0
0
0
s2sdefault
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Korigan de Luynes est un peu la deuxième maison de Baze Bayley.

A chacune de ses tournées, l'ancien chanteur d'Iron Maiden ne manque jamais de faire une date dans cette petite ville des Bouches du Rhône située entre Marseille et Aix-en-Provence. En prime avec un nouvel album à promouvoir, "Infinite entanglement", qui est assez ambitieux. En plus j'aime bien le Korigan. C'est une petite salle qui doit contenir dans les 300 personnes, avec une fosse légèrement inclinée, une bonne acoustique et un bar avec bières spéciales défiant toute concurrence, tant dans le choix que dans le prix. Comme aucune date n'est prévue plus près et qu'un hébergement est généreusement offert, c'est l'occasion de refaire un déplacement dans le sud-est de la France, un an après l'avoir fait pour son dernier passage.


En arrivant dans la salle, le premier groupe a commencé. En effet, deux groupes du coin font l'ouverture et c'est donc DAMAS qui ouvre le bal. Originaires de Marseille, ils pratiquent un thrash metal assez classique qui a la particularité d'être chanté en français. Je ne suis pas un grand adepte de l'emploi de notre langue dans le metal, sauf exceptions, mais là ça ne me dérange pas. Au contraire, le chanteur n'est pas mauvais, il est hargneux à souhait ce qui fait que le français passe bien. Musicalement, ils font bien le job. C'est carré et ça riffe bien. Pas contre le son est un peu brouillon. N'en ayant vu qu'une demi-heure, je ne suis pas complètement rentré dans leur concert mais ils m'ont laissé une impression positive.


On embraye ensuite sur STYLE TRIP, autre groupe marseillais. Eux ont un peu plus de bouteille puisque le groupe a été fondé en 1998 et a joué pas loin d'une centaine de concerts dans la région, faisant quelques premières parties de groupes connus tels que Vanden Plas, Anathema ou Heavenly lors de leurs passages en PACA. Ils ont également une petite discographie à leur actif puisqu'ils ont sorti trois EP's et un album. Leur second album est en cours de gestation et ils en ont joué quelques extraits en avant-première. Musicalement, c'est du heavy mélodique avec une petite touche progressive, et Queensrÿche semble être une bonne source d'inspiration pour eux. En tout cas musicalement, ils maîtrisent bien leur sujet et leur chanteur est très doué. Ils ont en tout cas bénéficié d'un très bon accueil. Déjà parce qu'ils sont connus dans la région et qu'ils ont un minimum de soutien acquis, et surtout parce que leur musique est plaisante et qu'ils se font plaisir à la jouer sur scène.


 

 

 

Après ces deux mises en bouche plutôt agréables pour commencer la soirée, nous allons avoir droit à un magnifique show de BLAZE BAYLEY. L'ex-Maiden est bien motivé pour défendre son nouveau bébé sur scène, bien épaulé par les musiciens d'Absolva. "Infinite entanglement", premier volet d'une trilogie de concept albums basée sur une histoire de science-fiction, est d'ailleurs un travail de groupe, puisque la musique a été composée en grande partie par Chris Appleton, le guitariste. On va bien sentir cette unité sur scène : on n'a jamais l'impression de voir Blaze en solo accompagné de musiciens de session, mais un vrai groupe bien soudé. Même dans son jeu de scène, Blaze ne vole la vedette à personne, mettant souvent ses musiciens en avant. Il s'adresse régulièrement au public avec respect, avec des mots simples et clairs, ne manquant jamais de rappeler à quel point il est heureux d'être là, dans "la belle France" (en français dans le texte), et qu'il doit tout à ses fans. Aucune démagogie pour une fois (contrairement à une multitude de frontmen qui disent à chaque date que le public du soir est "the best in the world" !), tout est dit avec une sincérité et une humilité rares. Ce respect qu'il a pour son public, Blaze va également le montrer par la musique, en jouant plus de deux heures. Une telle durée est vraiment à signaler, quand on voit certains groupes totalisant plus de trente ans de carrière jouer parfois moins d'une heure et quart. Niveau choix des chansons, toute sa discographie est balayée. La part belle est bien entendu faite à "Infinite entanglement", avec six extraits qui passent parfaitement en live. Il faut dire que c'est un excellent disque, aux structures classiques malgré le fait que ce soit un concept album, donc du heavy direct et efficace comme il se doit. Et alors que je trouve la production de l'album assez faible, là le groupe a un son excellent, ce qui met particulièrement en valeur ces nouveaux morceaux. Il a joué également un morceau de Wolfsbane, "Man hunt", que je trouve clairement inférieur au reste de la setlist, et bien sûr du Iron Maiden. De sa période à lui, bien sûr, avec "Virus" dont il nous qu'il nous a dit qu'il n'avait jamais pu le jouer sur scène avant cette tournée, ainsi que les plus prévisibles "Man on the edge" et "Lord of the flies" et l'inattendu et très bien accueilli "Como estais amigos"... et "Fear of the dark" ! Là, j'avoue que je ne comprends pas pourquoi... Il n'a pas composé cette chanson, il ne l'a pas non plus chantée sur album puisque, comme chacun sait, l'album éponyme est sorti avant qu'il ne soit recruté par la vierge de fer en remplacement de Bruce Dickinson. Il n'a donc pas de légitimité pour la jouer en solo. A titre personnel, j'aurais préféré "The Clansman" comme morceau épique de Maiden, comme sur les tournées qu'il faisait jusque là. Elle est plus originale que "Fear of the dark", que Maiden joue de toute manière systématiquement à chaque concert, pas moins bonne et tout aussi efficace, et Blaze a toute légitimité pour la chanter. Mais elle fait toujours son petit effet, avec donc une ambiance de folie dans la salle. Les vieux titres de Blaze comme "Ghost in the machine", "Silicon Messiah", "Kill and destroy" ou "Stare at the sun" récoltent également un bon succès. Avec cette succession de bons morceaux et un groupe au taquet et très communicatif, on ne voit pas le temps passer et les deux heures passent comme une lettre à la poste. Superbe concert, donc, dans une très belle ambiance. On n'a pas fait 400 bornes pour rien !


 

Setlist de BLAZE BAYLEY :

Infinite Entanglement
A Thousand Years
Futureal
Human
Kill and Destroy
Identity
Solar Wind
Watching the Night Sky
Robot
Calling You Home
Stare at the Sun
Virus
Ghost in the Machine
Silicon Messiah
Man Hunt
Fear of the Dark
Man on the Edge

Como Estais Amigos
Lord of the Flies
Dark Energy 256


Les concerts annuels de Blaze Bayley au Korigan sont toujours des moments sympas et conviviaux, et l'occasion de voir un chanteur sincère et authentique, qui a fait le choix du mode Do It Yourself en se passant du soutien d'un label et en contrôlant ses productions de A à Z pour vivre (difficilement) de sa musique. Rien que pour ça, le personnage mérite le plus grand respect. Le fait que son passage dans Maiden ait été une erreur de casting n'enlève rien au fait que ce soit un excellent chanteur (beaucoup de chanteurs actuels bien plus jeunes que lui seraient incapables de tenir deux heures sans faire la moindre fausse note comme c'était le cas ce soir et d'enchaîner autant de dates) et sa carrière solo est tout à fait intéressante. Bref, un artiste à suivre assidument, surtout si c'est pour avoir des concerts de ce niveau.

 

Pierre / videos : AssocFHMC



 

 

 

Blaze Bayley Setlist Korigan, Luynes, France 2016, Infinite Entanglement

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 832 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles