0
0
0
s2smodern

  Mentaliser traduit le fait de prendre conscience et analyser ses propres conflits psychiques, sommes nous donc partis sur  une analyse psychologique conceptuelle avec le nouveau André Matos ?

La pochette simpliste ne nous apporte pas de réponse claire. La symbolique du précédent Time To Be Free, premier album de sa carrière solo, était beaucoup plus claire, le temps de la liberté ! Serait ce une volonté de conjurer le mauvais sort contre les critiques des chroniqueurs ou des fans blasés qui réclament sempiternellement de l’originalité ! Si oui c’est  raté ! En effet un rapide tour des webzines montre une situation toute en contraste avec une partie des critiques axées sur un manque d’originalité. Alors si vous faites partie de ceux là, passez votre chemin il n’y a rien à voir ! Par contre si vous faites partie de ceux qui s’intéressent essentiellement à la qualité de l’œuvre sans aucun préjugés, un peu comme en classique s’il s’agissait de juger d’un album de Pavarotti, sans s’inquiéter du facteur originalité, et bien allons y. La comparaison avec Pavarotti vous semble osée ? Pas tant que cela en fait, dans le sens où André représente l’une des plus belle voix mais aussi une technique de chant haut de gamme du circuit du power heavy metal mélodique, et ce depuis ses débuts notamment avec ANGRA. Bien entendu la qualité d’une interprétation n’est pas suffisante en elle-même et nécessite de s’appuyer sur des compositions inspirées. Time To Be Free à cet égard nous avait brillamment démontré les capacités d’écriture du monsieur, justifiant ainsi une carrière solo pour exprimer pleinement son talent. Mentalize s’inscrit dans cette continuité avec quelques nuances, peut être avec un peu moins d’éléments symphoniques ou tribaux couleur locale, des éléments quand même présents pour ces derniers par exemple dans un Someone Else via une rythmique syncopée. André montre aussi par une apparente facilité à trouver ces refrains fédérateurs qui seront repris en cœur en live, à l’image des I Will Return, The Myriad, ou le speed Power Stream. Il évite toute linéarité et donc ennui en jouant sur un équilibre mesuré des tempos, des plus calmes avec A Lapse In Time, une vraie ballade au piano, une power ballade Back To You qui ménage une belle montée en puissance, aux plus rapides appuyés par la double pédale et la frappe redoutable de Eloy Casagrande dans Shift The Night Away , When The Sun Cried Out, ou encore Mentalize. Mention spéciale pour Violence et sa belle montée en puissance après une très belle intro. 


Alors fort peu original, certes, mais tous les autres paramètres sont au vert, composition, interprétation, production, bref un superbe album d’un artiste qui a atteint une certaine maturité et que l’on retrouve avec plaisir à chacun de ses rendez vous.

Highlights : I Will Return, Power Stream, Violence, The Myriad ….

Tracklist : Line Up :  

01. Leading On              
02. I Will Return           
03. Someone Else         
04. Shift The Night Away 
05. Back To You                 
06. Mentalize                
07. The Myriad              
08. When The Sun Cried Out    
09. Mirror Of Me                  
10. Violence                       
11. A
Lapse In Time          
12. Power Stream  

André Matos (chant)
Hugo Mariutti (guitare)
André Hernandes (guitare)
Fabio Ribeiro (claviers)
Luis Mariutti (basse)
Eloy Casagrande (batterie)
am

 

Label : SPV
Sortie : 01/02/2010 Nota : "Mentalize" est sorti au Japon le 26 août par le biais d'Avalon / Marquee Inc L'édition japonaise de l'album comprend deux morceaux bonus : Forever Is Too Long et Teo Torriatte
Production : n/a


Discographie :

Time To Be Free  (2007)
Mentalize (2009)
The Turn Of The Lights (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #1 Boblama 15-02-2010 21:15
Depuis peu dans les bacs et déjà décrié à mort par pas mal de webzines qui descendent en flèche ce Mentalize, perso je le trouve vraiment pas mal certes c'est pas de l'ultra speed double kick comme bcp s'y attendait, juste du bon metal calibré aux petits oignons.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 585 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...