0
0
0
s2smodern

Si VANISHING POINT avait déjà acquis une certaine renommée en tant que groupe de heavy metal mélodique tout droit venu d’Australie,

son 5ème album Distant Is The Sun, va, à notre humble avis, rallier tous les suffrages. Ce disque qui sort 7 ans après The Fourth Season, a été travaillé d’arrache-pied et est véritablement une renaissance musicale pour nos Australiens. Chaque écoute répétée de l’album nous transporte dans un maelstrom unique, fait de claviers extraordinaires, de rebondissements mélodiques incessants, de guitares acerbes : King Of Empty Promises en étant d’entrée un exemple typique, suivi de près par le sublime Distant Is The Sun. Les musiciens sont absolument déchainés et si le nombre de titres (13 sans compter la courte intro d’une minute) peut à priori être important pour cette galette, c’est le contraire qui arrive : l’auditeur ne peut que constater la magnificence des titres, leur portée musicale énorme, leur lyrisme et cet enthousiasme est complètement communicatif. Pas de titre faible, vraiment, une joie indicible vous envahira peu à peu et on peut même affirmer que sans être un pur adepte de heavy, on adhère par goût des mélodies, du rythme imposé et de la finesse des compositions comme When Truth Lies ou Let The River Run, absoument remarquables. On peut certes bien sûr penser à VANDEN PLAS pour les moments plus progressifs ou THRESHOLD pour les moments plus mélodiques même si le savant dosage entre toutes ces influences est vraiment parfait. Tony KAKKO (SONATA ARCTICA) épaule Silvio MASSARO sur Circle Of Fire, un des titres les plus percutants d’ailleurs. Et la seconde moitié de l’album regorge encore de perles mélodiques incontestables comme Denied Deliverance, Era Zero, Pillars Of Sand, As December Fades, mais chacun y trouvera son titre préféré car tous, oui tous, sont excellents. Le final avec l’instrumental April est absolument divin, un titre acoustique flamboyant pour enfoncer le clou.

De la vraie musique, en tout point remarquable, une fièvre mélodique ininterrompue, un plaisir sans cesse renouvelé, voilà ce qu’est Distant Is The Sun : un petit bijou !!! Exceptionnel !!!

Tracklist : Line Up :  
01. Beyond Redemption (Intro)
02. King Of Empty Promises
03. Distant Is The Sun
04. When Truth Lies
05. Circle Of Fire
06. Let The River Run
07. Denied Deliverance
08. Story Of Misery
09. Era Zero
10. Pillars Of Sand
11. As December Fades
12. Handful Of Hope
13. Walls Of Silence
14. April (Instrumental)
Silvio MASSARO (chant)
Chris PORCIANKO (guitares)
James MAIER (guitares)
Simon BEST (basse)
Christian NATIVO (batterie)
am

Label : AFM RECORDS
Sortie : 21 février 2014
Production : Sebastian LEVERMANN

Discographie :

In Thought (1997)
Tangled In Dream (2000)
Embrace The Silence (2005)
The Fourth Season (2007)
Distant Is The Sun (2014)
Dead Elysium (2020)

Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  


Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 Aorfm 16-02-2014 19:16
Cet album là vaut son pesant de bonheur ! Dans les influences, je rajoute en plus CAIN'S OFFERING et KAMELOT pour ma part et mon plus grand plaisir !!! Top album !!! Tchuss l'équipe & Frock02 ! Rémi(fm)

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 782 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)