0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 


Je ne vous ferai pas l'injure de vous présenter Don Airey qui a un CV plus long que tous les bras des tatoué.es du Hellfest réunis. Le claviériste s'octroie une belle récréation entre deux tournées de Deep Purple pour se faire plaisir avec des potes.

Soyons clair, il ne s'agit pas d'un album instrumental ; il ne s'agit pas non plus d'un album expérimental qu'on pourrait aussi attendre de la part de ce magicien de multi-sons de claviers. On pourrait aussi s'attendre à en prendre plein les oreilles de déferlantes blanches et noires démonstratives. Non ici, on œuvre bien dans du bon classic hard-rock sauce Rainbow, MSG, ou plus précisément à la sauce du culte Phenomena avec la voix assez haute et claire de Carl Sentance (Nazareth).

Si Graham Bonnet, a déjà été invité sur l'album précédent, et si les musiciens qui l'accompagnent font un formidable job, à l'écoute de cet album aux multiples références, on se demande bien ce qu'attend le chef d'orchestre pour y inviter Mickael Schenker, voire même un Ritchie Blackmore, en tant que guests sur certains titres. D'ailleurs, vu le niveau technique ici, cela ne pourrait que faire du bien au guitariste pour se remettre à bosser sérieusement. Mais bon, Airey n'a probablement pas envie de s'embêter avec tout ça, d'autant qu'il garde un souvenir mitigé de l' « homme en noir ». De toute façon, le plaisir partagé ici s'entend et se suffit à lui-même, tant les acteurs de cet album sont largement à la hauteur.

Parce que ces brillants musiciens ne font pas dans la démonstration stérile : ça joue juste, comme peut en témoigner la ballade Gary Moorienne. On le sait le défunt guitariste de Thin Lizzy, reconnu pour sa technique n'a jamais privilégié cette dernière sur le feeling : il serait donc probablement fier de REMEMBER TO CALL. Et comme peut le démontrer aussi l'élégant et swing RUNNING FREE. Simon McBride fait preuve à la guitare d'une finesse et d'une variabilité qui permet au duo d'oeuvrer dans le bon goût, sans en faire des tonnes, tout en rappelant à qui on a affaire. Le parfait équilibre.

Les autres titres atteignent bien sûr sans souci le minima, et on touche bien le niveau mondial avec des ALL OUT OF LINE, ONE OF A KIND, LOST BOYS, WANT YOU SO BAD, CHILDREN OF THE SUN, l'oriental VICTIM OF PAIN, sorte de mix entre RAPTURE OF THE DEEP, GETHSEMANE, et un zest de GATES OF BABYLON (de qui vous savez m'enfin !) sur lequel le vocaliste s'époumone bien, et dont on peut apprécier toute la saveur vocale sur la ballade EVERY TIME I SEE YOUR FACE ... Des titres qui pour leur grande majorité auraient trouvé leur place sans nul doute sur des albums des groupes nommés, et dont la voix lyrique de Carl Sentance fait honneur. Bien que Purple soit un groupe à part du fait de leur touche unique, le titre qui s'en approcherait le plus sera STAY THE NIGHT au groove rappelant HUSH et sur lequel Simon McBride nous fait un court final clin d'oeil assez Morsien, et Laurence Cottle un agréable solo de basse

Si les fans de la Deep Purple Family se réjouiront de cet album, il serait caricatural de n'inclure cet album que dans cette famille à cause des touches Schenkerienne et Moorienne que l'on y retrouvent aussi, donnant à cet album sa propre couleur mélodique jouée par une équipe solide. Un chouette album sans prétention mais talentueux.

PS : L'album est accompagné d'un complément live de titres des groupes cités. On peut regretter la présence de SINCE YOU'VE BEEN GONE dont Graham Bonnet nous arrose dès qu'il en a l'occasion, et dont la version ici peine à la comparaison ; dur de reprendre du Bonnet qui s'apprête à sortir un nouvel album. On se rattrapera sur la bonne version de PICTURE OF HOME, et le bon jeu de Simon McBride et sur I SURRENDER dont le timbre vocal de Joe Lynn Turner colle mieux à Sentence et sur lequel Airey s'amuse. Si les musiciens s'éclatent sur ses reprises, il est périlleux de s'attaquer aux vocalistes qui oeuvrent dans la catégorie des Sergueï Bubka et Renaud Lavillenie. Mais la performance vocale se tient. Ce sera surtout sur la cover de Gary Moore, que guitariste et chanteur exposeront au mieux tout leur art. Bravo !

Tracklist :

01. "Respect"

02. All Out of Line"
03. One of a Kind"
04. "Everytime I See Your Face"
05. "Victim of Pain"
06. "Running Free"
07. "Lost Boys"
08. "Need You So Bad"
09. "Children of the Sun"
10. "Remember to Call"
11. "Stay the Night"
BONUS CD :
(Recorded live at Fabrik, Hamburg on March 14, 2017)

1. "Pictures of Home" (originally by Deep Purple)
2. "Since You've Been Gone" (originally by Rainbow)
3. "I Surrender" (originally by Rainbow)
4. "Still Got the Blues" (originally by Gary Moore)

Line-up
Carl Sentance (chant)
Simon McBride (guitare)
Don Airey (clavier)
Laurence Cottle  (basse)
Jon Finnigan  (batterie)

Label : earMUSIC

Date Sortie : 25/05/2018
Production : Tony Clarkin

Discographie :

    K2 (1988)
    A Light In The Sky (2008)
    All Out (2011)
    Keyed Up (2013)
    One of a Kind


SITE OFFICIEL

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 493 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...