0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 


Le Download 2018 s’annonçait plutôt attrayant pour cette troisième édition, toujours sur le site de Brétigny, avec des têtes d'affiches impressionnantes et variées sur les 4 jours, Ozzy Osbourne, Marilyn Manson, Foo Fighters et les Guns n'Roses, pour la 4eme journée spécialement rajoutée pour pouvoir les accueillir, un méga bonus en quelque sorte.
Je n'ai fait que le premier et troisième jour, me voilà donc parti le vendredi, pour l'ouverture (la journée la plus hard et métal). L'accès au site se fait relativement facilement, une fois les fouilles (sérieuses) effectuées. L'espace est immense avec ses deux Mainstages visibles de loin, plus les deux scènes (plus petites), réparties aux coins, sans compter la scène du camping (réservé aux campeurs). A noter le camping, quelle que soit la durée, coûte 5 euros. C'est un vrai lieu de vie avec un méga métal bar, une scène et des concerts dédiés ainsi que des séances de cinémas nocturnes.

Fini les ornières sur le site, l'herbe a été aplanie, et c'est tant mieux, adieu les entorses, le confort est aussi amélioré avec plus de bars, des zones d'ombres, et des espaces pour s’asseoir. Sinon le métal market est bien fourni, le cashless efficace et les zones de restauration incroyablement appétissantes, il y en a pour tous les goûts, du végan aux viandes ; avec de quoi se poser, les toilettes aussi sont nombreuses et clean, ainsi que les points d'eau. 

Allez on attaque la musique quand je suis arrivé Billy Talent à échauffé le public déjà nombreux devant la mainstage1, le rock joyeux et mélodique des Canadiens est parfait pour un 4h. Puis Eluveitie sur la mainstage2 m'a vraiment emballé avec son folk métal entraînant et communicatif. Retour sur la mainstage1 (à noter qu'il est facile de passer d'une scène à l'autre) pour Powerwolf , dont je ne suis pas vraiment fan (leur musique est répétitive pour moi),  ils ont donc délivré un bon set énergique et théâtral, ne manquant pas de communiquer avec le public, satisfait par leur prestation.  
J'ai décidé d'émigrer sur la Spitfire stage pour les Toulousains de Sidilarsen (l’accueil dans le sud c'est sacré), leur électro métal a mine de rien attiré pas mal de monde, ainsi que de nombreux curieux, l’intérêt d'un festival est tout de même de faire des découvertes et pour moi de ne pas s’accrocher à ses repères et ses certitudes, en tous les cas grosse prestation avec une méga ambiance festive et explosive (j’ai même vu un copain à moi pas fan du tout se trémousser, pardonne moi Florian).
 
Puis retour sur la mainstage pour les Suédois d'Opeth pour un très bon concert, pas apprécié certainement par tout le monde, il est certain que le mélange death et prog ne sont pas très grand public.
 
J'attendais avec impatience Ghost avec son nouveau line-up et ses nouveaux titres, on n'a pas été déçu, les nouvelles tenues donnent plus de libertés sur scène  et les nouveaux (nouvelles, au moins 3) Ghouls assurent sans faiblir, ce fut vraiment un super concert avec un public de plus en plus nombreux, seul bémol, une basse trop forte. A mon avis ils sont prêt pour un Zénith Parisien.
 
 
 
Place maintenant à Mr Ozzy Osbourne en tête d'affiche pour 1h45 de grand show, Ozzy était en grande forme, accompagné par son groupe de tueurs, que des classiques interprétés à la perfection, mis à part un solo trop long de Zack (pléonasme), et un solo de batterie bof bof , à ces deux nuances près, la prestation fut incroyablement qualitative, à noter que ce n'est pas sa tournée d'adieux, le gars va continuer, il s'emmerde, fin donc de cette super première journée sous une température idéale.



De retour ce dimanche pour la journée la plus rock avec les Foo Fighters en bouquet final, début de la journée avec the NoFace (ex Skip the Use), une bonne découverte, ça joue bien, le répertoire n'est peut-être pas très original mais ils ont Oma Jali, révélée grâce à l’émission The Voice (saison 5) au chant, et c'est un véritable atout grâce à son énergie communicative et sa voix puissante, à suivre donc.

