0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Il y avait environ 800 personnes, en ce Jeudi 17 Novembre, au Krakatoa de Mérignac, pour assister à la grand messe du groupe Suédois, OPETH.

Cette tournée s'inscrit dans le cadre de la promotion  de leur nouvel album d'un nouveau style, intitulé Héritage, inspiré par la personnalité du chanteur et guitariste: Michael Agelfeldt. Après une prestation plus qu'honorable des Pain Of Salvation (voir le live report ICI), les fans d'Opeth hurlent leur joie à l'extinction des feux. L'artwork de l'album apparait au fond de la scène, inondée de lumières bleutées. Quelques notes aux accents de sitar, résonnent dans la sono et notre quintet fait son entrée sur scène acclamé par les fans, bras en l'air, imitant les cornes du diable. Et c'est de diable dont il est question avec l'entame un peu glauque de Devil's Orchard, morceau qui ouvre aussi le nouvel album. Le combo enchaine avec Feel The Dark et son atmosphère ombrageuse. Michael salut le public Bordelais, plaisante avec son bassiste Martin Mendez avant d'annoncer Face Of Mélinda , subtil délice de voix aériennes qui sera suivi de Porcelain Heart, avec un climat ambiant alternant le froid et le chaud. Puis, vient Nepenthe avec un chorus ravageur du guitariste Frédérik Akesson, avant d'entendre Martin Axenrot échafauder un magnifique solo de batterie, fidèle à la tradition des Séventies. Michael dialogue à nouveau avec le public dans un humour très British, prend une guitare sèche, s'assoie et s'élance dans une série acoustique très Floydienne avec Throat Of Winter, puis Credence et enfin Closure. Les fans de la première heure qui attendent un réveil doivent se contenter d'un hommage à  Ronnie James Dio, époque Rainbow,  avec le très dynamique Slither. La tension baisse à nouveau pour explorer un univers plus heavy avec A Fair Judgement, longue suite d'accord, nappés par le clavier enchanteur de Per Wilberg. Avant d'annoncer le dernier morceau, Michael offre sa guitare au public, passant de main en main avant de revenir dans celles de Michael. Pouce levé en direction de la foule, il annonce Hex Omega un morceau solide élaboré avec emphase et qui termine le set en beauté. Le public exulte pour obtenir un rappel. Retour sur scène avec un bel ensemble harmonique varié et bien construit qui a pour nom Folklore. Bien que frustrés, les purs et durs sont tenus d'admettre l'évolution et le talent réel des Suédois, largement ovationnés par un public désormais convaincu.

 PHOTOS TERRY

SET LIST :

The Devil's Orchard
I Feel The Dark
Face of Melinda
Porcelain Heart
Nepenthe
Acoustic set
The Throat of Winter
Credence
Closure
Slither
A Fair Judgement
Hex Omega
Encore:
Folklore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

OPETH Live Bordeaux Krakatoa 17/11/2011 - 4.0 out of 5 based on 1 vote