0
0
0
s2smodern

mandy moore silver landings

L'avantage du confinement c’est qu'on a le temps pour écouter de la musique. On peut donc avant de faire une chronique écouter et réécouter un album afin de s'en imprégner jusqu'à plus soif!!!

Jusqu’ à saouler son entourage, ce que j’ai eu tendance à faire avec le dernier Mandy Moore, Silver Landings. Cette jeune fille, née en 84, n est pas très connue chez nous, bien moins en tout cas qu’ aux USA ou entre sa carrière discographique et cinématographique, elle fait office de star. Au niveau musical elle est arrivée dans le paysage comme étant une Britney Spears bis, et d’ailleurs ses premiers succès sont dans la même veine que ceux de Spears. Ensuite elle a sorti un paquet d'albums puis se lança dans le cinéma avec succès. Premier album en 99 puis un tous les ans ou tous les deux ans, puis des films comédies romantiques Américaines qui n'ont pas franchi souvent l'Atlantique pour arriver chez nous, si ce n’est directement en DVD ou VOD. Avant ce Silver Landings, le précédent album datait de 2009 et j’avoue que je ne sais pas ce qu’ il donne.

Par contre, en ce qui concerne le nouveau, là oui je peux m'exprimer et dire oh combien j’ai trouvé cette galette somptueuse. Du folk, de la pop, un savant mélange entre Sara Bareilles, Sheryl Crow, Fleetwood Mac, The Corrs et Jackson Browne , vous mixez le tout et cela donne cet opus onctueux. Bien aidé par l'excellent Mike Viola, un pape de la power pop US et grand pote du regretté Adam Schlesinger, la belle nous délivre des petits joyaux. Il y a plusieurs moments de grâce sur cet album, avec des titres comme Save A Little For Yourself,Trying My Best Los Angeles, Easy Target ou bien When I Wasn't Watching. C’est calme sans être mou, c’est juste parfait, du easy listening comme on aimerait en entendre plus souvent. Pour le côté encore plus émotionnel, deux superbes balades Fifteen et Forgiveness ou la Moore se surpasse dans ce qu'elle peut donner vocalement parlant, sans en faire des tonnes, juste parfaite dans l'émotion. J’ai été subjugué et envouté par cet album, qui pour beaucoup, je pense, est passé inaperçu, surtout si ils se souviennent  du début de carrière de cette jeune fille.

La petite s'est bien émancipée et elle s'est surtout bien entourée afin de nous sortir cet album qui sera dans mon Top 20. Il commence à devenir bien rempli!!!

Tracklist :
01.I'd Rather Lose
02.Save A Little For Yourself
03.Fifteen
04.Trying My Best Los Angeles
05.Easy Target
06.When I Wasn t Watching
07.Forgiveness
08.Stories Reminding Myself Of Me
09.If That's What It Takes
10.Silver Landings


Line Up :
Mandy Moore (chant)
Alan Hampton (basse)
Tyler Chester (basse,claviers)
Taylor Goldsmith (batterie,guitares)
Mike Viola (guitares)...

Année:2020
Production:Mike Viola
Label:Verve Forecast

Discographie :
So Real (1999)
I Wanna Be With You (2000)
Mandy Moore (2001)
Coverage (2003)
Candy (2005)
Wild Hope (2007)
Amanda Leigh (2009)
Silver Landings (2020)


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 2042 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)