0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

BRITTANY BLUES BANDBrittany Blues Band - Festival guitare d’Agde le 18/08/2012.

 Je pourrais me poser la question, pourquoi ces mecs sont aussi talentueux ? Pourquoi sont-ils aussi sympa’ ? Mais la vraie question c’est : Pourquoi la Bretagne est-elle si loin ?
 
J’ai passé une soirée, avec son concert, qui fera date dans ma vie ! Ces mecs ont fait 2000 km (A-R) pour jouercertainement leur concert le plus intimiste ? Minimaliste ? de l’année, en terme du nombre de spectateurs. Des affiches envoyées et restées bien roulées … Privant le groupe d’un auditoire plus élargi. A la dimension de leur talent.
Un groupe rôdé aux foules de sa région, comme ces concerts donnés sur des plages pleines. L’an dernier 6000 personnes à Cassis, pour la version Empty Spaces de ce même groupe (tribute de Pink Floyd).
Pourtant, ce soir encore l’occasion était offerte de savourer un répertoire centré autour de la six cordes, avec sa dream-team pour l’entourer. Une set-Liste de qualité, un pur bonheur pour l’amateur que je suis.
Un festival de la gratounnette … Fender ; pas Spontex ! Des titres autour de ce cher thème Blues. La majorité en mémoire de deux grands disparus, Gary Moore et Stevie Ray Vaughan. Et pour la suite, poursuivre la lecture.

B.B.B. le Blues Britanny Band. Une autre ramification de P.Y.G., Empty Spaces, Empty Spaces acoustique, … Une association d’amis, de boulimiques professionnels et possesseurs d’un art, sortant parfois du sentier de leurs compositions et rendant hommages à des musiques parmi les plus belles. Le B.B.B. vient servir sur le plateau du Live des répertoires difficilement accessibles pour tout un chacun, avec beaucoup de talent ; on est dans le pur hommage ! On déroule le tapis de « l’interprétation ».

 

 

BRITTANY BLUES BANDBRITTANY BLUES BANDBRITTANY BLUES BANDBRITTANY BLUES BANDBRITTANY BLUES BAND
 Victor Hugo aurait pu écrire (il m’en parlait encore hier soir) :
Ô amour de la musique ! Amour que nul n'oublie !
Pain merveilleux qu'un dieu (/musicien) partage et multiplie !
Partition toujours servie au foyer (/cœur) du mélomane !
Chacun en a sa part et tous l'ont tout entier !
 
Après … Mme a pété ; ça m’a réveillé et je me suis levé en courant, sacrifiant un doigt de pied à celui du lit, pour une fois debout … couché … allongé ses vers sur mon Netbook, blablablabla ….
Est-ce que V.Hugo se droguait ? En tout cas on n’a pas les mêmes revendeurs ! Les miens s’appellent musiciens.
 
La rencontre : … J’avais découvert par hasard ce répertoire initial du Sir Yvan, grâce à un bon site musical ; Oui ! Rock Meeting, celui-là même où j’œuvre ! Mais aussi et surtout grâce à la grande disponibilité et le caractère affable de son créateur. Celui-là même qui vous fait sa tête de videur pendant le show ;-)
Le regard de : « Qui a dit du mal des dentelles de Ploumelec ? Qui ? »
« Qui a dit que j’avais des Algues collées sur mon Espace ? Qui ? »
« Qui a dit que je ne souriais pas ? Qui ? »
S’en est suivi d’autres contact proches et amicaux avec d’autres membres, me permettant d’apprécier autant la musique que les personnages ; c’est assez exceptionnel. Allez les voir, vous comprendrez !
 
Dans ce groupe et chaque greffon enté, chaque membre est une entité pleine à découvrir, autant musicalement qu’humainement. Le talent ne frappe pas par hasard à une porte.
La magie d’un groupe repose à l’expression de la finalité apportée, cette osmose quand les individualités et les talents sont conjugués. Bâtir sur un socle solid … voilà je suis sérieux et encore quelqu’un qui pète !!!
 
