0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Steve Overland est le chanteur du groupe FM.
Formé en 1984 par lui-même et Chris Jupp, le batteur. L’homme est affable, sympathique et disponible malgré la vingtaine d’interviews que lui et Jim Kirkpatrick ont donné dans la journée de ce mardi 23 avril, bien installés au Hard Rock Café à Paris. Le chef d’œuvre du groupe reste « Tough It Out »sorti en 1987 mais cependant leur dernier album « Rockville » est un album très solide et très moderne.

- Comment es-tu venu à jouer de la guitare ?
C’est grâce à mon frère Chris. Il jouait à l’époque dans un groupe de gosses de son âge pour leurs copains. Je me souviens de les voir jouer dans différentes salles des fêtes à la campagne. Énormément de filles étaient présentes dans la salle. Voyant ceci, une nuit j’ai décidé de lui voler une de ses guitares, j’ai déplacé les meubles dans le salon et c’est ainsi que ma passion est née pour la musique.

- Qu’écoutais-tu comme musique à la maison ?
J’étais un grand fan de musiciens Motown tels que Stevie Wonder mais Paul Rodgers a eu un impact important sur moi et une grande influence sur ma carrière professionnelle.

- Est-ce grâce à ton frère Chris que tu as décidé de faire ta vie dans le rock’n’roll ?
On joue ensemble depuis très longtemps. Depuis l’adolescence. Nous écrivions nos propres textes et avions eu l’opportunité un jour de jouer dans une petite ville en Angleterre. Et nous avons eu notre jour de chance car une personne de Chrysalis Records se trouvait dans le public. Au bout de quelques mois et après avoir écrit quelques textes avec Chris, j’étais en route pour Londres. J’avais 17 ans.
C’est à partir de ce moment que ma carrière professionnelle a vraiment commencé.

- Quelles sont tes idoles ?
Je crois que Paul Rodgers reste l’un des plus grands. Quant à mes goûts, ils sont plus ou moins identiques depuis longtemps : Motown, Stevie Wonder…

- Ta carrière est très prolifique. Beaucoup d’albums, beaucoup de chansons. Y a-t-il des choses que tu n’as pas encore faites et tu voudrais faire ?
A ce jour, j’aimerais faire un album avec Paul Rodgers ou le groupe Toto parce que je pense qu’ils sont formidables. Mais pour être honnête, j’adore ce que je fais en ce moment : jouer et écrire ! De plus, n’ayant jamais rien fait d’autre dans ma vie, je crois que c’est un réel honneur de faire ceci aujourd’hui. D’autant que le monde des affaires n’est guère facile.

- Comment-as-tu obtenu un contrat avec Swan Song pour ton groupe Wildlife ? Grâce à Simon Kirke ( Bad Company) ?
Nous étions managé par Peter Grant qui aussi était le manager de Led Zeppelin et Swan Song nous a repris en main dès l’instant où la maison de disques a commencé à prendre de l’importance en Amérique. Puisque j’étais déçu par la précédente maison de disques j’ai donc pris contact avec Swan Song et j’ai présenté le travail de mon frère ainsi que le mien.
Je pense que c’était très enrichissant d’avoir pu être intégré au sein de Swan Song. C’est une maison de disques légendaire. C’était génial  d’avoir eu l’opportunité de travailler sur un album avec eux et de plus jouer avec une de nos idoles (Simon Kirke, Bad Company).

- Après cet épisode, tu as fondé FM avec ton frère et Chris Jupp. Quel était d’esprit aviez-vous après la rupture de contrat avec Swan Song ?
En fait, la vérité c’est que plus personne n’était vraiment motivé à faire perdurer Swan Song. Chacun avait de différents projets. Robert Plant a signé chez Atlantic. Ce sont les raisons qui expliquent la rupture de contrat avec Swan Records. C’est également à cette même période que j’intègre le groupe FM. Un nouveau chapitre de ma vie professionnelle débute.
Nous avons joué avec Meat Loaf lors d’une tournée en Europe. Nous avons  peu de temps ensuite signé avec Epic. J’ai eu énormément de chance de pouvoir faire autant de choses les unes après les autres. Une étape se termine, une autre démarre juste derrière. C’est tout simplement génial !

- Pourquoi ton frère Chris a quitté le groupe ?
Je pense que tout ce succès et cette popularité ont commencé par lasser mon frère car nous étions toujours sur les routes. Après avoir connu une tournée non-stop de 9 mois, mon frère et moi avons discuté ensemble ; il m’annonçait vouloir quitter le groupe car il ne supportait plus ce rythme de vie devenu trop trépidant pour lui.

- Pourquoi le groupe FM s’est séparé entre 1995 et 2007 ?
Ceci s’est fait naturellement et puis il faut dire que la musique avait changé. Nous ne pouvions plus dépendre juste des concerts. De plus, nos morceaux n’étaient pas diffusés facilement sur les ondes nationales.Personne n’était suffisamment motivé. C’est pour cela  que nous avons décidé au bout de 12 ans qu’il était temps d’arrêter.  Nous n’étions enaucun cas en mauvais terme.

- Vous êtes revenus en 2007 avec Jim Kirkpatrick à la lead guitare. Le succès a encore été au rendez-vous. T’y attendais-tu ?
Pas du tout ! Quand nous nous sommes à nouveau réunis,nous étions d’accord pour ne faire qu’une seule tournée et quelques festivals. Nous ne savions pas que tout serait dirigé par XRay Touring qui est l’une des compagnies les plus prestigieuses en termes d’organisations à travers la Grande-Bretagne.
Finalement, nous sommes remontés sur scène avec quasiment le même succès que lors de la première tournée. Nous ne nous attendions pas à un tel succès !

