0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
LORDS OF BLACK Icons Of The New Days
Troisième opus, pour ce combo Espagnol, au style Heavy Power Métal, né en 2014, et, originaire de Madrid.
Composé de Daniel Criado à la basse, Andy C. à la batterie, Tony Hernando à la guitare, et, de Ronnie Romero au chant, le groupe sort, en 2014, un premier album éponyme. Bien accueilli par le public, ce premier opus ouvre des portes aux Espagnols, qui assurent les premières parties de Gotthard, Helloween, et, Unisonic. En 2015, début de l'enregistrement du deuxième album. Entre temps, le chanteur Ronnie Roméro est sollicité par Ritchie Blackmore pour etre le nouveau Frontman de RAINBOW. Au programme, une tournée estivale dans les plus grands festivals Européens. Du coup, le deuxième opus, Lords Of Black II, mieux élaboré que le précédent, ne sortira qu'en Mars 2016, chez Frontiers. 2018, retour en studio pour l'enregistrement de cet Icons Of The New Day, produit par Tony Hernando, et, Roland Grapow (Helloween, Masterplan), sorti cette même année.

 Dès l'entame, sur World Gone Mad, le ton est donné. Des accords de guitare au ton solennel, un riff tranchant, des breaks de batterie en cascade, bref, un ensemble bien en place qui permet à Ronnie Roméro, de servir un refrain enlevé, avec sa tessiture mi Freddy Mercury, mi Ronnie James Dio, suivi d'un chorus de guitare, à la fois chaud et mélodique. Même approche, sur Forevermore, avec son riff hachuré et galopant, mais, aussi, sur le lyrique, Long Way To Go, avec son riff ravageur et ses breaks fracassants, ou, encore, sur le très sombre, The Edge Of Darkness, avec son riff aiguisé et sa guitare aux harmonies Arabisantes. En plus rapide, on est happé par le souffle épique de Wait No Prayers For The Dying, dominé par la virtuosité de Tony Hernando, ou, aussi, celui de When A Hero Takes A Fall, sublimé par la voix de Romero, très proche de R. J. Dio, dans le Die Young de Black Sabbath. En plus progressif, on se régale sur Icons Of The New Day, le titre éponyme de l'album, avec son refrain heavy, et, la voix de Ronnie poussée à son paroxysme, mais, aussi, sur le très épique Fallin', avec son passage lent, bien chaloupé, ou, encore, sur All I Have Left, avec son gimmick de guitare au chorus aérien. En plus Heavy, on savoure Not In A Place Like This, avec son riff Black Sabs, et, son solo de guitare aux accents Hispanisants, ainsi que le très lyrique King's Reborn, avec son riff plombé et son chorus de shredder. Enfin, en plus enlevé, on trouve The Way I'll Remember, avec son riff 70's, son refrain fédérateur, et, son solo de guitare tortueux, trituré par des doigts torturés. Mais, ce n'est pas tout, on a, encore, droit à quelques Bonus Tracks qui figurent sur un deuxième disque. D'abord, coté compositions, on trouve, deux titres qui mettent en valeur le talent de Tony Hernando. D'abord, le rapide The Maker And The Storm, avec son chorus de guitare assez vertigineux, ainsi que le très enlevé When Nothing Was Wrong, doté d'un autre solo de guitare qui tient de la démonstration. Après, on a droit à quatre reprises. Trois, tirées des répertoires de Journey, Queen, ou, Anthrax, et, une autre de Bruce Dickinson, le fameux Tears Of Dragon, assez bien réussie. Au final, on retiendra le premier disque de l'album, avec ses 12 compositions solides où tout n'est que mélodie, et, qui s'écoute, plutôt, agréablement.
 
Encore un nouveau palier de franchi pour les LORDS OF BLACK, peut-être, susceptibles de devenir des Icones d'un Jour Nouveau, si les Dieux du Métal leur prêtent vie.
 
 
Tracklist :
1.    World Gone Mad
2.    Icons Of The New Days
3.    Not In A Place Like This
4.    When A Hero Takes A Fall
5.    Forevermore
6.    The Way I’ll Remember
7.    Fallin’
8.    King’s Reborn
9.    Long Way To Go
10.    The Edge Of Darkness
11.    Wait No Prayers For The Dying
12.    All I Have Left


Line Up :
Ronnie Romero - Chant
Tony Hernando - Guitares
Andy C. - Batterie
Dani Criado - Basse

Label : Frontiers
Sortie : 11 mai Avril 2018
Production : TONY HERNANDO et ROLAND GRAPOW
STUDIO: Studios Cadillac Blood, Studios Grapow, Studios TH7, Studios Solid Engine
Enregistré par: Andy C., Roland Grapow, Tony Hernando
MIX  & MAÎTRISÉ PAR: Roland Grapow
Discographie :
Lords Of Black (2014)
II (2016)
Icons Of The New Days(2018)


Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL
Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1349 invités et un membre en ligne

  • FranckAndFurious

Commentaires

  • VIXEN Live Fire

    FranckAndFurious
    Infos complémentaires : Sur la ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF Diamond Boy

    Seb.Roxx
    Me concernant, j'ai complètement ...

    Lire la suite...

     
  • Billy GIBBONS & the BFG's - Perfectamundo

    Seb.Roxx
    Cet album est vraiment excellent ...

    Lire la suite...

     
  • SATAN Cruel Magic

    FranckAndFurious
    Mouahaha ''clepsydre'' : Maître ...

    Lire la suite...

     
  • MANIMAL Purgatorio

    MetalDen
    L'album qui a le plus tourné ...

    Lire la suite...

     
  • CLIF MAGNESS Lucky Dog

    Nico
    J'attendais avec impatiente cet ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Nico
    Bonne production, bonnes compos ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    aorgod
    Il faut être objectif, c'est ...

    Lire la suite...

     
  • PERFECT PLAN All Rise

    aorgod
    Ils ont tout compris sur comment ...

    Lire la suite...

     
  • ROBBY VALENTINE The Alliance

    aorgod
    Robby est de retour. Il manque ...

    Lire la suite...

     
  • 7TH HEAVEN Color In Motion

    Nico
    Cette recette fonctionne aussi ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    MetalDen
    Ravi de te lire à nouveau, tes ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    aorgod
    Je m'étais un peu éclipsé ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Seb.Roxx
    Bien sûr que c'est du tout bon ...

    Lire la suite...