0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

superdownhome blues pyromaniacs chronique

Cinquième opus pour ce combo, au style Bluesy Punky Rock, né en 2016, et, originaire de Brescia en Italie.

Composé de Beppe Fachetti (Batterie/Percussions) et d'Henry Sauda (Chant/Guitare/Resonator), SUPERDOWNHOME puise ses influences, non seulement, dans le Blues Roots rural le plus classique, mais, également, dans les répertoires de Seasick Steve ou encore, Scott H. Biram. C'est, en 2017, que sort le premier album baptisé, "Twenty Four Days", suivi, en 2019, du deuxième opus, qui a pour titre "Get My Demon Straight", et sur lequel joue l'harmoniciste Charlie Musselwhite. En Novembre de la meme année, le Duo partage l'affiche avec Popa Chubby en Allemagne et part en Janvier 2020, aux Etats-Unis, participer à un Festival de Blues à la Nouvelle Orleans. La meme année, Warner Italie publie l'album "Blues Case Scenario", ainsi que le Single "Homework" sur lequel participent deux membres du groupe NINE BELOW ZERO. Toujours en 2020, le Duo change de label et signe chez Dixiefrog qui publie, dans la foulée, la compilation "No Balls, No Blues Chips". 2021, les Italiens profitent du confinement pour composer ce cinquième épisode, et enregistrer, d'abord, chez eux, au Monolith Studios de Brescia, puis, aux Etats-Unis, à l'Esplanade Studio de la Nouvelle Orléans. Intitulé "Blues Pyromaniacs", l'album sort, donc, le 30 Septembre 2022 chez Dixiefrog.

Dès l'ouverture, sur "Utter Daze", le ton est donné. Un tempo sur de caisse claire, un riff de guitare Bluesy bien enroulé, une voix rauque bien chaude proche de celle de Billy Gibbons de ZZ Top, un solo de guitare en slide aérien, un passage planant, un refrain entêtant chanté en chœurs, bref, tous les ingrédients qui font la marque de fabrique des Superdownhome sont au rendez-vous, sur ce titre, oh combien, efficace. Meme approche pulsée, d'abord, sur "Ambition Craze", avec son refrain fédérateur et son style à mi-chemin entre les Cars et ZZ Top, puis, sur "Nobody's Twist", avec son riff qui bourdonne et son gimmick vocal accrocheur, ou, encore, sur "Disaster Noon" avec son clavier et son solo d'Harmonica envoutant.

En plus Heavy, on se régale, en premier lieu, sur "Ain't No Real Love", avec son coté nasillard à la ZZ Top, puis, sur "Living Disgrace", avec son excellent gimmick vocal, ou, aussi, sur "A Wandering Wino"  avec son tempo hypnotique, son solo de guitare ensorcelant et son climat rappelant les Black Keys.

Coté Progressif, on savoure, dans un premier temps, "Like A Rag In The Sea", avec son ambiance moite et sa voix en apesanteur, mais, également, "Vacuity Blues", avec son gimmick vocal solennel et son passage planant, ou bien encore, "I'm Broke", avec sa basse chaloupée et son solo de guitare bien chaud signé Mike Zito, invité par le Duo.

En plus enlevé, on apprécie, d'abord, "Motorway Son", qui rappelle l'univers de The Cars doté d'un autre solo de guitare mélodique signé Mike Zito, puis,  "My Girl, C'est Bon!", avec son esprit très Rock et son refrain bien mélodique, ou, encore, "Dont' Bring Me Home" avec son refrain efficace et son harmonica vintage.

Enfin, coté reprise, le Duo nous propose une belle version revisitée du "New York City" de John Lennon, avec son solo de guitare parfaitement ciselé et son refrain enlevé.

Bref, vous l'aurez deviné, voilà un bel album aux compositions soignées et mélodiques, colorées de sonorités Blues au groove imparable sur des ambiances feutrées et sauvages, qui s'écoute très agréablement. Encore un coup gagnant pour ce talentueux duo Italien qui, avec sa force mélodique nous propose un Blues, à la fois original et singulier. Distillé avec un feeling d'une étonnante modernité, sans en oublier le coté Roots, la musique des SUPERDOWNHOME se place clairement à part dans le spectre mondial du genre.

Alors si, vous aussi, vous aimez le Blues conjugué sous toutes ses formes, découvrez sans attendre ce "Blues Pyromaniacs" qui ne devrait pas vous laisser indifférent. Un régal!


Tracklist :
  1) Utter Daze   
2) Motorway Son   
3) Like A Rag In The Sea 
 4)  Ain't  No Real Love   
5)   Ambition  Craze     
6) New York City     
7)  Living Disgrace     
8)  Nobody's Twist   
9)  A  Wandering Wino     
10)  My Girl, C'est Bon   
11)  Disaster Noon     
12) Vacuity Blues     
13)  I'm Broke   
14) Don't Bring Me Down



Line Up :
Henry Sauda  (Chant/Guitare/Resonator) 
Beppe Facchetti (Batterie/Percussions)
Anders Osborne (Vocaux/GuItare/Basse)

Label : DixieFrog
Sortie : 30/09/2022

Discographie :
No Balls, No Blues Chips (2021)
Blues Pyromaniacs (2022)




Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

SUPERDOWNHOME - Blues Pyromaniacs - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 592 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • O'SHEA - Neon Soul - Chronique

    Fab
    Le premier titre est une tuerie ...

    Lire la suite...

     
  • H.E.A.T - Force Majeure - Chronique

    Fab
    Ca faisait un bail que je ...

    Lire la suite...

     
  • CLIFF MAGNESS - Road To Gold - Chronique

    Fab
    Merci à Melodic Rock de nous ...

    Lire la suite...

     
  • DEAF HAVANA - The Present Is A Foreign Land - Chronique

    Eagles05
    Hello, j’en suis (les 10 ou ...

    Lire la suite...

     
  • HYDRA - Point Break - Chronique

    Nico
    Un album qui c'est noyé dans ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

30 Sep 2022 16:15 - Marin Mantaux
TRUST - Propaganda : nouvel album
News
29 Avr 2022 12:00 - MetalDen
RAMMSTEIN - Zeit : nouvel album
News
24 Déc 2021 11:28 - Eric Berger
ECLIPSE - Wired - Chronique
AOR
05 Déc 2021 09:45 - Fab
VEGA  - Anarchy and Unity - Chronique
AOR
30 Oct 2022 12:30 - Fab
JOURNEY - Freedom : nouvel album
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)