0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

jim kirkpatrick ballad of a prodigal son la chronique review

Depuis 2008 et la reformation du groupe, Jim Kirkpatrick est le guitariste de FM, groupe anglais, et légendaire s'il en est (voir interview ici). Jim est un excellent guitariste, à la fois technique et au jeu soyeux. Il a également joué avec Bernie Marsden, l'ex-Whitesnake.

Jim Kirkpatrick sortira un nouvel album solo le 4 septembre et il s'appelle Ballad of A Prodigal Son. Le guitariste est bien entouré que ce soit dans les compositions ou par les musiciens qui jouent avec lui. Les contributeurs sur ce disque sont : John 'Rhino' Edwards (Status Quo), Steve Overland (FM), Bernie Marsden (Whitesnake) Sarah Miller (Chris Bevington Org), Jem Davis (FM), Neil 'Kegsy'McCallum (Chris Bevington Org), David Levy (Rory Gallagher) Richard Newman (Paul Rodgers), Scott Ralph (Chris Bevington Org), Didge Digital (FM), Neil Murray (Whitesnake), Paul Westwell (SinnerBoy) et les bassistes Chris Bevington et Chris Cliff.

Le premier titre, Ballad of A Prodigal Son, est un bon rock qui sonne comme les premiers Whitesnake. On sent le plaisir de jouer de Jim. Jim chante aussi et sa voix est chaude, rock'n'roll. Une excellente entrée en matière. Et de plus le guitariste nous gratifie d'un superbe solo rock'n'roll. No Such Thing As A Sure Thing est un blues rapide, avec de magnifiques interventions à l'harmonica. Beaucoup de guitares, des choeurs plaisants pour un grand plaisir d'écoute.

Ain't Going Down Alone ralentit le rythme. On est dans un mid tempo, bluesy, où la voix chaude, mélodique et puissante de Jim exulte ce titre. Les nombreuses interventions de guitares sont somptueuses. Les échanges guitare/harmonica transcendent la fin du morceau. Magnifique. Blue Heron Boulevard est un instrumental sur lequel Jim Kirkpatrick montre toute l'étendue de son talent à la slide guitar. Entrainant, dansant.

Par contre, Be Hard With it, est un pur hard rock marqué par l'intervention de la thérémine, cet instrument électronique étrange dont Jimmy Page était un spécialiste. Aucun repos pour un titre où tous les musiciens démontrent une dextérité exceptionnelle. Skin and Bone est un rock bluesy, au solide riff hard rock. Les interventions de guitare sont parfois à la limite du heavy metal.

Always on The Road est un morceau co-écrit avec Bernie Marsden. Les cuivres et le piano nous emmènent aux années 70 et la "touche" Jimmy Miller sur les albums des Rolling Stones. Ca swingue. 61 And 49 est un blues à l'intro roots. Jim Kirkpatrick est un grand fan de blues, toutes périodes confondues, et il laisse éclater tout l'amour qu'il a pour ce genre de musique sur ce titre. Les interventions aux backings vocals de Sarah Miller du Chris Bevington Organisation sont somptueuses. Tout comme les interventions à la guitare slide de Jim. Un grand plaisir d'écoute une fois de plus.

Changement radical de style avec le lent Talk To Me. C'est un blues classique sur lequel Jim laisse pleurer sa guitare. Gravy Train va trainer du côté de Status Quo puisque c'est un titre écrit par John 'Rhino' Edwards et le très regretté Rick Parfitt, tous deux membres du Quo. Un pur rock'n'roll rapide sur lequel on n'a pas le temps de reprendre notre souffle.

Brave New World prend ses influences du côté du Wishbone Ash des années 70. Un long morceau aux nombreuses interventions de guitares. J'espère que Jim aura l'idée de faire une vidéo de ce titre magniffique. C'est un slow qui clôt cette Ballad of A Prodigal Son. All You Need (Is All You Have) laisse la part aux guitares suaves, aux claviers et à l'orgue de Didge Digital. Et dans toute cette douceur ambiante, un solo de guitare explose. Un solo d'une maitrise absolue.

Un bel album fait avec plaisir et passion par un musicien doué et guitariste, chanteur, compositeur totalement sous-estimé. Douze titres variés et plaisants. Et pour un plaisir d'écoute inégalé.

Cliquez pour pré-commander l'album





Line Up :
Jim Kirkpatrick (chant, guitare)
Invités : John 'Rhino' Edwards (Status Quo), Steve Overland (FM), Bernie Marsden (Whitesnake) Sarah Miller (Chris Bevington Org), Jem Davis (FM), Neil 'Kegsy'McCallum (Chris Bevington Org), David Levy (Rory Gallagher) Richard Newman (Paul Rodgers), Scott Ralph (Chris Bevington Org), Didge Digital (FM), Neil Murray (Whitesnake), Paul Westwell (SinnerBoy) et les bassistes Chris Bevington et Chris Cliff.

Label : US One Records
Sortie : 04/09/2020



Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

JIM KIRKPATRICK - Ballad of A Prodigal Son - La chronique - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 705 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)