0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Il s'agit de ma première interview d'un groupe, et surement l'une des premières de SUPERSTITIOUS à propos de leur futur album. Evidemment, j'imagine que vous ne connaissez pas ce combo.

Laissez-moi vous en apprendre un peu plus ! SUPERSTITIOUS est une formation brésilienne à l'image de Krystal Tears, Pleasure Maker, etc. Ils réalisent une musique considéré comme un « mixte » d'AOR (SURVIVOR, BOSTON, …) et d'Hard Melodique (EUROPE, JADED HEART, …). Un mois auparavant, je découvrais ce groupe sur Myspace, et lorsque j'eus écouté certains morceaux comme Living My Dreams, j'ai adoré !

Grâce à Flavio Gasperini (batteur), j'ai eu la possibilité d'interviewer SUPERSTITIOUS. Il m'a fourni de précieuses informations concernant le combo, et m'a proposé de rédiger une interview de lui, Rodrigo Cordeiro (guitariste) et Luis Wasques (chanteur) !
Salut Luis, Rodrigo et Flavio ! Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir accepté cette interview.
J'ai écouté l'ensemble de vos démos sur Myspace, et je les trouve excellents, surtout Living My Dreams (Peut-être un futur hit ?). Je me souviens de vos soucis pour promouvoir et trouver un label pour votre musique. Avez-vous trouvé une solution ? Comment comptez-vous promouvoir l'album ?

FG : Merci pour le compliment et d'avoir consacré un peu de ton temps pour cette interview ! Etant un groupe brésilien, il nous est difficile de nous promouvoir à la radio, la TV. Nous pensons qu'internet est une solution pour combler le manque de promotion. Nous recevons beaucoup de réponses sur myspace, et notre objectif est de promouvoir l'album en Europe et au Japon car nous pensons que ces deux régions représentent les plus gros marchés pour ce type de musique (Hard Rock).

RC : Nous sommes ancré dans un système commercial concernant la musique; beaucoup de maisons d'enregistrement sont en faillite à cause du Mp3, et peut-être seront-ils ignorés. Nous devons nous soucier de cela à l'avenir.

LW : De nos jours, les labels sont "effrayés" à l'idée de promouvoir des nouveaux groupes. A cause du téléchargement, ils souhaitent investir dans des groupes qui leurs rapporteront beaucoup. Nous voulont prouver notre potentiel musical grâce à notre premier album, et essayer de convaincre les gens même s'ils ne sont pas fans de rock.

J'ai vu deux albums solo de Luis, réalisés quelques années plus tôt . Pourquoi as-tu décidé de rejoindre un groupe ? Etais-tu au sein de SUPERSTITIOUS avant ta carrière solo, ou as-tu formé le groupe avec les autres membres récemment ? Et comment as-tu recontré les autres membres du groupe ?

LW : Mon second album a vu le jour, quelques temps avant de rencontrer Rodrigo (et de former ainsi SUPERSTITIOUS).
Je suis toujours en train d'écrire de nouvelles compositions, et ces deux albums me rendent fier de moi, je les adore ! 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

RC : J'ai connu Luis via le site de rencontre "Orkut" et l'un de mes étudiants me l'a présenté, et le même jour il m'a répondu. Nous avions juste besoin d'un bassiste pour compléter le line-up, alors Luis a proposé son frère Danilo. Nous avions un autre claviste avant Lael, mais il nous a quitté. Nous avons invité Lael à rejoindre la "famille" (ou le groupe si vous préférez), et Flavio a fait de même.

FG : Lael et moi étions les derniers membres à rejoindre le groupe. Rodrigo et Luis avaient déjà commencé le travail. Nous avons suivi le mouvement (rire). Ils avaient besoin d'un batteur pour un festival, j'ai donc passé un test, et grâce à Dieu, ils ont adoré ma prestation !

J'ai décrit votre musique comme un mixte entre AOR et Hard Mélodique. Cela me rappelle JADED HEART et EUROPE, ainsi que les groupes des 80's. Que pensez-vous ? Pouvez-vous décrire votre style ?

RC : Je dirais que nous nous adaptons à un certain style de musique, je pense qu'il n'y a ni frontières ni règles pour le rock, donc je suppose que notre musique reflète simplement nos influences. 

LW : Nous tentons de composer de bons morceaux et être honnête avec nous-même. C'est le principal pour convaincre les auditeurs. En dehors des influences, nous essayons d'atteindre le maximum de personnes possible.

FG : Nous aimons divers registres musicaux, nous sommes très "ouverts", et ça se sent dans nos compos. Néanmoins, nos principales influences sont le Hard Rock et l'AOR.Ce qui est génial avec les groupes mélodiques des 80's, c'est ce rythme très entrainant. N'importe quel individu, même parmi ceux qui n'apprécient pas le rock, peut chanter et ressentir la mélodie, l'ambiance d'une chanson. Toutefois, aujourd'hui, nous avons aussi de bonnes formations rock mélodique.

A propos de l'élaboration des morceaux, avez-vous travaillé ensemble ?

FG : Quand j'ai rejoint le groupe, 80% des chansons avait été rédigé.Luis et Rodrigo sont les principaux compositeurs. Je me suis disposé à les aider, plus particulièrement pour les paroles. Peut-être, que sur l'album final, sera présent une chanson que j'ai écrit et qui s'intitule Sabrina.

RC : Nous concevons nos titres d'une manière peu conventionnelle: nous rédigeons nos demos, et nous nous envoyons le brouillon entre membre afin que chacun complète.
Pour Inside Our Hearts et Shelter, j'ai élaboré les instrumentaux et Luis s'est chargé des paroles, et sur d'autres comme Living My Dreams et Nice Times, Luis a produit l'ensemble et j'ai bouclé les morceaux par quelques riffs bien placés, cependant nous fonctionnons toujours par email. De même, lors des répétitions, nous laissons à chaque fois la liberté à n'importe lequel des membres du groupe de changer ou modifier un détail sur les morceaux.

Flavio a annoncé que la prod' finale sera finalisé en aout 2009, est-ce exact ? Comment l'intitulerez-vous ?  


FG : Cela dépend de la façon dont se déroulera notre travail. Pour l'instant, nous répétons beaucoup, et nous sommes en phase d'enregistrement pour le son batterie, après cela, nous nous consacrerons pleinement à la production finale. Pour le titre de l'album, nous n'avons pas de thème précis, donc il s'agira sans doute d'un éponyme. 

LW : Nous sommes encore à la recherche d'un nom d'album, mais ce sera probablement un éponyme. La seule chose dont nous n'avons aucun doute, c'est que ça sonnera rock ! Nous souhaitons que l'album sera terminé au milieu de l'année 2009, comme Flavio l'a annoncé.

Je sais qu'il s'agit d'une question peu bannale: réaliserez-vous un second album après celui-ci ? (rires)

FG : Je désire réaliser bien plus d'albums que les ROLLING STONES, KISS et DEEP PURPLE réunis ! (rires)

RC : Aucun doute ! De plus, le nombre d'enregistrements définissent la personnalité d'un groupe, les objectifs et idéaux. De même, comme un peintre qui par simple inspiration créer une œuvre, nous réagissons de la sorte et ce n'est pas un processus figé.

LW : L'un de nos objectifs est de réaliser une tournée promotion et d'atteindre le plus de personne possible grâce à cela.
De même, je ne serai convaincu que lorsque l'on aura réaliser un minimum de 10 albums ensemble ! (rires)

Pour conclure, pensez-vous que l'Amérique du Sud puisse être la nouvelle région du Hard Melodique et de l'AOR ? (C'est une question d'un RockMeeter (Aorgod) et je souhaiterai connaitre votre avis) 

FG : Depuis les 90's, je ne crois plus en la scène musicale. Aujourd'hui il y a différents types de musique joués à travers le monde, et grâce à internet nous pouvons trouver de bons groupes issus de cultures et pays différents. Les groupes d'Amérique du Sud peuvent avoir un succés seulement s'ils font la promotion de leur musique en dehors de leurs pays d'origine, sinon ils n'obtiendront pas le succès souhaité.

RC : Comme Flavio l'a expliqué, grâce internet, on trouve, en dehors de son propre pays, de bons groupes et chansons.

LW : On retrouve énormément de bons groupes rock en Amérique du Sud. C'est surprenant de constater à quel point ils sont excellents ! Lorsque le public écoute un bon groupe, ils sont aux anges !
Je pense que LE problème est d'ordre social et structurel (musicalement parlant). Nous avons de nombreux problèmes qui nous empêchent de réussir.
Cependant, l'AOR et le Hard Rock ont une armée de fans ici, il suffit d'entrer dans certains pubs pour les apercevoir.

Merci pour ce dernier point et pour cette interview ! J'espère que vous obtiendrez le succès souhaité !

FG : Merci encore d'avoir consacrer du temps pour cet entretien ! Nous te promettons un abum du feu de Dieu ! Merci Beaucoup !

RC : Merci ! Nous allons faire de notre mieux et de tout notre cœur, afin d'atteindre jeunes et anciennes générations fans de rock mélodique !

LW : Vive la France ! Nous espérons vous voir bientôt !

 

Interview de SUPERSTITIOUS, réalisée par messagerie instantanée [Version Française]
Samedi, 17 Janvier

Myspace: www.myspace.com/superstitiouspace 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 710 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • R.I.P. Paul Raymond - Le guitariste / claviériste d'UFO est décédé à l'âge de 73 ans

    Gilles
    que dire.......vraiment une ...

    Lire la suite...

     
  • MIKE TRAMP Stray From The Flock

    FranckAndFurious
    4,5/5 : T(r)ampéré je serai ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Sympathique film, ou plutôt ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    Je vais le prendre , je ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    MetalDen
    Des inédits très moyens, voire ...

    Lire la suite...

     
  • FM - The Italian Job

    MetalDen
    5/5 pour moi - Un vrai plaisir ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    Gilles
    J'ai jamais été un fan de ce ...

    Lire la suite...

     
  • FABIENNE SHINE Dont Tell Me How To Shake It

    Emmanuel Ascher
    Depuis toujours, le rock’n’roll ...

    Lire la suite...

     
  • MÖTLEY CRÜE The Dirt Soundtrack

    FranckAndFurious
    Apparemment Barjozo a du se ...

    Lire la suite...

     
  • ROSS THE BOSS - Interview lors du Magic Tour de Shakin' Street - Toulouse - 21/01/2019

    Gilles
    Merci pour la traduction, génial ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Ha j'avais pas vu l'année...lol ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    MetalDen
    Cool de commenter une chronique ...

    Lire la suite...

     
  • NIVA Magnitude

    Radakka
    Bonjour Messieurs, ou peut ...

    Lire la suite...

     
  • SHAKIN' STREET - Interview Fabienne SHINE - Toulouse - 21/01/2019

    MetalDen
    Merci les gars, vos retours ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus