0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Beaucoup de potes, de connaissances ont fait le voyage, des fans sont venus de partout, des Landes notamment et la salle se remplit si vite qu'elle affiche quasi complet dès la première partie : Boneshaker .

Près de 400 personnes !!! C'est une bénédiction pour ce groupe local (signé et disposant d'un album studio), qui a perdu son chanteur ,et remonte sur scène avec un nouveau frontman, Pierre. Cela fait huit mois qu'ils attendent cela et de 'You're wrong' à 'Nice Boyz' en passant par les excellents 'Not sell my life' et 'Don't turn around', ils ont donné à leur wild rock une belle résonance reprenant notamment 'The Bitch' de Nashville pussy . Ecoutez les ici : http://www.myspace.com/boneshaker64 .

Set List :

You're Wrong
Naked Lady
Fireball
Don't turn around
Not Sell My Life
Can't Play The Blues
Ride Me In Hell
The Bitch (reprise Nashville Pussy), La Huche Vocals
Loaded Gun
Start The Race
Nice Boyz (reprise Rose Tattoo)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paul Di'Anno, ça sonne grave, n'est ce pas ? Mais ce magnifique patronyme évoque t'il encore quelque chose pour les rock fans aujourd'hui ? Paul Di'Anno, est pourtant le nom d'un mythe, d'une légende, celui d'une voix restée à travers les âges comme l'organe originel, intemporel et majeur d'Iron Maiden ! Etrange histoire que celle du frontman de la vierge de fer... 2 albums sublimes, des tournées de légende dont celle en ouverture de KISS en 1980, une rupture puis l'arrivée de Bruce Dickinson qui coïncidera avec l'avènement du groupe comme un des plus importants de la planète... Di Anno, l'homme de toutes les galères, des voyages insensés à travers l'Europe dans un van pourri... Dickinson, le chanteur des palaces et des jets première classe... Les deux facettes du métal sont pourvus de deux visages différents au sein d'un même groupe... 
On dira même qu'à lui tout seul, Paul entame sa seconde ou sa énième vie. Métamorphose totale ! ... Qui pourrait bien le reconnaitre désormais ? L'homme est usé par ses excès, il a prit de l'âge (30 années ont passé) et cela se voit ! Contrairement à ses anciens camarades, il n'a plus un cheveu sur le crane, il a grossi, il a du mal a marcher !
Or, les légendes sont tenaces et vous poursuivent parfois même quand vous les imaginiez seulement discographiques. L'homme a continué dans la musique, a évolué au sein de Killers ( groupe du même nom que son dernier album avec Maiden ! ) et a sorti quelques albums solo sans grande portée médiatique. J'ai entendu dire qu'il s'est parfois produit devant un dizaine de personnes, à Paris notamment. Cet homme serait il un éternel "has been" ? Une quasi star du passé sans même avoir récolté les fruits de la gloire ? Les gens l'ont ils complétement oublié où, comme moi, écoutent ils en majorité et avec toujours autant de plaisir les albums avec la Vierge de Fer où sa voix à lui nous envoute encore comme aux premiers jours ? 


