0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

UFO / SABOTAGE Toulouse - Le Bikini - 12/11/2015

Deux jours après la venue de Michael Schenker's Temple Of Rock à Toulouse,

c'est au tour de l'ancien groupe de ce dernier de faire une halte dans la ville rose. Hasard du calendrier ? Il était en tout cas à craindre que les deux dates se parasitent, vu que c'est exactement le même public visé et que tout le monde ne peut pas forcément faire deux concerts en trois jours. Surtout que ce public est plutôt âgé et qu'il faut bien récupérer... Pour ma part, je peux enchaîner donc je suis ravi ! En plus, alors que le groupe de Michael Schenker investissait un Bikini beaucoup trop grand par rapport à sa renommée en France, UFO vient jouer dans une salle parfaitement à sa taille. Environ 400 personnes sont présentes au Metronum ce soir, donc à peu près comme l'avant-veille, mais dans une salle plus petite qui ne fait donc pas vide. C'est quand même plus agréable quand ça se passe dans une salle bien dimensionnée, les impressions de vide à un concert m'ayant toujours mis mal à l'aise. Curieusement, la moyenne moyenne d'âge du public est légèrement plus basse que pour le temple du rock de Michael Schenker, même si ce n'est pas non plus une soirée pour djeunz qui jumpent ! Tout est donc réuni pour que la soirée soit bien agréable.


Les hostilités commencent avec un groupe du nom de SABOTAGE que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam. Pourtant ce sont des Toulousains qui font du hard rock. Je ne sais pas du tout où ils ont pu tourner, ce qu'ils ont pu faire avant, si leurs membres avaient joué dans d'autres groupes... Mais ils sont bons !!! Pas particulièrement originaux puisqu'ils font du hard rock vintage donc d'inspiration très 70's. Dans les influences, donc, on peut percevoir du Led Zeppelin (dont ils reprendront d'ailleurs le tube "Whole lotta love"), du Deep Purple, du vieux Scorpions, du Black Sabbath... Et c'est remarquablement bien exécuté ! Ils sont six et ils maîtrisent parfaitement leurs instruments. Le chanteur est très bon. il chante juste et surtout sans trace d'accent français (qui fait toujours amateur pour mes petites oreilles), en plus d'avoir une assez bonne présence scénique. Et puis tout le monde a l'air content d'être là. Le plaisir de jouer des membres de Sabotage est visible et communicatif. Le groupe a su saisir sa chance de jouer dans une salle de bonne dimension en première partie d'un groupe mythique qui fait probablement partie de ses influences. Je n'avais jamais entendu parler d'eux jusqu'à présent, ils m'ont entièrement convaincu. Le hard rock vintage étant en vogue ces temps-ci, Sabotage peut aller loin. En tout cas, le potentiel est là !

