous, que c'est faux.

Ce sont donc les Alpins d'Oblivion qui viendront en découdre avec les Pyrénéens de Manigance, le tout arbitré par les montagnards landais de Crancks.

Quoi !? il n'y a pas de montagnes dans les Landes  ? Meuuuuh si ! La légende dit que la girondine Dune du Pilat s'y étale de quelques grains de sables. Et nous les Gascons, on s'arrange bien avec les légendes ;) On le sait que ce sont les petits grains qui font les grandes montagnes.

 

21h15

Aussi, les petits jeunes de Cranks attaquent ce début de soirée de magescqtic manière dans un heavy métal direct et sans fioritures, avec une fort belle reprise de The Trooper (Maiden), sur laquelle l'ami Barjozo explosera de sa voix mon sonotone : 'Up the Irons !' comme il aime à me rappeler.

Certes, nos jeunes landais sonnent encore un peu juvéniles, mais la fougue et le potentiel sont là, et augurent donc d'une belle marge de progression, d'autant que batteur et bassiste n'ont eu qu'une répétition à leur actif avec le groupe. Et puis, la passion les habite : il n'y à qu'à voir leur look de métalleux des années 80 : ceinture cloutée, T-shirt de fans, cheveux long lisses, … il ne manque que le spandex. Merci les jeunes ! ça rappelle le bon temps ! De plus, quand on imagine l'exploit de créer un groupe à Magescq, cela donne envie de les suivre d'autant. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

CRANKS Setlist Ampli/La Route du son, Billère, France 2018
manigance manigance manigancemanigance
manigance manigance manigancemanigance

 

22h00

 

 

Tout comme Manigance, c'est en avant-première qu'Oblivion vient nous présenter son 'premier' album à sortir ces prochains jours (chronique ICI). 'Premier' dans cette seconde vie que vivent les ex-membres de Nightmare, Urgent, et Mz, dont je ne vous ferai l'injure de vous présenter la riche carrière, d'autant qu'ils le feront dans l'interview, et que nombre de leurs albums sont chroniqués sur Rockmeeting.

S'il peut être difficile de s'approprier un concert sans en connaître les chansons, la scène est un bon endroit pour voir si les titres et le talent de protagonistes feront mouche. Et vu le pedigree, apparaît l'évidence : Ce heavy mélodique à la Masterplan auréolé de parties néo-classiques, c'est du lourd, si j'ose dire.

Malgré la découverte à chaud et une grande richesse sonore, les nouveaux titres séduisent bien l'oreille, notamment Bells from Babylon, Shine in my Galaxy, … entre autres. Le set fut très variée, notamment avec des reprises de titres de Nightmare (Eternal Winter, Cosmovision, Lord of the Sky).

L'expérimenté Jo Amore va donc vite s'accaparer la scène paloise, et rappeler pourquoi il est le légitime chanteur du tribute band, Temple of Dio.

oblivionMais le bougre ne va pas se contenter de cet exploit. En modulant sa voix vers des horizons nouveaux – cf interview et chronique – Non seulement il nous claque des notes intenses en hauteur et en longueur de souffle, non seulement, elles sont dans des registres différents, mais en plus, comme si cela ne suffisait pas, il vient gravir de nouveaux sommets vers l'art des soprano, et ce à un niveau tout aussi hallucinant : quel final sur le nouveau titre In The Arms of the Queens ! Bref on reste encore admiratif de ses performances.

Mais si Oblivion ne se définissait qu'à Jo Amore, ce serait faire injure à la dream team française qui l'entoure. Ce ne sont pas seulement deux gâchettes des cordes qui oeuvrent efficacement et dangereusement, mais trois, avec le sympathique virtuose de la basse, Markus Fortunato, qui va nous offrir un solo de basse en mode Eddie Van Halen, à la fois technique et mélodique, à faire baver un Billy Sheehan ou un Pascal Mulot.

C'est donc impressionné qu'on va tout de même essayer de trouver quelque chose à redire, en bon franchouillard râleur qui se respecte : de la fosse, l'ami Barjozo et moi-même avons trouvé les samples d'orchestration un temps soit peu trop fort dans le volume sonore, couvrant parfois la puissante voix du chanteur. Mais d'après les boss de RM, se trouvant en gradin, dans la partie VIP - l'avantage d'être boss et plus âgés aussi - le son était à cet endroit parfait. Donc que vous soyez riche ou sourd, l'important n'est pas que la musique vous arrive aux oreilles, mais droit au cœur :)

Quoiqu'il en soit, si les alpins ont fait tout ce déplacement, on se demande encore pourquoi, alors qu'en ce samedi soir, il n'y a pas de matchs de foot, ni autres, seulement moins de 200 personnes viendront rendre honneur à cette affiche si talentueuse et si connue. Respect donc à ceux qui sont venus supporter un des rares concerts métal dans la région, et au groupe pour cette longue route pour nous présenter en avant-première à Pau cette nouvelle pépite de heavy mélodique. Merci Messieurs, ce fut un régal.

