0
0
0
s2smodern

MARILLION Sounds That Can't Be Made30 ans déjà et pourtant quand je réécoute cet album, j’ai toujours l’impression que c’était hier.

Et si la magie de la musique, c’était cela, garder la jeunesse de notre esprit ?

D’ailleurs cela tombe bien car ce troisième disque de MARILLION paru en 1985 est un concept album sur l’enfance perdue à travers plusieurs thèmes (le chagrin d’amour, le succès…). La force de ce disque réside tout d’abord dans le fait que les 10 titres s’enchaînent pour sembler ne faire qu’un. De Pseudo Silk Kimono très intimiste au dénouement heureux qui s’échappe de White Feather, cet album est à l’image de sa pochette. Aussi beau que peut être un arc-en-ciel après la pluie ou aussi léger que le vol d’une pie voleuse, Misplaced Childhood reste le meilleur album du groupe avec Fish et un des 3 meilleurs disques de toute la carrière du groupe. Il y a bien sûr le plus grand succès du combo avec Kayleigh qui est une superbe ballade sur laquelle la guitare de Steve ROTHERY s’offre de belles envolées. Et comment résister au délicieux « j’entends ton cœur » que susurre Fish sur Bitter Suite. Personnellement cela fait bien longtemps que j’ai abandonné cette idée tant mon cœur vibre à travers chaque note de ce titre. Sur Waterhole (Expresso Bongo), Ian MOSLEY savait encore se faire violence pour proposer une rythmique soutenue et originale. Blind Curve étire son accent Floydien sur plus de 9 minutes avec d’incessants changements de variation et d’ambiance bien aidé par le clavier de Mark KELLY. La subtilité du jeu de ROTHERY est encore à l’honneur sur Childhood’s End tandis que la musique aux sonorités militaires de White Feather ferme la marche.

Ce disque est un des 10 plus grands disques de Rock Progressif à côté de Selling england By The Pound de GENESIS, Dark Side Of The Moon de PINK FLOYD ou In The Court Of Crimson King de KING CRIMSON. Un concept album qui est un véritable voyage à travers le temps et les âges. Fish ne s’y est pas trompé puisqu’il rejoue actuellement l’intégralité de Misplaced sur scène. Ses anciens complices eux ont complètement détourné leurs yeux de cette époque. Ils préfèrent nous proposer une musique de plus en plus repliée sur elle-même à la limite de la neurasthénie. Un peu comme s’ils avaient perdu définitivement leur part d’enfance.

P.S. : Pour ces chroniques de vieux albums, mon parti pris est de ne parler que de la version originale telle que je l’ai découverte. J’essaierai, pour chaque album de vous donner les différentes versions existantes à ma connaissance. Pour Misplaced Childhood, il existe bien sûr une version remasterisée en double cd avec des titres bonus et les versions démos de l’album d’origine ainsi qu’une version intégrale enregistrée en concert sur le double live intitulé The Thieving Magpie. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix et découvrir ou redécouvrir ce chef-d’œuvre.

 

 

 

Tracklist :Line Up :  

1. Pseudo Silk Kimono (2:13)
2. Kayleigh (4:03)
3. Lavender (2:27)
4. Bitter Suite (5:53)
5. Heart Of Lothian (6:02)
6. Waterhole (Expresso Bongo) (2:12)
7. Lords Of The Backstage (1:52)
8. Blind Curve (9:29)
9. Childhood End? (4:32)
10. White Feather (2:23)

Total Time: 41:05

Bonus Disc (1998 Release)
1. Lady Nina (Extended 12" version) (5:50)
2. Freaks (Single version) (4:08)
3. Kayleigh (Alternative mix) (4:03)
4. Lavender Blue (Lavender remix) (4:22)
5. Heart of Lothian (Extended mix) (5:54)
6. Pseudo Silk Komono (Demo) (2:11)
7. Kayleigh (Demo) (4:06)
8. Lavender (Demo) (2:37)
9. Bitter Suite (Demo) (2.54)
10. Lords of the Backstage (Demo) (1:46)
11. Blue Angel (Demo) (1:46)
12. Misplaced Rendezvous (Demo) (1:56)
13. Heart of Lothian (Demo) (3:49)
14. Waterhole (Expresso Bongo) (Demo) (2:00)
15. Passing Strangers (Demo) (9:17)
16. Childhoods End? (Demo) (2:23)
17. White Feather (Demo) (2:18)

Fish (chant)
Steve Rothery (guitare)
Mark Kelly (clavier)
Pete Trewavas (basse)
Ian Mosley (batterie)
am

 

 

Label : Emi Records
Sortie : 1985
Production : Chris Kimsey


Discographie :
    Script for a Jester's Tear (1983)
    Fugazi (1984)
    Misplaced Childhood (1985)
    Clutching at Straws (1987)
    Seasons End (1989)
    Holidays in Eden (1991)
    Brave (1994)
    Afraid of Sunlight (1995)
    This Strange Engine (1997)
    Radiation (1998)
    marillion.com (1999)
    Anoraknophobia (2001)
    Marbles (2004)
    Somewhere Else (2007)
    Happiness Is the Road (2008)
    Less Is More (2009)
    Sounds That Can't Be Made (2012)


Liens multimédia - videosSITE OFFICIEL 

 

 

 


Notes des visiteurs :

 

Comments:

Commentaires   

0 #1 Aorfm 04-07-2015 18:49
MARILLION Sounds That Can't Be MadeCette album est et reste, comme les autres albums cités dans ta chronique un chef-d'oeuvre d'une rare intensité, d'une rare beauté...un bonheur à chaque écoute renouvelée... Rémi(fm)
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 529 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...