0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

RHINOCEROS Save The RhinoLa vague musicale 90’s, pour les hardos, c’est l’hécatombe.

Le Grunge supplante leur Hard-Rock. C’est ce que je lis, j’entends fréquemment. Ce que je retiens des 90’s, en réalité, c’est l’ouverture - assumée ! - au mélange des genres. Et parmi ces registres hybrides, je retiens le Funk-Rock/Funk-Metal. Sur le continent américain et européen fleurissent des nouvelles formations, désireuses de distiller et propager cette musique. En plus, il y en a pour tous les goûts !

Et tandis que les occidentaux ont les yeux rivés sur des groupes tels que LIVING COLOUR, DAN REED NETWORK, EXTREME ou encore INFECTIOUS GROOVES, les japonais fondent un nouveau registre musical tout aussi coloré : le Visual Kei. La mouvance Visual Kei n’a, pourtant, pas empêché l’émergence de formations axées Funk-Rock/Funk-Metal. Et l’une d’elles n’aurait pas dépareillé au côté des cadors précédemment cités.

RHINOCEROS ou le blindé nippon emmené par le chanteur Tatsuya Umehara (44 MAGNUM), le guitariste Mototsugu Yamame (ACTION!), le bassiste Hojin Egawa et le batteur Tetsuji Horio.

Ces musiciens aguerris offrent sur leur premier disque - Save The Rhino, sorti en 1990 - un Hard-Rock furieusement funky, groovy et un zeste jazzy. Leur musique est brillamment orchestrée. Et c’est ce que j’aime dans ce courant, à savoir cette capacité à dissocier et associer divers sonorités avec brio. Vous avez beau ouïr le ronflement de la basse, par exemple, cet élément n’entache pas et se fond admirablement avec les autres éléments. La magie du genre !

Groupe nippon oblige, les paroles sont principalement en japonais, malgré une part des refrains en anglais. Chose qui ne m’offusque pas - habitué que je suis par la scène du Pays du Soleil Levant - mais rebutera sans doute vos oreilles occidentales. Toujours est-il que, comme le souligne le vieil adage, mieux vaut prévenir que guérir. Votre écoute de ce disque se fera donc en toute connaissance de cause !

Et il ne tient qu’à vous d’en faire ou non un indispensable de votre discothèque... Dans mon cas, le choix fut vite fait : indispensable !!!

Tracklist : Line Up :  

01. You Gotta Be Careful
02. Take Me To Your World
03. Thirsty Girl
04.
金色の夢 (Dream
05. Hojin's
06. Rhino
〜君をすくいたい夜〜
07. Morning Lights
08. Heart Breaking Night
09. Shake It
10. In And Out
11. I Still Love You
12. Clap Your Hands
13.
You Gotta Be Careful (Reprise)

Tatsuya Umehara (chant)
Mototsugu Yamame (guitare)
Hojin Egawa (basse)
Tetsuji Horio (batterie)

am

 

Label : Brave Works Label
Sortie : 1990
Production : RHINOCEROS


Discographie :
Save The Rhino (1990)
Funk On The Railroad (1991)

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 632 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...