The Struts ensuite avec son rock 70’s (typé Stones /TRex) ont donnés un bon concert, même si le chanteur en fait des tonnes, avec tous les clichés du genre « rock star » énervants, un groupe un poil surfait. Puis j’avoue avoir bien apprécié Wolf Alice, à la pop rock énergique et aérienne, il faut avouer qu’Ellie Rowsell au chant guitare possède un charisme indéniable, une bonne découverte pour moi. Place maintenant à Royal Republic, déjà vu il y a quelques mois au Cabaret sauvage à Paris, mais j’avais envie de les revoir, apparemment je n’étais pas le seul, puisque la fosse était pleine, pas de mystères le groupe a délivré un set explosif, qui a mis tout le monde d’accord, les Suédois live, c’est de l’énergie et des hits à la pelle, c’est hyper carré avec un son nickel.  Le court passage a capela démontre qu’ils savent tous chanter (à noter sans bandes), et la reprise traditionnelle d’un classic du heavy metal, « battery », tonitruante à souhait (Métallica bande de mécréants), a fait un véritable carton.

Place maintenant à Franck Carter & the Rattlesnakes, que j’avais vraiment envie de découvrir,  le concert à bien démarré avec des titres bien énervés, et un Franck au taquet, qui deviendra hélas beaucoup trop bavard avec l’anniversaire d’un membre du staff ! Ok c’est sympa 5mn,  mais 15 ou 20mn c’est trop long, on veut entendre ta musique mon gars, bref dommage, je retenterai  en salle, le groupe est intéressant et sa musique explosive.

J’avais décidé d’aller voir The Hives, et je n’ai presque pas regretté, puisque leur rock est sacrément efficace en live, et que les mecs ne se prennent pas au sérieux, mais là encore leur set fut un peu gâché par une interminable présentation des musiciens, bilan des courses j’ai préféré Royal Republic à The Hives, la Suède bat la Suède quoi.

En tant que fan de Mass Hysteria, j’attendais beaucoup de leur unique prestation en festival (mis à part Colmar en Aout), effectivement le concert fut spécial, une immense bâche blanche Mass Hysteria cachait la scène. Une fois tombée elle révéla des hommes en noir aux visages masqués (hommes sans visages) aux commandes de percus genre « les tambours du Bronx »; pour une longue intro tribale sur laquelle les membres arrivèrent à tour de rôle, histoire de bien déclencher les hostilités pour 1h de décharge d’adrénaline, partagée par tous les furieux et curieux présents.  Is nous ont fait la totale avec les poms poms girls, le circle pit avec Mouss au milieu, ballons géants avec nom et date de sortie de l’album (Maniac le 26 octobre), plus les danseuses Brésiliennes au final. Voilà un groupe Français sincère, qui cherche toujours à surprendre ses fans, et qui n’est absolument pas usé, bref la grosse claque de ce concert les copains.




Place maintenant à la tête d’affiche du jour : Foo Fighters ! Le public est immense et impatient (la majorité est venue pour eux), le groupe va alors dérouler ses 2h30 de concert avec un son remarquable (une constante sur les 2 Mainstages). iIs sont en forme et Dave pas trop mal vocalement, c’est tout ce que le public aux anges demandait, pour ma part j’ai juste regretté une tendance excessive à rallonger les morceaux (c’est juste mon avis). En tous les cas ce fut une superbe clôture du dimanche.

Il faut noter du reste la volonté du festival de proposer des shows complets identiques en stades ou Arénas pour les têtes d’affiches, 2h30 pour Foo Fighters, 3h20 pour les Guns, 1h45 pour Ozzy .

Bilan : 120 000 personnes sur les 4 jours (25000 pour les Guns le lundi), le Download peut accueillir beaucoup plus de monde, et confortablement, car il y a de la place, le site est vaste et malgré tout accessible, de gros efforts ont été faits,  des RER directs tard pour le retour sur Paris, une ligne de cars directe aussi vers Paris centre, les UBER sur place, et donc un immense parking. Vivement l’année prochaine pour la 4eme édition ! Dans leurs souhaits, les programmateurs aimeraient faire un jour Métallica, RATM, AC/DC, Aérosmith .... On verra bien !!!

Ps : sinon Rammstein aura sorti son nouvel album, je les verrai bien de retour pour la 4e édition.


