0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

SPM-PROD & THS ont eu la bonne idée de ce Toulouse Metal Party, un petit festival sur 2 jours au Saint des Seins à Toulouse.

Il y en avait pour tous les gouts, le samedi 27 avril était dédié au metal extreme, et le dimanche 28 au metal plus old school et grand public. J’avais bien évidemment pris rendez vous pour le dimanche, la vocation de RockMeeting mais aussi la mienne étant parfaitement axée sur la programmation de cette journée.
Suite à un changement programmé au dernier moment, l’horaire a été avancé et j’ai donc raté MEPHISTO, dommage car les présents m’en ont dit le plus grand bien.
J’ai donc pris le train en marche avec OIL CARTER, groupe fondé à l'été 2006 à l'initiative de deux passionnés de rock, Kriss et Barbu, et qui œuvre sur le terrain des Metallica, Down, Motörhead et autres Pantera, entre  heavy et trash.
Ils ont sorti en 2008 une  première démo: Something starts here suivi de nombreuses dates. Enregistré durant l'été 2010 au studio Cox in Hell, As loud as you can sort le 14 mai 2011, porté par le label Trendkill recording.
Autant dire que cette expérience est palpable sur scène, le groupe fonctionne à l’énergie et envoie du gros riff, les structures mélodiques sont plutôt basiques mais tiennent la route. Le dernier titre sera agrémenté par une belle danseuse très sexy, voir la video ci-dessous qui donne par ailleurs une bonne idée du potentiel de ce combo très au point.

  
  
  
  
  


ZODIAC enchaine, je ne connaissais pas ce groupe allemand qui célèbre l'esprit des années 70 sans pour autant négliger la modernité, et qui mélange habilement hard rock et blues. C’est le batteur Janosch Rathmer (aussi dans Long Distance Calling) et le  guitariste / chanteur Nick Van Delft qui ont fondé le combo en 2010. Ils ont rapidement trouvé un appui avec le guitariste Stephan Gall (Rocketchief) et Ruben Claro à la basse.
En 2011 leur premier EP a été enregistré, avec une bonne réponse notamment dans le Magazine UK Classic Rock
Cela a encouragé le groupe à entrer en studio au début de 2012 pour enregistrer leur premier LP. Cet album a pour nom A Bit Of Devil, et a été largement joué, cinq titres sur les six de la set-list. Le plus percutant est surement le titre éponyme A Bit Of Devil , du hard old school au riff incisif et un refrain fédérateur, les bons ingrédients qui font « headbaguer » le public, à l’opposé, le groupe propose une superbe reprise du blues de ZZ TOP, Blue Jean Blues Autre moment très fort, le fédérateur Coming Home, avec son intro très calme à l’orgue au son Purple, et une superbe montée en puissance pour une aventure épique ponctuée d’un autre refrain fédérateur, et des applaudissements du public, une épopée de plus de onze minutes. Un seul regret, trop court ! Retrouvez les moments les plus forts dans les vidéos ci-dessous.

01. Diamond Shoes
02.Horror Vision
03.Blue Jean Blues
04.A Bit Of Devil
05.Downtown
06.Coming Home

  
  
 

 
  
 

