0
0
0
s2smodern

VISION DIVINE Destination Set To Nowhere

Quand puissance et harmonie atteignent de tels sommets, on est forcément proche de la vision divine, à moins que ce ne soit celle de Felix Baumgartner !

Un peu téléphoné ce jeu de mots, mais il a le mérite résumer mon impression sur cet album sans  tourner autour du pot. Il faut dire qu’avant d’atteindre les hauteurs célestes, nos Italiens ont déjà sorti depuis six albums depuis 1999, sous la houlette de Thorsen, voici donc leur septième missive. Après une courte intro, S'io Fosse Foco, la machine décolle avec The Dream Maker, le rythme s’emballe, les claviers, dont j’adore le son un peu rétro donnent le ton, les riffs fusent, et Fabio Lione (aussi chanteur dans Rhapsody Of Fire) entonne un premier refrain fédérateur avec un chant toujours impressionnant, pas étonnant que Kamelot ait fait appel momentanément à lui pour une tournée, il est tout simplement impérial ! Pour mémoire il était présent sur les 2 premiers albums, puis remplacé par Michele Luppi, puis revenu en 2009 pour l’album 9 Degrees West Of The Moon.  

Il varie les registres, tour à tour haut dans les aigus dans le speed Beyond the Sun and Far Away, crooner dans les mediums dans la power ballade Message to Home, ou agressif dans le titre plus metal Here We Die. Pas une once de remplissage à dénoter, tous les titres nous offrent des refrains mémorables Et que dire du speed The Lighthouse qui nous embarque dans un saut vertigineux style celui de Félix mentionné plus haut, les échanges de soli guitare claviers rendant assez bien la partie de la chute durant laquelle le corps de Félix s’est mis à tourbillonner presque à l’infini ! A noter que justement le concept de  Destination Set To Nowhere  se situe dans l'espace, dans lequel un homme est à la recherche d'une nouvelle maison, une nouvelle planète bref une sorte de paradis de la paix. Après un long voyage, une nouvelle planète est choisie, mais peu à peu, l'équipage retombe dans les mêmes routines terriennes. Le nouveau ciel se transforme en un enfer finalement proche du terrien…

Une histoire somme toute classique pour un album de très haute tenue, pour l’instant à mon gout dans les meilleurs de la catégorie power metal.à tendance progressive, un album qui a du mal a quitter ma platine !

 

Tracklist : Line Up :  
01. S'io Fosse Foco
02. The Dream Maker
03. Beyond The Sun And Far Away
04. The Ark
05. Mermaids From Their Moons
06. The Lighthouse
07. Message To Home
08. The House Of The Angels
09. The Sin Is You
10. Here We Die
11. Destination Set To Nowhere


Fabio Leone (chant)
Olf Thorsen (guitare)
Federico Puleri (guitare)
Alessio Lucatti (claviers)
Andrea Torricini (basse)
Alessandro Bissa (batterie)
am

Label : Earmusic
Sortie : 14/09/2012
Production : n/a

Discographie :

Vision Divine (1999)
Send Me An Angel (2002)
Stream Of Consciousness (2004)
The Perfect Machine (2005)
The 25th Hour (2007)
9 Degrees West Of The Moon (2009)
Destination Set To Nowhere (2012)

Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 terry RM 28-10-2012 13:58
Excellente chro, très bien les allusions. Du Prof !

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 534 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    MetalDen
    Je rejoins Emmanuel et Barjozo ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - The Teal Album

    Pilgrimwen
    Merci ! J'ai écouté attentivement ...

    Lire la suite...

     
  • RESTLESS SPIRITS - Restless Spirits

    Tis
    J'aime bien cet album, je me ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)