0
0
0
s2smodern

REVOLUTION SAINTS Dans le genre va falloir quand même y aller pour faire mieux, voire aussi bien !!!

Vous prenez Jack Blades à la basse qu’on ne présente plus, Doug Aldrich à la gratte qu’on ne présente plus non plus et Deen Castronovo au chant et à la batterie qu’on ne présente plus itou. Vous montez avec ces 3 compères un projet baptisé Revolution Saints. Vous appelez le grand manitou du label Frontiers, Alessandro Del Vecchio pour les compos et le prod et vous sortez sur le label Italien, le premier album éponyme. Bien sûr vous conviez quelques guests comme Armel Pineda, Neal Schon ou bien Erik Martensson sur quelques compos.
A l’arrivée, ce Revolution est un mix entre Journey (pour une fois la comparaison tient !!!) et des projets plus récents comme WET ou Eclipse. Quand on mélange de la merde avec de la merde cela donne …. De la merde. A l’inverse quand on mélange du bon avec du bon ça donne …. Du très bon. Déjà très bon car on a à faire à 3 musiciens d’exceptions qui n’ont plus rien à prouver. Parce qu’on redécouvre combien Castronovo peut être un grand vocaliste aperçu parfois chez Journey sur le Mother Father par exemple en live. On découvre que Aldrich est plus qu’un gratteux de hard et qu’il peut se fondre aisément dans un registre plus AOR. On comprend aussi pourquoi Del Vecchio est indispensable à Frontiers tellement ce type à un talent de composition certain et sait parfaitement adapter ses morceaux en fonction des types qu’il a en face de lui.
En effet, tout est calibré au pied à coulisse. D’un côté des titres très rythmés et de l’autre des balades toutes plus langoureuses les unes que les autres.  Difficile de ressortir quelques titres par rapport à d’autres tellement cet album est de qualité.
Si on se risque on peut commencer par le brulot d’ouverture écrit par Del Vecchio mais qui sonne très Eclipse et Wet sur le couplet puis Journey sur le refrain, j’ai nommé Back On My Trail qui représente bien les deux facettes de l’opus. Plus FM encore et absolument imparable Turn Back Time qui lui lorgne ostensiblement du côté du groupe de Neal Schon. Del Vecchio et Jack Blades sont aux commandes de ce titre qui postule pour être un des hymnes de l’année. Au rayon balade, elles sont toutes de qualité mais un accessit tout de même au superbe Don’t Walk Away ou la voix de Castronovo fait des ravages, un titre qui vous met les poils. Je terminerai par l’excellent Dream On ou on retrouve Del Vecchio, Blades mais aussi Martensson à l’écriture. Plus on est de fous !!! Putain là aussi on n’est pas loin d’un titre de l’année. On aurait pu citer la reprise d’Eclipse, To Mend A Broken Heart très fidèle à l’originale ou bien le superbe duo avec Armel Pineda sur la balade You’re Not Alone et puis le reste...



Frontiers vient de frapper un grand coup en ce début d’année. Franchement, je suis impatient de voir les commentaires des grincheux qui seraient passés à côté de ce petit bijou !!!

 

 


Tracklist : Line Up :  
01. Back On My Trail
02. Turn Back Time
03. You're Not Alone (feat. Arnel Pineda)
04. Locked Out Of Paradise
05. Way To The Sun (feat. Neal Schon)
06. Dream On
07. Don't Walk Away
08. Here Forever
09. Strangers To This Life
10. Better World
11. How To Mend A Broken Heart
12. In The Name Of The Father (Fernando's Song)

Bonus Tracks (deluxe edition only)

01. You Are Not Alone (Arnel Pineda version)
02. Way To The Sun (Doug Aldrich version)
03. You Are Not Alone (Deen Castronovo version)

DVD Content (deluxe edition only)

01. Making Of The Album Documentary
02. Turn Back Time (promo video)
03. Back On My Trail (promo video)
04. Here Forever (promo video)
05. Way to the Sun (lyric video)

Deen Castronovo : chant, batterie
Jack Blades : basse, chant sur "Turn Back Time" et "Way To The Sun"
Doug Aldrich : guitare

Invités  :

Alessandro Del Vecchio : claviers, chœur, chant sur "Way To The Sun "
Arnel Pineda : au chant en duo sur "You're Not Alone"
Neal Schon : guitare solo sur "Way To The Sun"

am

 

Année:2015
Label:Frontiers
Production:Alessandro Del Vecchio



Un titre complet à voir ICI..

 

 

 

 

 

 

 


REVOLUTION SAINTS

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #1 Seb.Roxx 29-03-2015 10:50
Excellent album ; la comparaison avec Journey est justifiée mais c'est pas du Journey de pépés-là ; plutôt du Journey mixé à du Damn Yankees et torturé par Doug Aldrich .
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 517 invités et un membre en ligne

  • FranckAndFurious

Commentaires

  • PRAYING MANTIS Gravity

    MetalDen
    En effet encore une super ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    Fab
    Pas grand chose a rajouter par ...

    Lire la suite...

     
  • HARTMANN Hands on the Wheel

    Fab
    Je suis en parte ok avec la ...

    Lire la suite...

     
  • ROBIN BECK Love Is Coming

    FranckAndFurious
    Pas un spécialiste de Robin ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    FranckAndFurious
    A tort, je pensais que cet album ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    FranckAndFurious
    @Metalden : effectivement la ...

    Lire la suite...

     
  • SUNSTORM The Road To Hell

    MetalDen
    Pour la référence à Guy Béart ...

    Lire la suite...

     
  • GUS G. Fearless

    MetalDen
    Très bon album ! Rien a ajouter ...

    Lire la suite...

     
  • MUSTASCH - Silent killer

    MetalDen
    Merci Barjozo de rappeler ...

    Lire la suite...

     
  • HELLFEST 2018 - IRON MAIDEN - Nightwish - Megadeth - Mailyn Manson - Accept - Alice In Chains - Iced Earth - Arch Enemy ... 24/06

    barjozo
    @PdH... Alice in Chains est un ...

    Lire la suite...

     
  • Décès de Mark Shelton (Manilla Road) - R.I.P.

    barjozo
    Encore un grand bonhomme qui ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS BAY Chasing The Sun

    MetalDen
    Des 5 albums, je n'ai écouté ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    pascal
    Hahahaha grosse claque live au ...

    Lire la suite...

     
  • JAMES CHRISTIAN Craving

    MetalDen
    En effet il sort de son registre ...

    Lire la suite...