0
0
0
s2smodern

r i p john meyer l ex guitariste de rose tattoo et saracen est mort a 68 ans

L'ancien guitariste Slide de Rose Tattoo, John Meyer, est décédé le 31 aout 2020 (il était né le 5 Novembre 1952), comme le rapporte Latest News South Africa.

Il a fait partie de  Rose Tattoo de 1983 à 1985.

Le message suivant a été publié sur la page Facebook de Rose Tattoo  :

«C’est le cœur lourd que nous partageons la nouvelle du décès de John Meyer. Repose en paix.

Guitariste, compositeur, auteur-compositeur, producteur, il a joué avec: Saracen / Swanee / Rose Tattoo / Chain
Il a été intronisé au «Hall of Fame» de l'industrie musicale de l'Australie occidentale.

John est né à Three Springs, une petite ville agricole de l'Australie occidentale rurale. Premier né d’immigrants néerlandais, le père de John, Jan était un fan de jazz et John a grandi au son de Glenn Miller, Artie Shaw, Benny Goodman, etc. Jan, connu de ses amis sous le nom de «Fred», a également joué de la guitare, du saxophone, de la clarinette et plus tard joué de la guitare basse dans un groupe appelé les «Spectors», qui incluait un jeune Bon Scott, à l'origine le batteur puis le chanteur principal, qui est ensuite devenu le  chanteur principal d'AC / DC.

John a reçu un kit de batterie de son père à l'âge de 13 ans et avec beaucoup d'enthousiasme a rejoint un groupe, mais selon ses propres mots, «Il est devenu évident pour mes compagnons de groupe plus âgés que je devrais peut-être commencer à battre des panneaux ou à couper du bois. J'étais enthousiaste mais je manquais malheureusement de cet ingrédient nécessaire, de la compétence.

Il avait de la chance que son père ait un certain nombre d'instruments dont des guitares, des instruments à vent et un piano, alors il s'est amusé à les essayer. La guitare semblait impossible au début, mais à ce stade, ses héros étaient John Lennon des Beatles et Hank Marvin of the Shadows, qu’il voulait imiter.

Vers l'âge de 14 ans, chez un ami, un enregistrement de Peter Green jouant de la guitare avec «John Mayall’s Bluesbreakers» a été entendu et la mission de John dans la vie a changé à jamais.

«Après peu de temps, j'ai réussi à acheter une guitare Fender Stratocaster d'occasion, et mon père a en fait construit mon premier amplificateur. J'ai demandé à mes anciens compagnons de groupe si je pouvais essayer en tant que guitariste. Je soupçonne qu'ils ont été très amusés par cela, mais j'y suis allé. Je n'aurais pas pu être plus heureux! »

John a commencé à jouer dans les boîtes de nuit de Perth à 16 ans, ce qui a causé quelques problèmes, car l'âge légal pour boire à l'époque était de 21 ans!

À 17 ans, il a été surpris de figurer dans une publication musicale nationale comme l'un des meilleurs guitaristes de Perth aux côtés de Peter Walker, un guitariste que John admirait beaucoup, de la légendaire «Bakery».

Depuis lors, le public d’Australie-Occidentale a assisté à la montée en puissance des compétences de John en guitare dans des performances et des enregistrements avec des groupes comme Fatty Lumpkin et le power trio Saracen.

John avait également suivi des cours pour apprendre différents styles de jeu, mais selon John, Lionel Cranfield [qui possède toujours Zenith Music, une institution musicale de Perth] lui a donné des cours de guitare classique, ce qui a été un tournant en ce qui concerne sa technique et ses compétences disciplinaires. . «J'étais maintenant complètement obsédé par la guitare. Toute idée de devenir chirurgien du cerveau était anéantie, la musique était maintenant ma vie ».

Les années suivantes furent consacrées à des tournées régulières en Australie, à faire quelques enregistrements et à perfectionner ses compétences. Pendant ce temps, plusieurs offres des meilleurs groupes australiens de déménager sur la côte est ont été rejetées. Après une tournée avec Saracen, qui était souvent présenté comme le plus grand groupe de scène non signé du pays, John a décidé de passer à autre chose.