 

Oblivion Setlist Ampli/La Route du son, Billère, France 2018oblivion
 
oblivion oblivion oblivion
     
oblivion oblivion oblivion
 

 

23h15

Point de route pour les locaux de Manigance, mais quel long chemin de parcouru aussi depuis 1995, pour arriver à ce sixième album ! Ce sera donc dans leur fief qu'ils viendront se chauffer pour partir en tournée franco-européenne en compagnie de Myrath, et surtout pour nous présenter, aussi en avant première, ce nouvel album, dont mon petit doigt, qui ressemble fortement à une oreille, me dit qu'il s'annonce plutôt bon, lui aussi.

Au bout de la 7e fois qu'on les voit, comme votre serviteur, on connaît leurs atouts : des compos en béton aux refrains accrocheurs (En mon nom, Mourir en héros, ...), un son qui percute avec un claviériste précieux, une section rythmique carrée à l'instar d'Oblivion dans ce registre métal, un chanteur qui excelle dans les aiguës et qui sait faire sonner ce français si difficile à dompter, et enfin un guitariste emplie de musicalité, qui nous propose des solo à tiroirs jamais lassants, et de surcroît, colorés par moment en solo aussi par son coéquipier guitariste rythmique. Il n'y a donc pas de raisons que cette équipe expérimentée déraille. Ainsi les nouveaux titres passent eux aussi avec brio le test de la scène (Face contre terre, Ennemi, … ou un Machination déjà présenté au festival d'Oloron, et qui pour ma part est d'ailleurs bien plus séduisant sur scène que sur album : la magie du live, ou plutôt la machination du live. C'est donc avec impatience que vous devriez attendre cette tournée.

maniganceCerise sur le gâteau, et troisième surprise après la présentation de ces deux nouveaux albums, la participation vocale en duo, de Carine Pinto, fan de la première heure. On se fait plaisir en restant en famille, et l'esprit est donc convivial, d'autant que le claviériste vient aussi donné quelques couleurs vocales supplémentaires avec quelques grolls épisodiques. Ce sera donc encore un set bien accompli par Manigance à qui on souhaite une bonne tournée.

Monsieur Franchouillard, pour chipoter, aurait tout de même apprécié un duo avec Jo Amore. Entendre ces deux grands vocalistes aux voix complémentaires, mais oeuvrant dans le même répertoire, aurait été le feux d'artifice final à une soirée déjà bien riche en bons moments.

Si un jour quelqu'un a l'ambition de créer un nouvel opéra métal français, ces deux-là sont fortement conseillés. En plus, Pau a le privilège de loger un orchestre classique réputé.

Voilà ! Le message est passé. A vot' bon cœur !

Tout en donnant leur chance aux jeunes Cranks prometteurs, ne manquez donc pas d'encourager ces expérimentés de Manigance et Oblivion, valeurs sûres du métal français … heu pardon ... valeurs sûres du métal. Bien bonne soirée

Franck Andfurious - Photos Terry RM
 

Manigance Setlist Ampli/La Route du son, Billère, France 2018
 
manigance manigance manigance
manigance manigance manigance
manigance manigance manigance
manigance manigance manigance

Comments:

Commentaires   

0 #1 Jean-Marc PEREZ 08-02-2018 22:53


Merci à Franck Andfurious, Terry RM, et, Metal Den pour ce Live Report, retraçant trois moments de musique exceptionnels. Bravo aux CRANKS, mélangeant de façon subtile Hard Rock, Glam, et, Heavy Metal. Porte parole de la nouvelle génération, le groupe assume l'héritage des grands, et, si les Dieux du Métal lui prete vie, son avenir est tout tracé. Bravo, aussi, à OBLIVION qui fait son retour avec un album prometteur, sublimé par la voix haute et puissante de Jo Amore, notre Ronnie James Dio Français. Enfin, bravo, encore, à MANIGANCE, notre fierté Béarnaise, avec la présence de la chanteuse Carine Pinto, qui aura la lourde tache de faire oublier Didier Delsaud, considéré, depuis toujours, comme un des meilleurs chanteurs de Métal Français. Coup de chapeau, aussi à Bruno Ramos qui nous a gratifié de superbes solos de guitares, techniques et mélodiques, faisant de lui, notre Joe Satriani Français. Bref, des soirées comme celle là, on en redemande!

Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 963 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles