0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
CHEVELLE. Faire de belles découvertes en première partie de soirée est toujours assez agréable pour être souligné.
Rien que pour celle-ci je ne serai pas venu pour rien ! J'ai toujours particulièrement apprécié les trios ; de Motörhead à Rush en passant par ZZ-Top, je ne compte plus les formations magiques !
Ces trois américains de l'Illinois sont venus nous servir un heavy rock bien énergique. Je suis toujours impressionné par la puissance que peuvent dégager si peu de musiciens !
Servi il est vrai par une très bonne sonorisation, dans une salle à l'acoustique améliorée depuis ces deniers aménagements, ces trois gars nous ont démontré ce qui motive la bonne notoriété dont ils semblent jouir outre-Atlantique.
Une des particularités de ce groupe est sa structure familiale : à l'origine fondé par trois frères, il reste maintenant Pete Loeffler au chant, guitare et Sam Loeffler à la batterie (depuis 1995) auxquels s'est joint en dernier lieu Dean Bernardini (le beau-frère de Pete et Sam !) à la basse (depuis 2005). Ils sont venus promouvoir leur huitième opus "The North Corridor" paru en 2016.
Voilà un groupe qui mériterait d'être reconnu en Europe ; leur musique m'a bien chauffé le cou et avec le recul je me dis même que c'est vraiment le groupe que j'ai préféré ce soir ! ; Je me pencherai sur leur discographie dès que possible … si l'actualité musicale m'en laisse le temps requis !
PROGRAMME [19h05-19h35] arrivé dans la fosse vers 19h15, le début du concert ayant été annoncé à 19h30 sur le ticket... (liste à déterminer) … sans doute quelques titres de "The North Corridor" The Clincher (This Type of Thinking) Face to the Floor (Hats Off to the Bull).

 
DISTURBED. Encore un groupe inconnu pour moi ! Ils viennent eux aussi de l'Illinois et se sont constitué en 1994. Ils présentent leur sixième opus "Immortalized" paru en 2015.
Dan Donegan, à la guitare, et Mike Wengren à la batterie depuis 1994 sont entourés désormais par David Draiman au chant depuis 1997 et John Moyer à la basse 2003.
Là on baigne davantage dans le heavy metal bien costaud, mis en valeur par des effets pyrotechniques impressionnant ! La dernière fois que j'avais ainsi ressenti la chaleur des flammes c'était pour Rammstein ; c'est dire !!!
Musique très efficace à défaut d'être franchement originale. D'ailleurs, étonnement ils ne se priveront pas d'une reprise de Genesis et une autre de Simon&Garfunkel.
Très bonne deuxième partie de soirée donc et belle découverte, en tous cas ! Grâce notamment à une bonne sonorisation persistante, je remarque surtout la voix du chanteur à la fois juste et puissante. Il faudra que je me penche aussi sur ce groupe … En rédigeant ces quelques impressions j'écoute avec un vrai plaisir déjà …
PROGRAMME [19h55-21h] The Eye of the Storm (Immortalized) Immortalized (Immortalized) The Game (The Sickness) The Vengeful One (Immortalized) Prayer (Believe) Liberate (Believe) Another Way to Die (Asylum)Stupify (The Sickness) Land of Confusion (reprise de Genesis) The Sound of Silence (reprise de Simon & Garfunkel) Inside the Fire (Indestructible) The Light (Immortalized) Stricken (Ten Thousand Fists) Indestructible (Indestructible) Ten Thousand Fists (Ten Thousand Fists) Down With the Sickness (The Sickness).

 
 
 
 
 
 
AVENGED SEVENFOLD. Je dois dire honnêtement que je n'avais pas prévu de me déplacer pour ce groupe que j'avais déjà vu sur scène le 1er juillet 2008, déjà à Bercy, mais en première partie de IRON MAIDEN. Or, je n'avais guère apprécié et sans l'insistance de mon entourage et la perspective d'une soirée sympathique entre amis, bah je me serais abstenu volontiers … Voilà pour le contexte.
Finalement, la soirée ayant déjà bien commencé, j'étais dans les meilleures dispositions pour accorder une nouvelle chance à ce groupe sans doute méritant compte tenu de l'intérêt croissant qu'il semble susciter. Fondé en 1999 par M. Shadows (chant, piano) et Zacky Vengeance (guitare rythmique, chœurs, piano), il est désormais également constitué par Synyster Gates (qui les a rejoints rapidement dès 1999 à la guitare solo, chœurs), Johnny Christ (basse, depuis 2002) et Brooks Wackerman (batterie depuis 2015). Fait notable dans l'histoire du groupe le troisième membre fondateur, le batteur surnommé The Rev est décédé en 2009 en laissant ces amis désemparés. Mike Portnoy, touché par la situation était venu le remplacer le temps d'une tournée… Cette brève contribution de l'un de mes batteurs favoris est aussi de nature à revoir mon évaluation du groupe.
Ce qui impressionne d'entrée le spectateur, c'est l'ampleur de la scène : toute la largeur est occupée par des écrans gigantesques ! En son centre, un énorme cube reflète également des images mais en fait celui-ci est monté sur un rail qui lui permettra en cours de spectacle de s'avancer vers le public : impressionnant ! L'éclairage est à la hauteur également.
En revanche, la sonorisation me semble un peu moins percutante que pour les invités ! Mais rien de bien grave pour le public conquis d'avance qui assure une bonne ambiance pendant tout le concert.
Pour la plupart des titres, je découvre avec bienveillance ce qui motive l'engouement. Les titres sont entrainants, souvent mélodiques, et dotés d'une bonne dose d'énergie. Les références à leurs ainés sont à peine dissimulées et je décèle tantôt du Maiden, tantôt du Accept, ou encore du Guns N' Roses, mais globalement ils parviennent à exprimer une certaine identité. Mon mauvais souvenir de 2008 s'en trouve donc estompé et je dois reconnaitre que cela valait le déplacement.
Bon, je n'en sors pas complétement bouleversé et ébloui mais le fait est qu'Avenged Sevenfold assure bien dans son genre, notamment Synyster Gates à la guitare.
Je ne peux cependant pas m'empêcher de m'interroger sur ce qui a motivé un tel succès qui me rappelle bigrement celui de Guns N' Roses en 1985. Leur seul talent, certes respectable, ne me semble pas de nature à expliquer à lui seul une telle audience car d'autres groupes au moins aussi talentueux végètent dans des tournées de salles bien plus modestes …C'est à mes yeux encore une illustration du pouvoir de ces médias et ces magnats des spectacles qui adoubent ou non tel ou tel artiste sur des critères mystérieux et pas toujours justifiés.
Mais je ne veux pas clore mon récit sur une note amère ; j'ai passé une très bonne soirée, accompagné de surcroit par des amis mélomanes aussi passionnés que moi, et après tout c'est bien là l'essentiel !

PROGRAMME [21h40-23h25]
The Stage (The Stage)
Afterlife (Avenged Sevenfold)
Hail to the King (Hail to the King)
Paradigm (The Stage)
Buried Alive (Nightmare)
Angels (The Stage)
Nightmare  (Nightmare)
God Damn (The Stage)
Almost Easy (Avenged Sevenfold)
Warmness on the Soul (Sounding the Seventh Trumpet)
Planets (Hail to the King)
Acid Rain (Hail to the King).
Rappel :
Bat Country (City of Evil)
A Little Piece of Heaven (Avenged Sevenfold)
Unholy Confessions (Waking the Fallen)

Patrice du Houblon·
Videos Pascal et Slashvobaz

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 818 invités et aucun membre en ligne

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)