 
Les voir à Agde, justifiait de se coltiner des Km et des heures de Sud en diagonal en période touristes et bouchons.
Quand un des deux pue cela peut-être le liège et parfois les autres puent … parfois ! Surtout quand ils vous doublent, triplent votre temps de route. 
Au lieu de faire un grand stade à Lille, ils ne pouvaient pas faire un camping Z.E.P. ? Tous ces étrangers du Nord (Anglais, Hollandais, Allemand, Suisse, Belge, etc.) plutôt que de venir sucer des boules (la glace) sur nos plages ; pourquoi ils n’iraient pas sucer un morceau de banquise de l’autre côté du globe ? Ou le bâton de l’esquimau ? Surtout qui vous font ch#er sur l’asphalte et ne vont pas aux concerts !
Il aurait dit quoi Victor ?
Ô touriste con de la route à deux voies ! Con comme une Bi route !
Non, peut-être pas ??? Pas sûr ?!?
Mais attention … Pas le Breton ! Non Môssieur, Non Mâdame, lui c’est « HouèlleComme » ! Enfin, je me comprends, celui qui fait le show ; pour lui c’est tapis rouge ! L’autre il s’infiltre entre les étrangers et il pose sa langue sur l’iceberg ! Du moins quand je prends la route.
 
 
Arrivé à Agde changement de tenue. On enlève le slip qui colle à la sellerie en  cuir de la voiture, on enfile la tenue de Reporteur à la Tintin, le short trop long, le pantalon trop court, l’imperméable à la Colombo, la mèche qui rebique, le cahier et les stylos et on fonce ! Merde … J’ai oublié mon  chien, pas grave, mon fils s’appellera Milou pour la soirée !
Mme Maënora fera la Castafiore et moi je fournirai les fameuses boules à la Castafiore. Si Hergé avait été Breton il aurait parlé des moules de la Castafiore et si Marc Dorcel, en avait fait un film … Il n’aurait jamais employé le pluriel ! Pardon … Je m’égare !
Voilà c’est fait, Victor Hugo et Marc Dorcel dans le même Live Report ! Bienvenue dans un de mes Live ;-) !
 
Maintenant place à Ze Show ! B.B.B. Les fameuses Bonnes Bières Bretonnes. Le Boys Band Bigouden !
Même s’ il manquait … La réelle B.B.B. un périple dans le Sud sans la Belle Brune Bretonne, me privant de remerciements à celle qui a également contribué à l’assemblage final du P.Y.G. devenu un indispensable de ma Cdthèque. Allant trôner très haut ; pourquoi ? Il y a certes des raisons logiques, mais la musique étant ce qu’elle est ; un art avec sa sensibilité et une perception ; il y a autant d’irrationnelle à formuler sa réponse.
P.Y.G. est un  album qu’il faut se dépêcher de se procurer. Les tirages arrivent en fin. L’objet sera bientôt collector !
Tant pis pour les remerciements en direct à Nelly. J’attendrai ou je ferai la route, un périple : « La quête du bolet en forêt de Brocéliande. » Un défi digne d’un Normand des Alpilles !
Une visite et des rencontres qui s’imposent ;-D
Je dois dire qu’après ce show, faire le périple pour le concert de B.B.B. à Larmor-Plage (le 22 Aout) m’a effleuré. Pour vous donner une idée du plaisir pris ce soir.
 
LE SHOW :
Ouverture avec Stevie Ray et son Say What ; un début en trombe avec ce morceau très musical. Un répertoire sur lequel un guitariste ne peut pas tricher ; un touché particulier où s’alternent les solis et riffs, parfois le chorus prend le pas sur le solo et on bascule de nouveau. Jusqu’à la conjugaison de ce jeu, en phrasé, en touché qui demande au musicien d’habiter le titre ou d’en sortir.

  

 Un univers de la gratte où on joue, aussi souvent les yeux fermés, le palet humide, les joues creusées dans un concours de grimaces. Où toute la beauté s’exprime en sortie des micros, ce soir Fender et Tokai.
Stevie est revenu pour Cold Shot (c’est à ce moment que Milou m’a confié : « Yvan il vit sa musique ») C’est fou, un guitariste qui vit sa musique et un chien qui parle avec la tête de mon fils !!! Tightrope, lui donnait belle occasion à Bernard de vraiment faire claquer sa quatre cordes (la température descend ! & les corps s’adaptent ?). Quatre cordes bien jouées, largement suffisant quand le musicien est bon ! A ce moment du concert, au clavier Jean-Noël semblait là se mettre en position d’écoute et savourer également. Riviera Paradise  tempo ballade, parfois piano jazz ; qui donne pourtant toute la puissance et la sonorité au cœur – poumon ; la batterie de  M. Guy : « M. Denis Hopper » (voir les photos) excellent dans son rôle de batteur (on jurerait un rôle de composition !) en parfait duo avec sa sœur d’organe : la basse de Bernard (ou dans le jargon Bretonneux : la babasse à Nanard). Ces deux comparses s’imposent en loco du titre. Cinquième titre de S.R.V. avec Crossfire, pour alterner riffs saccadés et solos ; le tout entrecoupé d’excursions vocales de Morgan, un chanteur un vrai ! Pas un hurleur qui vous lasse, un mec qui porte un show, avec classe. Dont le prénom se lit au masculin (pas comme la fée d’Excalibur !!!). Un répertoire pour amoureux de la musique Blues – Rock et son instrument lead : la gratte !
Dans le répertoire de Gary MOORE : Pretty Woman, un  titre qui mériterait la même notoriété qu’un titre homonyme. A ce moment du set (début second titre), sur scène nos musiciens pros règlent de manière invisible les aléas des changements qui s’opèrent parfois entre la balance et l’entrée dans le show. Un professionnalisme (des zicos) ne laissant rien filtrer. L’artiste fait son œuvre, dans tous les sens du terme ! D’où l’importance aujourd’hui de donner le budget aux groupes et d’avoir leur propre « sondier » intégré comme l’énième musicien.
Le répertoire de Gary M. celui d’un guitariste qui a marqué Yvan, cela s’entend ! Il faisant partie intégrante de sa culture, sa richesse guitaristique digérée ; Gary plus d’autres (David G.par exemple). Des influences lui permettant de s’être forgé sa propre identité.
S’ensuivent deux titres de l’Irlandais période Thin Lizzy : Don’t Believe A Word maintenant joué en deux tempos : ballade et hyper pulsé ; avec cette variation de rythme qui a elle seule pourrait justifier, si besoin, l’intérêt de votre présence. Avant que l’hymnique Parisienne Walkways vienne à son tour s’imposer et vous dire que ce titre aurait lui aussi pu se suffire pour une soirée dédiée à la guitare ! Avant un The Blues Is Allright, amené par Morgan et Jean-Noël (piano – voix). Le quidam qui n’aurait rien compris à la présence d’une seule guitare, comprendra que la basse s’appelle aussi guitare. Sur ce titre Milou revient à la charge et me dit : « Morgan il chante vraiment bien ! ». Lundi je vais voir un psy où je fais tatouer la cuisse de mon fils. Le dernier titre du répertoire de Gary : Walking By Myself, permet un échange de solos entre cordes et touches. Le public est à mon gout pas assez nombreux ; mais il est vraiment gâté. Impact de la canicule ; il n’est pas gâteux. Les vieux sont cloîtrés. Et les cons sont absents ! C’est ainsi que j’appellerai ceux qui ont raté la soirée.
 
Autre influence phare (Far) des Bretons … Le pruneau ; pardon ! Pink Floyd et le fameux David GILMOUR. Un jeu qui transpire plus dans l’atmosphérique, bends et pré bends qui forcent l’admiration. Young Lost permet également à Jean-Noël de démontrer la qualité de son travail de chœur. Un répertoire où l’adhésion du public est probante ; justifiant bien là l’importance du Tribute aux Anglais. D’ailleurs l’énième rappel se terminera sur Another Brick In The Wall, des morceaux qui résonnent au travers des générations, ils ont donnés leurs lettres de noblesse à la musique et sont resservis autant habités qu’ils ne le seraient pas leurs créateurs. Nous interrogeant sur : « Qui prend le plus de plaisir à les jouer aujourd’hui ? » Se poser la question, y apporte plus qu’un bout de réponse. Et le public ne s’y trompe pas ! Sur ce répertoire, il y a aussi l’empreinte de Mr Roger WATERS et on l’entend avec M. Bernard CLEMENCE, ou Nanard.
Autre répertoire joué ce soir celui de la légende de la guitare : Jimi Hendrix. Même si la plupart de ses morceaux ont acquis leur statut en étant rejoués, il a été comme un Big Bang dans l’univers « gratte ». Il s’est invité dans un mix sur le premier rappel au travers de Foxy Lady & Purple Haze exprimés par un groupe contemporain, ils ont bénéficié de ce qu’il fallait de dépoussiérage, pour prendre autant d’épaisseur dans tous les compartiments du jeu. Un guitariste beaucoup plus connu que ses morceaux, pour certains il est autant connu comme guitariste que … Che  Guevara … On porte un tee-shirt avec sa tête et « Don’t Act ! ».
Les invités MonoTitre de la soirée :
Deep Purple et son Black Night qui aura permis à Guy de se positionner avec maestria dans le répertoire de Ian PAICE, pendant que Jon LORD aura forcément entendu les lignes qu’il avait amené et si bien rejoué ce soir. Difficile de lui rendre meilleur hommage posthume. Si Ian Gillan (prononcer avec un « e ») est une voix parmi les voix, Morgan (prononcer sans « e ») lui aura donné sa version et sa puissance. Mais là où Morgan aura également étalé sa palette vocale, c’est sur le titre d’un guitariste : Lenny KRAVITZ et son Are You Gonna Go My  Way. Un titre fort bien entendu par le public, permettant à Yvan de passer à la Tokai ;-) et de varier totalement son jeu.
 
