0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

queen the game il y a 40 ans le groupe experimentait le synthetiseur pour la 1ere fois

Le huitième album de Queen, The Game , sorti le 30 juin 1980, il y a 40 ans, démarre avec un bruit cosmique digne de la partition d'un film de science-fiction. Il est difficile de localiser la source: pourrait-il s'agir d'une cymbale inversée? Ou bien des sons issus d'effets studio criards? 

La réponse, du moins par rapport aux standards habituels de Queen, était un peu plus choquante: il s’agissait d’un synthétiseur Oberheim OB-X.

Avec le titre qui ouvre l’album et  troisième single,  "Play the Game", c'est Queen en mode rock romantique vintage: la voix flamboyante de Freddie Mercury, les solos grinçants de Brian May, les harmonies vocales dans toute leur splendeur. Mais incorporer le synthé a été un mouvement pivot pour un groupe qui avait banni tous les sons synthétiques, se vantant même dans les crédits de son premier LP que "personne n'a joué du synthétiseur".

Le timing est intrigant, compte tenu des commentaires de Mercury quelques années avant The Game. Dans une interview de 1977 avec Circus, le chanteur a ouvert la porte à une évolution de leur son - mais pas spécifiquement avec des synthés. "Nous avons développé une terrible aversion pour eux", a-t-il déclaré. "Mais on ne sait jamais. Pour moi,  May sonne toujours mieux qu'un synthétiseur."

L'Oberheim n'apparaît que dans quelques endroits sur "Play the Game", surtout avec un accord cosmiquement énorme à 2:11. (c'est aussi le moment précis dans le clip où Mercury saute en arrière - à l'aide de l'édition vidéo inversée - sur la batterie de Roger Taylor, les bras tendus dans un triomphe glamoureux.) Mais le nouveau jouet de fantaisie fait une poignée  d'autres apparitions sur l'album, pendant "Rock It (Prime Jive)" et "Coming Soon" de Taylor, "Sail Away Sweet Sister" et "Save Me" de May.

L'allergie aux synthés de Queen fut complètement dissoute avec leur  album suivant, la bande originale du film de science-fiction Flash Gordon, publiée six mois seulement après The Game. L'instrument a modifié leur son - et comme on a pu voir à la fin des années 80, pas toujours de la manière la plus flatteuse. Plus important encore, cela indiquait qu'ils étaient prêts à expérimenter avec un style de son : les deux singles de The Game, après tout, étaient un retour rockabilly ("Crazy Little Thing Called Love") et un hymne funk-disco à consonance contemporaine ("Another One Bites the Dust ").

La préfiguration était subtile, mais elle était là: le synthé sur "Play the Game" traçait une nouvelle ligne dans le sable.

The Game fut un gros succès commercial : il se classe n° 1 au Royaume-Uni  et aux États-Unis grâce à la présence de deux hits mondiaux, Crazy Little Thing Called Love, et Another One Bites the Dust, à la ligne de basse célèbre signé John Deacon. Les deux chansons se classent numéro 1 aux États-Unis et elles confisquent les 1res places des hit-parades dans les autres pays sinon la 1re. Pour prolonger ce succès, de nombreuses chansons de The Game sortiront en 45 tours. Il y a aussi Save Me, autre hit signé Brian May, Don't Try Suicide, dans lequel le groupe surprend en abordant avec légèreté un thème plutôt sérieux, et deux morceaux énergiques de Roger Taylor dans lesquels il ne chante plus beaucoup, et ce depuis l'album Jazz, laissant le soin à Freddie Mercury de les interpréter.

Tracklist :
Face A
No Titre Auteur Durée
1. Play the Game Freddie Mercury 3:31
2. Dragon Attack Brian May 4:19
3. Another One Bites the Dust John Deacon 3:38
4. Need Your Loving Tonight John Deacon 2:49
5. Crazy Little Thing Called Love Freddie Mercury 2:43
Face B
No Titre Auteur Durée
1. Rock It (Prime Jive) Roger Taylor 4:33
2. Don't Try Suicide Freddie Mercury 3:53
3. Sail Away Sweet Sister (To the Sister I Never Had) Brian May 3:33
4. Coming Soon Roger Taylor 2:51
5. Save Me Brian May 3:49



Line Up :
Freddie Mercury - chants, piano, claviers
Brian May - guitare, claviers, chœurs
Roger Taylor - batterie, claviers, chœurs
John Deacon - basse, claviers

Label : EMI
Sortie : 30/06/1980

Discographie :
1973 : Queen
1974 : Queen II
1974 : Sheer Heart Attack
1975 : A Night at the Opera
1976 : A Day at the Races
1977 : News of the World
1978 : Jazz
1980 : The Game
1980 : Flash Gordon
1982 : Hot Space
1984 : The Works
1986 : A Kind of Magic
1989 : The Miracle]
1991 : Innuendo
1995 : Made in Heaven
Queen + Paul Rodgers
2008 : The Cosmos Rocks


Notes des visiteurs :

Comments:

QUEEN - The Game - Il y a 40 ans le groupe expérimentait le synthétiseur pour la 1ère fois - 4.0 out of 5 based on 1 vote