0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Heaven and Hell, le nom de l’album mythique de 1980, signé par les créateurs du doom métal, BLACK SABBATH, dans sa période post Ozzy Osbourne, avec Ronnie James Dio, concrétise finalement la reformation des membres de l’époque.

A la nuance près du poste de batteur, Vinnie Appice a rempaçé Bill Ward, le batteur original du Sabbath première mouture qui était aussi encore présent sur Heaven and Hell en 1980. Le premier  line-up avec Ronnie James Dio aura une durée de vie limitée de 1980 à 1982, deux autres albums classiques virent le jour : The Mob Rules (1981) et Live Evil (1982). Puis il y eut une première reformation de 1991 à 1992 avec Vinnie Appice, et un album controversé diversement apprécié, Dehumanizer. La reformation actuelle a été initiée par Dio, qui manifesta, fin 2005, son envie de composer des nouveaux titres avec Iommi. Suivront une compilation, The Dio Years, une tournée mondiale en 2007, qui fit l’objet d’un CD-DVD live : Live From Radio City Music Hall enregistré à New York, et finalement ce nouvel opus. Passons sur les nombreux conflits avec Ozzy, qui aurait voulu participer à un Black Sabbath première mouture sans s’en donner le temps, puis sur ses tentatives pour réserver l’appellation Black Sabbath au premier line-up, le nom Heaven And hell a probablement permis de contourner cette difficulté !

Et force de constater avec ce The Devil You Know que la paire Dio Iommi avait encore des cartes à jouer. La production délivre un gros son, moderne, tout en préservant la caractéristique Doom des débuts. Si vous êtes allergiques à ce style bâti sur des ambiances sombres, des rythmiques pachydermiques, inutile de poursuivre la lecture de cette chronique, il y a peu de chances que vous adhériez. Par contre si vous étiez un fan de Heaven And Hell, vous retrouverez tous les éléments caractéristiques, peut être pas tout à fait de même niveau, ni la même énergie au niveau des tempos, mais de très bonne tenue. Si le mid tempo est roi, la machine s’est tout de même un peu emballée au cours des Double The Pain, ou encore Eating the Cannibals. Puissance et sons heavy sont les maîtres mots, sur une rythmique orchestrée par Appice et la basse ronflante de Butler, Iommi assène ses riffs caractéristiques, les mêmes qui ont inspiré plusieurs générations de groupes de doom métal, alors que Dio entonne des hymnes avec un chant qui fait toujours l’admiration de tous les apprentis. Certains titres contrastent les ambiances et jouent les breaks, à l’image du single Bible Black et de sa superbe montée en puissance,  ou encore du mélodique Rock and Roll Angel qui nous vaut un beau break acoustique suivi d’un solo qui permet à Iommi d’étaler toute sa science. A retenir aussi The Turn of the Screw et son refrain entêtant,  et Follow the Tears qui tient son atmosphère inquiétante de nappe de claviers dignes des films les plus noirs, sans oublier les deux premiers titres qui nous plongent sans rémission dans un enfer de riffs métalliques.

En conclusion du grand Black Sabbath, du classique, sans surprises, mais conforme à ce que la majorité des amateurs en attend, que demander de plus, après tant d’années !

 


Highlights : I Feel Like Dying, What Do You Need But, Twilight of Destiny

Tracklist :

01. Atom and Evil  

02. Fear                 

03. Bible Black       

04. Double the Pain  

05. Rock and Roll Angel   

06. The Turn of the Screw  

07. Eating the Cannibals  

08. Follow the Tears             

09. Neverwhere

10. Breaking Into Heaven



 

Line Up:

Ronnie James Dio (chant)

Tony Iommi (guitare)

Geezer Butler (basse)

Vinnie Appice (batterie)

 


Label :

Sortie :

Production :

Roadrunner records

27/03/2009

Mike Exeter


Discographie :
The Devil You Know (2009)
Cronique - Review 28/07/09

Notes des visiteurs

Comments:

blog comments powered by Disqus

Dernières chroniques

Profitons de cette ré-édition chez Heavy Psych Sound du premier Nebula paru en 1998 chez Relapse, pour se remémorer un...
"Meilleure vente effectuée dès la première semaine de commercialisation, depuis 15 ans..."...
Vous en avez l’habitude maintenant, un petit retour sur quelques albums qui méritent qu’on en parle sur Meeting. On...
Grâce à Sebastien Chabot, chanteur guitariste de GALDERIA, j'ai appris l'existence des norvégiens de KELDIAN. A l'époque, ce fut le...
1983 : Thin Lizzy décide de mettre un terme à une carrière prolifique suite aux écarts regrettables de son leader,...
Je n'en suis encore pas revenu !!! Robin Beck est née en 1954 ??????? Putain plus de 60 balais et...
Troisième opus pour le légendaire guitariste Américain d'Aérosmith, né le 10 Septembre 1950 à Lawrence, dans le Massachussets.
Dire que l'on attendait cette nouvelle galette des scandinaves est un doux euphémisme tant "The Children of the night" datant...
Quelle ironie que de présenter un premier album de la part de musiciens aussi chevronnés, à la discographie aussi longue...
Et de neuf! Après un correct "Bloodstone & diamonds" paru il y a (déjà) 4 ans, ayant fait suite à...

Articles les plus lus

HELLFEST 2017

HELLFEST 2017

04.04.2017
L’édition 2017 aura été chaude dans tous les sens du terme !
Ah Unruly Child !!! Que ce nom sonne bien à mes oreilles et à beaucoup d’autres qui se...
Le musicien australien George Young est décédé à l’âge de 70 ans , le légendaire...
2003.2004.2007.2012 et 2017 ??? Non je ne suis pas devenu présentateur du Loto (on peut le regretter mais c’est comme...
Mille sept cent personnes, environ, étaient présentes, en ce Mercredi 20 Décembre 2017, au Zénith de Pau.
Pistolet ou épée ? Hybride homme-cheval ou aigle-lion? Guitare ou claviers ?
HELLFEST 2018

HELLFEST 2018

13.11.2017
14/11/17 Nouveau communiqué : "- Encore en date "festival" exclusive au HELLFEST, nous sommes fiers de vous annoncer...
Finlande , Norvège et Canada étaient à l’affiche du Bikini à Toulouse / Ramonville en ce...

Login Form