Après avoir déménagé à Sydney en 1981, John a fait de nombreuses tournées avec certains des grands noms de la musique australienne, dont Swanee et Sharon O’Neil, avant de rejoindre les légendes australiennes de Rose Tattoo. «Angry Anderson et moi nous étions rencontrés quelques années auparavant lorsque je jouais le légendaire Bondi Lifesaver à Sydney. Angry était le célèbre DJ ce soir-là et après notre performance, nous avons reçu une bouteille de Jack Daniels dans les coulisses avec un message, "Great concert, regards Angry". "

"Quelques années plus tard, j'ai reçu un appel de Angry alors qu'il était en tournée avec ZZ Top et Aerosmith et il m'a demandé" Avez-vous un passeport? " Robin Riley, un ami et un grand guitariste venait de quitter le groupe. J'étais réticent en raison des circonstances et je travaillais déjà avec le frère de Jimmy Barnes, John Swan et son groupe Swanee. John avait un grand respect pour le grand chanteur, l'ancien bassiste d'AC / DC Mark Evans, qui faisait également partie du groupe. «J'aimais vraiment travailler avec ces gars, mais peu de temps après, j'ai rencontré Angry et Robbie Williams, son manager, et je suis entré dans une période inoubliable de mon parcours musical.

Au cours des années suivantes, John a co-écrit de nombreuses chansons avec Angry Anderson qui sont apparues sur les albums «Southern Stars» et «Beats of A Single Drum».

John a ensuite rejoint le premier groupe de blues australien Chain. «J'étais fan de Chain depuis le premier jour et le guitariste régulier Phil Manning était malade alors Matt Taylor m'a appelé, je venais de quitter Rose Tattoo et j'étais un peu indécis à ce sujet au début, mais une fois que nous avons commencé la première tournée, J'ai adoré l'opportunité de jouer du blues, même si cela a pris du temps pour jouer un style plus discret, après des années de rock heavy. Phil Manning a décidé de ne pas retourner dans le groupe alors Matt m'a demandé de m'inscrire définitivement, enfin au moins pour les quatre prochaines années! Les albums enregistrés pendant cette période incluent "Australian Rhythm And Blues" et "Blue Metal". John a également co-écrit avec Matt Taylor pour ces albums et coproduit «Blue Metal». John est apparu sur l'album solo de Matt Taylor, "Walls To McGoo", co-écrivant le morceau "Adelaide River", l'une de ses chansons préférées.

Au cours de cette période, «Saracen» s'est brièvement reformé pour certains concerts de réunion à guichets fermés. Le groupe a également enregistré un album éponyme, qui, bien que publié indépendamment, a reçu d'excellentes critiques dans les publications musicales européennes.

John a enregistré son premier album entièrement instrumental en 1992 et a été récompensé par le prix de l’album de l’année de l’industrie musicale d’Australie occidentale. Cet album a également reçu le Producers Award pour John et Tom Thorpe.

John a reçu le prix du guitariste de l'année et en 1993, il a reçu un prix de la West Australian Music Industry Association en reconnaissance de sa contribution artistique exceptionnelle à l'État grâce à ses réalisations dans les arts.

John a ensuite passé du temps à développer son studio et à produire / composer de la musique pour la publicité télévisée et les documentaires.

En 1999, John a sorti un album instrumental «The Shaman» avec des influences jazz / fusion.

En 2003, John a été intronisé au «Hall of Fame» de l’industrie musicale d’Australie occidentale.

En novembre 2004, au Bridgetown Blues Festival a vu le lancement de l’album «John Meyer’s Blues Express» avec Peter Oats à la basse et au chant, Ric Eastman à la batterie et John à la guitare.

Le Blues Express de John Meyer est apparu au Australian Blues Festival à Goulburn NSW en février 2008 et a continué à jouer certains spectacles, dont le 2008 «Blues at Bridgetown».





Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 876 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • HERMAN FRANK - Two For A Lie : nouvel album - Venom : vidéo clip

    terry RM
    Super chro MetalDen, comme ...

    Lire la suite...

     
  • WIG WAM - Never Say Die - Chronique

    Fab
    Putain quand on réécoute les ...

    Lire la suite...

     
  • THUNDER - All The Right Noises : Chronique

    MetalDen
    Enorme album, Thunder toujours ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE - II - Chronique

    Fab
    C'est pas à mon âge que je vais ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. - Retransmission - Chronique

    Fab
    Bon déjà on va aller a l essentiel ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)