0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Environ 500 personnes s'étaient déplacées à la Rock School Barbey de Bordeaux, en ce Mardi 18 Octobre, pour assister au concert du groupe de Prog-Métal Américain SYMPHONY X.

Les lumières s'éteignent, dans la sono surgit des notes de clavier au climat pesant et mystérieux. Puis un riff de guitare bourdonne avec des voix de pierre tombale sur une musique qui monte en puissance. Break de batterie, puis, sortant de l'ombre, apparait la bête en la personne de Russel Allen. Le public exulte, et, déjà, affiche les cornes du Diable en entendant la voix Death de circonstance sur le morceau Iconoclast. La machine est lancée avec une rythmique d'enfer menée par le tempo de Jason Rullo, bien soutenu par la basse caverneuse de Michael Lepond , sur laquelle vient se greffer le chorus apocalyptique du guitariste Michael Romeo, suivi de celui, non moins incendiaire, réalisé au clavier par Michael Pinera. Ça s'enchaine avec End Of Innocence, fait d'alternance d'accélérations et de tempos syncopés où Russel change de voix

en permanence. Puis, arrive Deshumanized, c'est du lourd et du massif. Russel harrangue la foule et annonce: Bastards Of The Machine, une épopée speed dans un style moins prog et plus traditionnel, apprécié de la salle. Ensuite, c'est Electric Messiah, encore du speed bourdonnant, plus sombre, qui installe Russel dans la posture du Boss. En nage, il annonce When All Is Lost et, dans un halo blanc de lumières croisées, la magie de sa voix, toute en nuances, fait son effet sur les fans en extase car le moment est grandiose. Le concert prend alors un nouvel élan et repart de plus belle avec l'excellent Children Of A Faceless God, puis, c'est de l'artillerie lourde avec Heretic, enchainé à Inferno pour terminer sur Of Sins and Shadows. Le public en redemande. Le rappel est sans concession avec Eve Of Seduction, puis le superbe Serpent's Kiss et, enfin le brûlant Set The World On Fire qui fait sautiller la foule. Les lumières se rallument et, c'est une Standing Ovation, bien méritée, qui salue la performance de ces valeureux guerriers qui nous ont, à la fois, conquis et tout donné.

 

SET LIST

   Iconoclast
    End of Innocence    

    Dehumanized
    Bastards of the Machine
    Electric Messiah
    When All is Lost

    Children of a Faceless God
    Heretic
    Inferno (Unleash the Fire)
    Of Sins and Shadows
    Encore:
    Eve of Seduction
    Serpent's Kiss
    Set the World on Fire (The Lie of Lies)

LINE UP

Russell Allen (chant)
Michael Romeo (guitare)
Michael Pinnella (clavier)
Michael Lepond (basse)
Jason Rullo (batterie)

Photos : Terry

 

 

 

 

 

Comments:

SYMPHONY X Live Bordeaux Theatre Barbey Rock School 18/10/2011 - 2.5 out of 5 based on 2 votes