Au tour de la tête d’affiche, SPIRITUAL BEGGARS. Depuis leur formation dans le début des années 90, ils sont devenus une référence dans le métal stoner (appellation moderne pour une variante du hard rock 70’s) dans le monde entier avec une succession d'albums. Qu'il s'agisse de "Another Way To Shine", "Mantra III", "Ad Astra", "On Fire" ou "Return To Zero" en 2010, ce dernier avec le nouveau chanteur Apollo Papathanasio (ex Firewind), tous ces albums sont autant d’hommages  à la sensibilité rock de Deep Purple, Rainbow, Uriah Heep ou même de Trouble, mais aussi aux légendes de la guitare comme Frank Marino ou Leslie West de montagne.
La touche moderniste est apportée par l’ex Carcass / Arch Enemy  Michael Amott, ses riffs impressionnants et ses solos fluides  !
C’est une véritable machine de guerre qui se met en place avec l’intro Inner Strength enchainée avec le dynamique Beneath the Skin et son riff fédérateur très 70’s, un son très Deep Purple donné par les claviers de Per Wiberg, à droite de la scène avec sa longue crinière qu’il secoue énergiquement, et les riffs de Michael Amott à gauche sur la scène. Au centre, le bassiste massif Sharlee D'Angelo colle à la batterie de Ludwig Witt, et l’impressionnant Apollo Papathanasio, que l’on avait eu le plaisir de voir à Toulouse avec Firewind, égrène un refrain fédérateur. Left Brain Ambassadors est enchainé sans intermède par la batterie de Ludwig Witt, un troisième titre très puissant. Disséminés dans les classiques du groupe, quatre nouveaux titres du nouvel album : Earth Blues sont inscrits sur la set-list, le premier est Turn The Tide, titre explosif qui nous vaut un beau duo de solo guitare clavier entre Michael Amott et Per Wiberg. Le second est une ballade, Dreamer enchainée avec Wonderful World et Fools Gold (voir la video des 3 titres), il y a aussi One Man's Curse qui permet à Apollo de faire participer le public, conquis par ce nouveau titre, et qui permet d’étirer à nouveaux des soli guitares / clavier dans la plus pure tradition des années 70, quel régal ! Le quatrième, Wise As A Serpent est beaucoup plus concis, moins de trois minutes, mais un pur titre festif, le tube de ce nouvel album tant son refrain est accrocheur dès la première écoute, un titre acclamé par le public, relayé par la CNN du métal ICI. Au rappel, 2 classiques sont enchainés, Blind Mountain, puis le superbe Euphoria qui permet en intro à Apollo de présenter le groupe puis de faire chanter le public ravi avec quelques bruyants oh oh oh oh !

Bref une soirée mémorable avec une très belle affiche et la découverte de supers groupes dont SB dont la réputation n’est vraiment pas surfaite, un superbe son, un public  en nombre et très présent, une organisation millimétrée, bravo et merci à SPM et THS. A noter que cette idée de Toulouse Metal Party, avec une partie pour le public Extreme/Hardcore et une autre pour le public Hard Rock Old School, un peu à l’image du Hellfest, est excellente, d’autant que si les soirées Hardcore sont assez nombreuses sur Toulouse, il n’en est pas de même pour le classique, donc acte et vivement la prochaine !

 

Set-List :
01.
Inner Strength
02. Beneath the Skin
03.Left Brain Ambassadors
04.Young Man, Old Soul
05.Turn The Tide
06. Wonderful World
07. Fools Gold
08 .Dreamer
09 .Star Born
10 .One Man Army
11 .One Man's Curse
12 .Kingmaker
13 .Wise As A Serpent
14 .Throwing Your Life Away
15 .Mantra
Encore:
16 .Blind Mountain
17 .Euphoria


D'autres photos sur MOOCHER.FR.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 550 invités et un membre en ligne

  • Terry

Commentaires

  • CRAZY LIXX - Forever Wild

    Tis
    Reçu hier, excellent cet album ...

    Lire la suite...

     
  • STARBREAKER Dysphoria

    MetalDen
    Un seul mot, excellent ! A voir ...

    Lire la suite...

     
  • SOUNDGARDEN Louder than love

    MetalDen
    Merci pour cette rétrospective ...

    Lire la suite...

     
  • BATTLE BEAST + ARION - Toulouse - Connexion Live 26/04/2019

    MetalDen
    Étonnant l'ambiance dans ce ...

    Lire la suite...

     
  • R.I.P. Paul Raymond - Le guitariste / claviériste d'UFO est décédé à l'âge de 73 ans

    Gilles
    que dire.......vraiment une ...

    Lire la suite...

     
  • MIKE TRAMP Stray From The Flock

    FranckAndFurious
    4,5/5 : T(r)ampéré je serai ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Sympathique film, ou plutôt ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    Je vais le prendre , je ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    MetalDen
    Des inédits très moyens, voire ...

    Lire la suite...

     
  • FM - The Italian Job

    MetalDen
    5/5 pour moi - Un vrai plaisir ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    J'ai jamais été un fan de ce ...

    Lire la suite...

     
  • FABIENNE SHINE Dont Tell Me How To Shake It

    Emmanuel Ascher
    Depuis toujours, le rock’n’roll ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Apparemment Barjozo a du se ...

    Lire la suite...

     
  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...