Archives - 24/05/2018 - Les news qui ont précédé L'évènement.
Application Download
Le Running order global a été dévoilé hier en exclusivité sur l'appli Download et est désormais disponible sur site et réseaux sociaux.
Pour découvrir heure par heure ce que vous réservent les 5 scènes de l'édition 2018 du Download Paris Festival....!
En vue de faciliter la lecture du Running order, des visuels jour par jour vous sont aussi proposés afin de vous organiser à moins d'un mois du festival !

Ils sont également accessibles depuis l'application Download dans laquelle vous pouvez également consulter le plan du site, être tenus informés par notification, des news et horaires des concerts que vous aurez choisis. Le cashless sera rechargeable via cette appli définitivement pensée pour être votre allié tout le long du festival !
(Le lien : https://goo.gl/vDDRAX)
Billetterie, Infos pratiques, Questions existentielles  ?
www.downloadfestival.fr/fr
28/03/2018 - What's new sur la BA217 ?
Les 5 scènes se voient désormais attribuer leurs artistes mythiques ou talents certains !
The Experimental Tropic Blues Band, Grit et Jared James Nichols rejoignent l’affiche et Nothing More est déplacé au samedi.
 
Communiqué de presse – Paris, le 26 mars 2018
 
Après un succès majeur en 2017, le DOWNLOAD FESTIVAL revient pour la troisième année consécutive aux portes de Paris les 15, 16, 17 et 18 juin 2018 sur la BA217, la Base Aérienne de Brétigny-sur-Orge / Le Plessis-Pâté / Coeur d'Essonne, lieu idéal pour un rassemblement de cette ampleur.
 
Et le mythique festival rock qui se déroulera pour la première fois sur quatre jours, propose une affiche exceptionnelle …
 
En effet cette année quatre têtes d'affiche monumentales se succèderont :
Ozzy Osbourne, Marilyn Manson, Foo Fighters et Guns N' Roses pour un concert de 3h30 en clôture de l'événement !
 
Le DOWNLOAD FESTIVAL PARIS, ce sont 5 scènes (dont une exclusivement réservée aux campeurs) qui célèbrent les monstres sacrés et font aussi la part belle à des dizaines de groupes découvertes ou références de la grande famille du rock en provenance du monde entier.
 
Autour des prestations live, de nombreuses activités animeront le site : l'Antichambre avec ses tatoueurs et barbiers, le Metal Market réuni pour la première fois sous un immense chapiteau, et d'autres surprises qui seront dévoilées sur place …
 
Et suite à la première édition sur la BA217 l’an dernier, tout a été pensé et repensé cette année, dans les accès, l'accueil, les structures et l'accompagnement afin d’assurer le confort des festivaliers.
 
Les plus grands groupes de la planète ont donc rendez-vous au DOWNLOAD FESTIVAL PARIS et les fans ne s’y trompent pas puisqu'ils afflueront, comme l’an dernier, de toute l'Europe.  Et pour accueillir cette immense communauté, le camping du festival – situé à proximité immédiate du site - voit les choses en grand !
 
Car le DOWNLOAD FESTIVAL PARIS, c'est pratiquement une semaine de musique non-stop pour les campeurs et un véritable festival dans le festival : dès le jeudi 14 et jusqu'au mardi 19 juin, le camping accueillera les festivaliers avec sa scène Firefly et ses concerts épiques en ouverture et en clôture de chaque journée du festival, son cinéma - dont la programmation est confiée à l’association Panic ! Cinéma – et bien évidemment son bar et son offre de restauration, mais aussi ses produits frais vendus directement par un maraicher local ...
L’accès au camping est réservé aux festivaliers, au tarif unique de 5 euros par campeur, quelle que soit la durée de séjour, la réservation étant obligatoire sur le site du festival.
 
Enfin, afin d’inscrire son action dans la durée et encourager les futurs grands noms, le DOWNLOAD FESTIVAL PARIS lance pour la première fois cette année le DOWNLOAD PROJECT.
 