- Votre dernier album, Rockville est vraiment très bon. Quel est le secret pour rester inspiré en terme d’écriture après 30 ans de carrière ?
40 ans maintenant ! Cette musique nous vient naturellement. Ce n’est pas vraiment une difficulté pour nous car nous nous connaissons tous très bien et sommes tous sur la même longueur d’onde. Donc, les idées nous viennent plus vite. Nous jouons souvent ensemble, notre groupe a toujours fonctionné ainsi.
Par contre, nous ne voulons pas rendre notre musique indémodable et ne regardons jamais ce que nous aurions pu composer par le passé.

-Rockville possède un son très moderne.Vous n’êtes pas bloqués dans les années 80. Ecoutes-tu des groupes récents ?
J’aime beaucoup The Killers, Coldplay, et énormément d’autres. Mes goûts sont très éclectiques. Quand tu aimes un répertoire musical bien précis comme le rock, il ne faut pas se focaliser juste sur celui-ci mais s’intéresser à tous les différents genres ainsi qu’aux nouvelles technologies afin d’être toujours à la page.

-Les parties de basse sont bien mises en avant. Merv Goldsworthy (ex Diamond Head entre autres) est une pièce essentielle du groupe et abat un travail phénoménal. C’est ce que le groupe recherchait comme son ?
Il est de la vieille école et est très perfectionniste. Il en ressort un son très groove au travers des chansons.
C’est pour cela que nous bossons ensemble depuis30 ans. La basse est une partie de lui.

- Quelle est la chanson la plus personnelle pour toi sur l’album ?
« Story of my life ». Ce texte est entièrement écrit par moi. C’est l’histoire d’un gars qui se remet en question, analyse son passé et prends conscience qu’il peut désormais faire quelque chose de meilleur. Je pense que ce texte est fort et si celui-ci est le prochain single, les radios nationales en Grande-Bretagne le diffuseront d’ici quelques semaines. Cette chanson est par conséquent l’une de mes préférées.

- Comment se passe le travail d’écriture au sein du groupe ?
J’écris énormément avec Jim, nous sommes quasiment voisins. C’est ce qui nous permet de travailler ensemble et de préparer des démos pour pouvoir ensuite les envoyer au reste du groupe.

-Pourquoi avoir sorti un Rockville II ?
Nous n’avions pas l’intention de sortir un autre disque après« Rockville ». En Grande-Bretagne, les fans sont très curieux et cherchent le moindre détail. C’est pour cette raison que l’on nous a proposé de sortir un album qui serait un peu comme une suite ou un Collector avec des démos, des morceaux en plages cachées.
Mais nous n’étions pas intéressés par tout ça. Par contre il nous restait cinq titres et nous ne savions pas du tout comment les présenter. C’est ainsi qu’est venue l’idée d’appeler cet album « Rockville II ».
Par contre je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas d’une suite et que ce sont deux albums bien différents.
               
- Quels sont les futurs à brève et longue échéance du groupe ?
Nous n’avons aucun projet précis dans le futur. Nous ne nous voyons pas forcément continuer toutes ces tournées et faire des disques.Nous n’avons pas d’emploi du temps précis. Nous ne vivons que les moments présents et prenons au jour le jour ce que la vie nous offre. Nous avons 2concerts avec le groupe Toto en Allemagne.
Nous aimerions mettre en place un projet de tournée Européenne. Il y a encore tellement d’endroits où nous ne nous sommes pas venus jouer en concert depuis longtemps comme la France, l’Espagne,le Portugal, la Suède… Prochain projet souhaité : tournée Européenne.

- Le rock ne peut pas mourir. Es-tu d’accord ?
Oui tout à fait. Le rock ne peut absolument pas s’éteindre ! La musique est un peu comme un courant ou un passage dans notre vie mais qui ne se démode pas. Le rock ne peut pas mourir !
Prenons un exemple : la Pop ;il y a tellement de musiciens différents, les fans supportent leurs groupes le temps d’une mode et aussitôt un nouveau groupe se crée juste derrière à l’inverse d’un groupe de rock où les fans, je pense, sont beaucoup plus fidèles et cherchent à savoir ce qu’ils deviennent tout au long de leur carrière.

                - La France est un marché bien difficile à percer pour les groupes de rock.Qu’en penses-tu ?
Je ne sais pas, c’est à toi de me le dire, tu es Français.En tout cas, à chaque fois que nous sommes venus en France, nous avons toujours été très bien reçus par un grand nombre de fans. Je ne sais vraiment pas car en Angleterre ce n’est pas aussi simple non plus étant donné qu’ils ne diffusent pas nos titres sur les ondes nationales. Peut-être parce que les groupes de rock en France ne sont pas suffisamment sollicités pour des concerts. Ceci pourrait être une des possibilités. Je pense que tant que les groupes de rocks en France ne feront pas connaissance avec leur public par le biais de concerts, la communication sera très difficile. Je sais qu’en ce qui nous concerne nous avons beaucoup de fans Français.  Vous devez faire promouvoir votre talent sinon le succès ne sera jamais à l’appel.


L’album Rockville que je vous conseille fortement, est sorti le 11 mars 2013 et a vite atteint la 6eme place aux rock charts anglais. En juin, le groupe sera à l’affiche d’un festival allemand avec Toto, Whitesnake, Rick Springfield et Journey. Des groupes des années 80 qui comme FM sont encore là. Ce que Steve disait : Rock Can’t Die.

PS : un immense merci à Kareen


Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 546 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • Robert TEPPER - Better Than The Rest

    Laigre
    Un des mes albums préférés ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    MetalDen
    Je rejoins Emmanuel et Barjozo ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - The Teal Album

    Pilgrimwen
    Merci ! J'ai écouté attentivement ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)