Quand le crew scotche les set-lists du headliner au sol, occupant le premier rang, nous n'avons qu'à nous pencher pour rêver ! Les titres des premiers Maiden sont à l'honneur et la foule, qui a attendu des décennies pour entendre ces chansons magiques interprétées pas la voix cassée originelle de la légende va être comblée !
Les lights s'étaignent, 4 musiciens investissent la scène et l'intro de 'Ides of March' retentit nous propulsant dans la machine à remonter le temps. 'La bête' arrive enfin, pour
' Wrathchild'.  Nous y sommes et ça le fait grave !
C'est le tout premier concert de la tournée française, le tout premier de Paul avec son nouveau groupe ... français ... Car le concept est assez sidérant : l'homme voyage avec son manager et engage un groupe différent dans chaque pays ! 4 nouveaux musiciens toutes les 7 ou 8 dates qui bossent les titres et reçoivent  la set list et les consignes avant la venue de l'artiste : une mise au point la veille et ... ça doit le faire ! Les musiciens ne sont pas les premiers venus, j'ai entendu dire que ce sont ceux de Café Bertrand qui ont notamment ouvert pour Deep Purple ou AC/DC au stade de France ( avant The Answer ) l'an passé !
Le rythme de Di' Anno est infernal : 10 shows par mois en moyenne de janvier à décembre sur 4 continents ( 22 shows sur 28 jours pour le seul mois de
février !!! ) : c'est de la folie !
Il va pourtant nous en donner pour notre argent durant 80 minutes : après Prowler, nous avons droit à l'excellent  Murder in the Rue Morgue ...
Tout n'est pas parfait mais le groupe s'en sort bien et la voix de Paul, si elle a souffert, nous fait encore vibrer. Il s'agace du manque d'enthousiasme du public sur ses propres titres ( pourtant séduisants comme Faith Healer  ou A song for you ), fait partager son ras le bol de chanter depuis 30 ans les mêmes MAIDEN songs puis retrouve le sourire quand le public se donne à lui sur les classiques  Killers , Running Free, Transylvania et surtout  Phantom of the opéra, meilleure ambiance de la soirée .
Tant de temps, une vie passée sur la route et on sent le bonhomme touché ... Touché par ces gens qui ne l'avaient encore jamais vu pour la plupart et qui comblent ce soir un  manque de plusieurs décennies ! Que se serait il passé si Paul n'avait pas été lui même victime de ses excès, de sa propre auto-destruction entamée à l'aube de l'avènement d'IRON MAIDEN ? Déjà, il était fatigué, les concerts, la route, tellement de tournées, de voyages ! Or, 30 ans plus tard, à défaut des suites de luxes et autres vols privés dans le Boeing aux couleurs d'Eddie, le voici devant nous, star prolétaire au lourd passé qui le hante. Le titre éponyme du groupe culte clôt le show après un rappel mérité . Nous nous sommes régalés !
La suite ? Pas mal de chance encore, être au bon endroit au bon moment quand le management organise un meet and great dans la loge de l'artiste. Je vois Pierrot ressortir avec ces vinyls dédicacés et je me dis que ma chance a peut être filé cette fois- ci ! Surtout que l'on doit partir avant 1 heure du mat car certains embauchent tôt ... Jeanne me suit, on tente et on sera les derniers avec David ( batteur de Kissin' Kate ) à pénétrer dans l'entre de la bête ... ou du papy fatigué, au bout du rouleau, si loin de son image des 80's et qui a donné son maximum. Il nous reçoit avec un certain fatalisme qui laisse place à l'humour et à la presque complicité. Du coup, nous avons le temps. Celui-ci s'est figé l'espace d'un instant. J'abuse presque, on multiplie poses, clichés et autographes :
- 2 more please for my son on your guitar pics !
- Oh man, you just killing me ! This is the end for me, I'm out of order ! Give these to me, no problem ...
Jeanne se hasarde à un petit massage sur ses lourdes épaules ... Pas évident, l'homme est volumineux ! Sourires, bonne humeur, nous lui souhaitons le meilleur. Un moment à la fois étrange, magnifique, symbolique d'une vie brulée à la vitesse de l'éclair ...
 Toutes les photos sont ICI
Myspace officiel : http://www.myspace.com/diannothebeast
Site officiel : http://www.pauldianno.com/

 Set-List

         1. The Ides Of March (Iron Maiden cover)
        
2. Wrathchild (Iron Maiden cover)
        
3. Prowler (Iron Maiden cover)
        
4. Marshall Lockjaw
        
5. Murders In The Rue Morgue (Iron Maiden cover)
        
6. The Beast Arises
        
7. Children Of Madness
        
8. Remember Tomorrow (Iron Maiden cover)
        
9. Impaler
       
10. Faith Healer
       
11. A Song For You
       
13. Killers (Iron Maiden cover)
       
14. Phantom of the Opera (Iron Maiden cover)
       
15. Running Free (Iron Maiden cover)
        
Encore
       
16. Transylvania (Iron Maiden cover)
       
17. Blitzkrieg Bop (Ramones cover)
       
18. Iron Maiden (Iron Maiden cover)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Comments:

You have no rights to post comments

BONESHAKER - PAUL DI ANNO Live Billère Ampli 29/04/2010 - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 599 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • LIONVILLE - So Close To Heaven : nouvel album - Cross My Heart : vidéo clip

    Nico
    C'est parfait. Le Top du Top. En ...

    Lire la suite...

     
  • Steven MCCLINTOCK - Soundtrack Heroes - Chronique

    Nico
    Pour les nostalgiques des BO ...

    Lire la suite...

     
  • DEGREED - Are You Ready - Chronique

    Nico
    Puissance, mélodie, finesse...trés ...

    Lire la suite...

     
  • HEADWAY Featuring Steven McCLINTOCK

    Nico
    Un album bien ancré dans son ...

    Lire la suite...

     
  • FIND ME - Lightning In A Bottle - Chronique

    Nico
    Alors c'est vrai que Find Me ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

21 Nov 2021 13:00 - Maënora
HEART LINE - Back In The Game - Chronique
AOR
08 Oct 2021 15:45 - WALT 42
NIGHT RANGER  - ATBPO - Chronique
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)