UFO / SABOTAGE Toulouse - Le Bikini - 12/11/2015

Après cette bonne entrée en matière, on passe aux choses sérieuses. Vers 22h, le backdrop de UFO s'affiche sur la scène, les lights bleus sont à ses couleurs. Le groupe débarque sur "We belong to the night" et c'est parti pour une heure et demie de hard rock classieux. A part "Too hot to handle" qui manque à l'appel, les grands classiques du groupe sont là avec les inévitables "Lights out", "Rock bottom", "Doctor doctor" et "Shoot shoot"... Que l'on a entendus deux jours auparavant mais joués différemment. Déjà parce que question guitares, Michael Schenker et Vinnie Moore n'ont pas du tout le même style. Je n'y connais pas grand chose en technique de guitare, mais je dirais que le premier fait dans le toucher et le feeling, tandis que le second est plus technique et fait plus de shred. Schenker est également plus énergique (de même que son groupe dans l'ensemble, d'ailleurs). De même, Doogie White et Phil Mogg n'ont pas du tout la même voix. Cela donne donc des versions bien différentes. Avec Schenker, c'était plus dans la puissance et le feeling question guitare. Avec UFO, le feeling était plutôt dans la voix de Phil Mogg , par contre c'était globalement moins puissant. Je dirais même que c'était un peu trop pépère au début, malgré une bonne interprération sans la moindre fausse note. Ce manque de patate a cependant été compensé par la présence et la voix de Phil Mogg. Un très grand chanteur (petit par la taille, immense par la voix) et un frontman classieux. A 67 ans, sa voix n'a pas bougé. Il est très communicatif et plaisante avec le public avec un humour décalé so British. Le groupe bénéficie en prime d'un son et d'un light show parfaits, comme cela a toujours été le cas au Metronum depuis la rentrée (et c'est la salle que j'ai le plus fréquentée depuis septembre, sa taille étant parfaitement calibrée pour la plupart des artistes metal). Outre les classiques, UFO joue également des morceaux récents notamment extraits de son dernier album "A conspiracy of stars" (que je n'ai pas encore écouté mais qui a fait l'objet de bonnes critiques) et de chansons moins connues mais qui méritent tout autant d'être défendues sur scène. Au final, c'est une setlist très bien équilibrée et bien interprétée malgré un léger manque de patate. Et quand le groupe conclut avec le rappel sur "Doctor doctor" et "Shoot shoot", tout le monde est ravi dans la salle.

Playlist de UFO :

We Belong to the Night
Fight Night
Run Boy Run
Lights Out
Venus
Only You Can Rock Me
Burn Your House Down
Cherry
Love to Love
Messiah of Love
Makin' Moves
Rock Bottom

Doctor Doctor
Shoot Shoot

Voilà donc une bien bonne soirée de hard rock groovy, dans une salle toujours excellente et parfaitement adaptée au nombre de personnes que le groupe peut attirer, et avec en prime une jolie révélation d'un groupe local. A titre personnel, ça ne me dérangerait absolument pas d'enchaîner de genre de concerts tous les trois jours plus souvent !
Merci à Replica Promo / Jerkov Musiiques.

Pierre

Line Up :  

Phil Mogg  (chant)

Vinnie Moore (guitare)
Paul Raymond (claviers, guitare rythmique)

Andy Parker (batterie)

Rob De Luca (basse)

am

Discographie :
UFO 1 (1970)
Flying (One Hour Space Rock) (1971)
Live (Live, 1972)
Phenomenon (1974)
Force It (1975)
No Heavy Petting (1976)
Lights Out (1977)
Obsession (1978)
Strangers in the Night (Live, 1978)
No Place to Run (1980)
The Wild, the Willing and the Innocent (1981)
Mechanix (1982)
Making Contact (1983)
Misdemeanor (1985)
Ain't Misbehavin' (EP) (1988)
High Stakes & Dangerous Men (1992)
Lights Out in Tokyo (Live, 1992)
Walk on Water (1995)
Covenant (2000)
Sharks (2002)
You Are Here (2004)
Showtime (CD Live, 2005)
Showtime (DVD Live, 2005)
The Monkey Puzzle (2006)
The Visitor (2009)
Seven Deadly (2012)
Wonderland  (EP -2013)
A Conspiracy Of Stars (2015)

 


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  



















 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 797 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Formidable cet interview ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    John Markus
    Merci Metal Den pour cette ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE, La Maison des Légendes, par Franck "AndFurious" Urban

    FranckAndFurious
    Erratum : mon livre n'est pas la ...

    Lire la suite...

     
  • DAVE BICKLER - Darklight

    Pilgrimwen
    Merci pour cet article, Fab.

    Lire la suite...

     
  • AC22 - 12 Songs Inspired By The Love of Isabelle De La Chaynée Plus 3 Other Tales

    MetalDen
    Excellent nouvel opus en effet ...

    Lire la suite...

     
  • BLUE ÖYSTER CULT - Blue Öyster Cult

    barjozo
    Les débuts du BöC. Toute une ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...