0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

THULSA DOOM A keen eye for the obviousDans le doomaine du stoner rock, les choses bougent. C'est ainsi que la doomination des californiens et autres zikos des terres arides, sèches et désertiques se voit de plus en plus contre-carrée par des combos doomiciliés, paradoxe ultime, dans des régions plutôt froides, voire glacées. Brrrrrr!

Voici donc un groupe norvégien apparenté au style sus-évoqué. Mais attention! Si vous lancez une recherche online, ne confondez pas avec une formation US dénommée Thulsa Doom NYC et jouant quant à elle un punk-rock garage des plus basiques. CQFD.

Sur leur Facebook on apprend que le groupe avec ce "A keen eye for the obvious" renaît de ses cendres encore fumantes puisque le-dit combo avait splitté en 2007 après huit années d'existence et la publication de 3 galettes aux titres plus explicites les uns que les autres ("The seats are soft but the helmet is way too tight" en 2001, "...And then take you to a place where jars are kept" en 2003 et "Keyboard, oh Lord! Why don't we?" en 2005).

Ces norvégiens ne manquent pas d'humour comme en témoignent leurs patronymes. Unis au sein d'une même famille, comme certains avant eux (les plus célèbres restant les Ramones) les Thulsa Doom ont en effet opté pour des pseudos bâtis ici sur le concept doom-ceci ou doom-cela. C'est ainsi que le guitariste (aka Henning Solvang) a opté pour Doom Perignon, patronyme pétillant s'il en est! Le lead-singer se nomme Papa Doom (aka Jacob Krogvold) alors que leurs autres acolytes ont pris pour nom El Doom, à la guitare (aka Ole Peter Andreassen), à la basse on a droit à Angelov Doom (aka Egil Hegerberg) et aux drums Fast Winston Doom (aka Halvord Winsnes)! Je leur aurais bien suggéré Doom Diego de la Vega (aka Zorro) ou encore Madoomna (aka Louise Ciccone). Mais doomage on ne m'a pas demandé mon avis! Lol!

Parenthèse humoristique refermée qu'en est-il de la musique à Thulsa Doom?
-On est d'abord agréablement surpris par une production aux petits oignons. Le son est parfait et restitue au mieux le rock bien ficelé de ces scandinaves.
Le style quant à lui est bien éloigné d'un stoner classique, même si certaines lignes de basse/gratte laissent entrevoir que cette orientation musicale a certainement été la leur par le passé (on pense à l'intro du sulfureux "Shadows of the X-rays" ou encore celles de "Magazine" et "In italics and bold"). Ici point de fuzz dégoulinant ou pouasseux, et encore moins de boucles hypnotisantes et de relents doom comme le nom de groupe voudrait nous le faire croire. On a plus affaire là à une mixture très bien faite alliant heavy, blues et certaines références old-school au premier rang desquelles on évoquera sans peine Thin Lizzy. Les intonations vocales de Papa Doom n'y sont certainement pas pour rien, quant aux rythmes mélodiques comme sur le premier single "Lady Nina" ou encore "Bag of fries" ils sont un véritable hommage au combo irlandais précité.

Aussi à l'aise sur les tempos rapides ("Baby, hate it"), que sur les titres langoureux type ballades ("Consider me"), Thulsa Doom au final nous propose ici un très bon album rock sans redondance ni suffisance. Espérons qu'ils pourront s'extraire de leurs terres gelées pour venir nous réchauffer les esgourdes à la faveur d'une tournée dont on serait heureux qu'elle puisse passer par l'hexagone...

Tracklist :

A1          Lady Nina           
A2          Eloquent Profanity            
A3          Wrap The Bad Up             
A4          Shadows On The X-Rays
A5          Consider Me       
B1          Bag Of Fries        
B2          Quest For Fire     
B3          Magazine            
B4          In Italics And Bold            
B5          Baby, Hate It     

Line Up :

     Basse - Angelov Doom
     Guitare - Doom Perignon
     Claviers - Bernt Moen * (morceaux: B5), Mikael Lindquist
     Percussions - Winston Doom rapide
     Saxophone - Bendik Brænne
     Trombone - Hans Foyn Friis
     Trompette - Eivind Solheim
     Chant - Doom Perignon, El Doom, Papa Doom

Label : Duplex Records

Date Sortie : 2017

Discographie :

    The Seats are Soft But the Helmet Is Way Too Tight (2001)
    ...And Then Take You to a Place Where Jars are Kept (2003)
    Keyboard, Oh Lord! Why Don't We? (2005)
    A Keen Eye for the Obvious (2017)

FACEBOOK

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1403 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    barjozo
    Du bon, du très bon Vulcain!

    Lire la suite...

     
  • VIXEN Live Fire

    barjozo
    En accord total avec Fab ...sur ...

    Lire la suite...

     
  • AIRRACE Untold Stories

    MetalDen
    J'ai aussi adoré cet opus, très ...

    Lire la suite...

     
  • CLUTCH - Book Of Bad Decisions

    MetalDen
    Oui notre hexagone franchouillard ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles