0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

PRISTINE  / LITTLE JIMI  Bordeaux Le Void Lundi 23 Avril 2018

Moins d'une centaine de personnes, en ce Lundi 23 Avril 2018, au Void de Bordeaux, pour assister à une soirée aux ambiances 60's/70's, concoctée par le collectif Make It Sabbathy.

Au programme, le groupe Norvégien, PRISTINE, en tournée Européenne pour la promotion du dernier album, baptisé Ninja. Mais avant cela, vers 21h50, le public du Void eut droit à la prestation de la formation Bordelaise, LITTLE JIMI. Antoine Le Gall est à la batterie, Guillaume Arancibia, guitare, et voix, puis, Benjamin Monnereau, à l'autre guitare, et, au chant. Dès l'entame, ce power trio, sans bassiste, nous offre une petite intro planante et psyché, aux influences Floydiennes, qui donne un avant gout de l'univers musical du groupe. Enchainement, sur Lamp Song, une suite progressive en forme de patchwork qui explore différents univers proches, notamment, de Pink Floyd, ou, des Doors, avec un bon chorus de guitare chaud et incisif, distillé par Benjamin Monnereau. Applaudissements nourris dans la salle. Parmi les meilleurs moments du set, partagés par les headbanguing des spectateurs, citons, d'abord, Jimi, avec ses ambiances psyché aux couleurs de l'Orient, ou, encore, l'intime et survolté, Docken Eleven, ou, enfin, le superbe Goodbye Katus, avec son phrasé en forme de gouttes de pluie, ses riffs 70's, façon Hendrix et Black Sabbath, puis, son avalanche de notes de guitare aérienne à la Peter Green, qui termine la prestation, habitée et scènique, des Bordelais, largement acclamée par une salle très enthousiaste. Bel accueil, donc, pour les Little Jimi, dont, on aura, surement, l'occasion de reparler dans nos colonnes.


22h20, c'est au tour des musiciens de PRISTINE, d'apparaitre sur scène. Aleksander Kostopoulos s'installe à la batterie, Asmund Wilter Kildal Eriksson enfile sa basse, Anders Oskal s'asseoit derrière son clavier, Espen Elverum Jakobsen accorde sa guitare, et, la talentueuse chanteuse Heidi Solheim, fait son apparition, avec sa frange et sa crinière de couleur rouge, sous les acclamations. Promotion oblige, les Norvégiens démarrent leur show avec The Rebel Song, extrait du nouvel album. Un riff dynamique, et, enlevé sur lequel Heidi greffe sa voix rauque et soul, en partageant un bon gimmick vocal avec le public, suivi d'un solo de guitare à la wah-wah, à la fois chaud et incisif. Clameurs dans la salle. Meme accueil pour les nouveaux titres de l'album, joués dans la soirée, citons, d'abord, Ninja, le titre éponyme de l'album avec son refrain efficace, et, ses nappes d'orgue Hammond, puis, le très bluesy, Ghost Chase, ou encore, le très réussi, Sophia, avec son riff syncopé et, son refrain mélodique aux harmonies Pop, particulièrement apprécié par l'auditoire. D'autres, bons moments séduirent, également, les spectateurs du Void, avec, notamment, le remarquable No Regret, sur lequel Heidi a pu faire la démonstration de son énorme talent vocal, en offrant des phrasés très harmonieux et nuancés, mais, aussi, avec The Pioneer, un tout nouveau morceau qui figurera sur le futur album, ou, enfin, avec le très Zéppelinien, Derek, qui conclue admirablement ce set bien ficelé. Acclamations du public, véritablement, conquis, et, qui en redemande. Les Norvégiens reviennent pour interpreter, le très explosif, Bootie Call, avec son riff entrainant, ses paroles déclamées à la manière d'un rappeur, et, son excellent chorus de guitare chaud bouillant qui exalte les premiers rangs. Standing ovation, et, salut au public. Contrat rempli, donc, pour les Norvégiens, qui, malgré un nombre restreint de spectateurs, ont assuré leur show, sublimé par la voix, et, la présence scènique d'Heidi Solheim, leader charismatique de cette formation, très connue en Europe du Nord, et, qui découvrait la France, à travers Bordeaux, un Lundi soir. Néanmoins, les Norvégiens comptent bien revenir en tournée dans l'Héxagone, après la sortie de leur futur album, qui sera programmée début 2019. Alors, vivement l'an prochain!    

JOHN MARKUS   Photos de Claude Chateau ICI.

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 578 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...