En association avec le Conseil Départemental de l'Essonne et les salles régionales (le Rack'Am, le Plan, l'Empreinte), le DOWNLOAD FESTIVAL PARIS soutient la scène locale de trois groupes à travers des soirées découverte avant le festival*. Cette année, les heureux élus, Wakan Tanka, Teacup Monster et Wild Mighty Freaks, auront l'insigne honneur ensuite d'ouvrir sur la Main Stage 2, respectivement les 15, 16 et 17 juin !
 
* Soirées découverte :
• Download Project #1 le 6 avril au Rack’Am avec Wakan Tanka + Guests
• Download Project #2 le 4 mai au Plan avec Teacup Monster + Guests
• Download Project #3 le 1er Juin à l’Empreinte avec Wild Mighty Freaks + Guests
 
Rendez-vous les 15, 16, 17 et 18 juin prochains au DOWNLOAD FESTIVAL PARIS !
 
La BA217 qui accueille le DOWNLOAD FESTIVAL PARIS est située aux portes de Paris, le parking est gratuit, des navettes relient la gare RER C jusqu'à et depuis le festival, une mise en place de trains supplémentaires directs pour Paris est assurée à la fin des concerts. L'accès piétons et navettes se fera par la porte ouest.
 
Des infos pratiques, des annonces exclusives, et bien évidemment les artistes à l’affiche du Download sont à retrouver dans l’émission Radio Download chaque lundi à 19h sur www.Heavy1.radio également disponible en podcast après diffusion.



12/02/2018 - Jonathan Davis, Avatar, Baroness, BETRAYING THE MARTYRS, Sidilarsen, LANDMVRKS, Ded, The Last Internationale, Hangman's chair official, Laura Cox, Merge, Peter Alexander Band plays tribute to Lynyrd Skynyrd, Galactic Empire, CEMICAN, In Search Of Sun, Jean Jean , NESSERIA, Stone Broken, KAISER FRANZ JOSEF et Bad Cop/Bad Cop rejoignent l’affiche du Download Festival France !

Black Veil Brides annule sa tournée européenne et donc sa venue sur la BA217 tout comme While she Sleeps, et il est à noter que Billy Talent jouera le vendredi 15 juin et non plus le samedi.
 
La répartition journalière et les places sont disponibles sur notre site www.downloadfestival.fr
06/11/2017 :
L'édition 2018 se deroulera des 15 au 18 juin.

Voir aussi Infos sur le forum.

Une première annonce de poids :

"Quand le prince des ténèbres ordonne, on s’exécute : Ozzy Osbourne nous fait l’honneur d’être le premier à rejoindre la troisième édition du Download Festival France pour sa dernière tournée mondiale, accompagné par Zakk Wylde, Blasko, Tommy Clufetos et Adam Wakeman !
Restez connectés pour la suite, à bientôt. TRÈS bientôt ...
"

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1417 invités et un membre en ligne

  • Nael

Commentaires

  • VIXEN Live Fire

    FranckAndFurious
    Infos complémentaires : Sur la ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF Diamond Boy

    Seb.Roxx
    Me concernant, j'ai complètement ...

    Lire la suite...

     
  • Billy GIBBONS & the BFG's - Perfectamundo

    Seb.Roxx
    Cet album est vraiment excellent ...

    Lire la suite...

     
  • SATAN Cruel Magic

    FranckAndFurious
    Mouahaha ''clepsydre'' : Maître ...

    Lire la suite...

     
  • MANIMAL Purgatorio

    MetalDen
    L'album qui a le plus tourné ...

    Lire la suite...

     
  • CLIF MAGNESS Lucky Dog

    Nico
    J'attendais avec impatiente cet ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Nico
    Bonne production, bonnes compos ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    aorgod
    Il faut être objectif, c'est ...

    Lire la suite...

     
  • PERFECT PLAN All Rise

    aorgod
    Ils ont tout compris sur comment ...

    Lire la suite...

     
  • ROBBY VALENTINE The Alliance

    aorgod
    Robby est de retour. Il manque ...

    Lire la suite...

     
  • 7TH HEAVEN Color In Motion

    Nico
    Cette recette fonctionne aussi ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    MetalDen
    Ravi de te lire à nouveau, tes ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    aorgod
    Je m'étais un peu éclipsé ...

    Lire la suite...

     
  • GIOELI - CASTRONOVO - Set The World On Fire

    Seb.Roxx
    Bien sûr que c'est du tout bon ...

    Lire la suite...