Aujourd’hui un guitariste marque son temps : Joe BONAMASSA. Chacun de ses albums déborde de classe. Je le trouve aussi bon chanteur que guitariste et pourtant la version offerte ce soir de STOP, avec un timbre vocal plus dans celui du registre de l’Irlandais Gary, un Yvan en hypnose restera aussi un fort moment de la soirée.
Pour clôturer la présentation du set, je voulais terminer avec la seule composition du B.B.B. ce soir : Green Eyes ; un morceau musical créé en 2000, qui éclabousse la soirée de sa classe. De mon opinion, c’est celui qui aura reçu le plus de notes « chantées ». Un pur Blues pour la basse et la batterie, un mid-tempo qui ne vous donne pas une seconde de répit pour sortir du titre. La mélodie est telle que vous, vous ne la lâchez jamais et qu’elle ne vous accorde pas un moment de répit. En sus ce magnifique solo de gratte enchainé à celui du piano ; avant un retour sur un énième chorus gratte. Allez sur « I Tunes » vous verrez, vous comprendrez.
 
Yvan et ses troupes possèdent deux choses, le talent des grands musiciens MAIS aussi un répertoire personnel impressionnant, je l’avais constaté sur l’album P.Y.G. et le titre inédit de ce soir confirme tout le bien-fondé que j’ai pour mes amis. Il y a légitimité à cette reconnaissance encore naissante.
Mais cela n’est plus entre leurs mains ; à nous de répondre présent. Si la musique est pour vous un jardin d’émotion, allez sur leurs terres ... à  leurs concerts ! Ou goutez leurs récoltes, le CD. Puis les histoires Bretonnes finissent toujours par un banquet ;-) « Yec'hed mat ! » ; « Irmat ! »
Au retour mon fils se comportait comme un vrai chien, la tête entre les sièges avant savourant sa soirée ; lui qui avait voulu changer de voiture pour aller voir les Dolmens et parfaire ses formations musicales. Ce soir c’est encore beaucoup de monde qu’ils auraient pu emmener sur leurs terres. Je promets une chose : m’accrocher à leurs périples Sudistes comme les Algues aux pots de leurs voitures. « kenavo ar c'hentañ ».
 
 
Dernier remerciement, à celle qui a permis la soirée et accompagne ce Live Report avec son regard et … ses photos : Nanou MMAD. Sans elle cette soirée n’aurait pas eu lieu ! Au lieu de ça se sont des souvenirs dans les mémoires et dans les cœurs. Merci !
 
Brittany Blues Band : Yvan GUILLEVIC – guitare ; Morgan MARLET – chant ; Jean-Noël ROZE – claviers & chœurs ; Bernard CLEMENCE – Basse ; Guy PLANTEC – Batterie.
Set-Liste : Say What ; Pretty Woman ; Black Night ; Cold Shot ; Tightrope ; Riviera Paradise ; Are You Gonna Go My Way ; Don’t Believe A Word ; Parisienne WalkWays ; Crossfire ; Stop ; Young Lost ; The Blues Is Allright ; Green Eyes (composition) ; Walking By Myself ; Foxy Lady / Purple Haze (Medley) ; Another Brick In  The Wall.

Comments:

Commentaires   

0 #3 castro 18-11-2012 13:04
Bravo ! jolie  interw. on va suivre tout ceci de près...
Citer
0 #2 Morgan Marlet 05-10-2012 10:27
Toi t'es un fou furieux !!! J'adore ta patte, ça coule tout seul, merci pour ce bon moment et pour tous les autres à venir. Entre-nous, tu aurais sans doute bien fait de venir au concert de Larmor, tu ne l'aurais pas regretté ! Les bretons sur ce coup là ont des leçons d'ambiance et d'enthousiasme à donner aux sudistes ;-) Une dernière petite question : Qu'est ce qu'un normand fait avec un pseudo Breton ? Maënora ça ne sonne pas vraiment ch'ti... A bientôt, Morgan
Citer
0 #1 nanou 27-08-2012 09:43
J'espère pouvoir les faire venir avec Empty spaces ou PYG l'été prochain !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1884 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles