0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

STEEL PANTHER All You Can Eat et Toulouse en 2014Les panthères dans la ville rose, et plus précisément au Bikini, cela commence par une interview pour Rockmeeting.

Fred Moocher  (photographe toulousain et un des responsables de SPM Prod) est venu en renfort pour porter les prises de vues à 3 caméras, voir l’intégralité de l’entrevue dans la vidéo ci-dessous. Ce sont le chanteur Michael Starr et le guitariste Satchel qui nous reçoivent, juste après une autre interview pour Steel Panther France, deux jeunes métalleux un peu intimidés au départ, mais vites décontractés par la bonne humeur des deux lurons.
Assez rapidement, voir la vidéo, les deux musiciens mettent en avant leur sens de l’humour  un brin caricatural mais aussi exubérant, faisant le show avant le show, prenant la main sur l’interview en passant du coq à l’âne. Le réservoir de questions préparées par votre serviteur  ne pourra pas être utilisé dans le temps imparti, tant nos deux complices brodent. De la triptyque Sex Drugs & Rock’nRoll, la première composante remplit avec eux tout le terrain, on ne comptera pas  le nombre de pussy  (chatte), dick (queue) ...  prononcés, le tout au énième degré bien entendu.

 

STEEL PANTHER All You Can Eat et Toulouse en 2014

La deuxième composante, Drugs, ne doit pas être dans leur liste, tant ils font preuve de fraicheur, et notamment Michael, qui va bientôt faire ses 49 ans, et qui en parait beaucoup moins. Leur show est très rodé, très pro, à l’américaine, tout en étant très spontané, et  l’entretien se termine sur la question traditionnelle du message aux lecteurs de RockMeeting, avec une réponse qui en résume assez bien la tonalité, Michael :  « Ne lisez rien d'autre, ne lisez que ce magazine car si non vous allez sucer ma queue ! », « Ou mes c*uilles ! » rajoute Satchel ! Qu’on se le dise ! lol !

 

C’est le groupe français SleekStain (qui nous vient de St Julien-en-Genevois) qui a la charge de chauffer les toulousains en première partie avec un hard glam sleaze très classique. Ryff (chant) Rob (guitares et choeurs) Deg (Bass & Backing Vocals) et Vanns (Batterie & Choeurs) ont déjà un album à leur actif, et leur set est bien rodé. Le son est correct, par contre l’éclairage est un peu trop minimaliste, c’est presque parfois l’obscurité !  Ryff se donne avec beaucoup d’énergie, harangue le public dont la réponse est positive, même si l’impatience comment à monter !. Les morceaux sont suffisamment énergiques pour entrainer le public et faire oublier son impatience pour

STEEL PANTHER All You Can Eat et Toulouse en 2014

 le groupe phare de la soirée, un public qui saluera chaleureusement le groupe à l’issue d’un titre particulièrement speed.

 

 

Lumière bleue flamboyante pour l’entrée en scène des Michael Starr au chant, Lexi foxxx à la basse, Stix Zadinia à la batterie et Satchel à la guitare. Ils rentrent d’emblée dans le vif du sujet avec un  Eyes of a Panther enflammé. Les toulousains en redemandent, Michael Star enlève son blouson de cuir noir,  et le délire glam-rock continue avec Tomorrow Night,  Satchel encourageant la première fan dans le public à montrer ces « nichons » !. L’hommage aux boobs vient de commencer !!! Le son est comme toujours au Bikini impeccable, si quelques samples viennent renforcer les chœurs, le jeu des musiciens est irréprochable,  pas surprenant quand on sait qu’avant de percer, ils ont écumé les clubs en jouant des reprises, rien à voir avec un succès rapide et mal maitrisé.
Au programme trois nouveaux titres, Party Like Tomorrow Is the End of the World qui a fait l’objet d’une video délirante, le fameux Gloryhole (voir la video interview pour explications !)  et The Burden of Being Wonderful, les trois reçus par un public enthousiaste. C’est devenu une tradition, les membres du groupe invitent les filles à rejoindre la scène le temps de trois morceaux : Gold Digging Whore, It Won't Suck Itself, Death to All but Metal. Le show s’échauffe avec un groupe jouant au milieu de mini-jupes en cuir et de caresses langoureuses entre filles !  Bien sûr entre deux titres ils glissent leurs vannes très branchées sur le sexe dans la droite lignée de l’interview.

STEEL PANTHER All You Can Eat et Toulouse en 2014

Au final, même si j’ai croisé quelques puristes du style hard US gênés par le cirque déployé autour de la musique, ils étaient les premiers à reconnaitre l’exploit d’avoir réunis plus de sept cent amateurs dans ce style, cela faisait bien longtemps que ce n’était pas arrivé dans la ville rose. Et l’immense majorité de ce public a ovationné le groupe  et était visiblement ravi. A l’heure où les Motley Crue et Def Leppard sont sur le déclin, nos panthères m’ont affirmé dans l’interview qu’ils étaient prêts à prendre la relève, et bien au vu de ce show, ils sont bien partis pour !

Merci à Olivier Garnier (Replica Promotions) et Fred Moocher pour la prise de vue caméra et les photos.

 

Eyes of a Panther
Tomorrow Night
Asian Hooker
Just Like Tiger Woods
Party Like Tomorrow Is the End of the World
Let Me Cum In
Guitar Solo
(Satchel)
Turn Out the Lights
Gloryhole
The Burden of Being Wonderful
Gold Digging Whore
It Won't Suck Itself
Death to All but Metal
Encore:
Community Property
17 Girls in a Row
Party All Day (Fuck All Night)

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 600 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)