0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ceux qui me lisent reprendront ce que je disais sur Vices And Virtues de Panic At The Disco sorti en 2011 comme leur troisième album.
Ils liront que cet opus m’avait emballé à la différence des deux premiers. J’y pointais combien le groupe avait réussi à pondre un album pop rock très actuel mais sans sombrer dans la facilité. Je soulignais aussi que la production de Butch Walker n’était sans doute pas étrangère également à la réussite de cet essai. C’est donc tout naturellement que j’accueillis à bras ouvert ce new PATD avec Too Weird To Live, Too Rare To Die. A part le titre à rallonge (que je ne remettrais pas dans cette chronique, fais chier !!!), là aussi on peut dire que le groupe a changé par rapport au précèdent. Le changement c’est maintenant, le changement c’est tout pourri !!! Voilà mon nouveau slogan !!! Et encore, j’ai décidé de ranger les tronçonneuses et autres couteaux de bouchers car à la première écoute j’avais envie de tout dézinguer. Le groupe propose ici quelque chose de pop certes, mais hyper dansant avec des grosses boites à rythmes qui font boum boum derrière et qui du coup gâche tout. Pourtant on décèle parfois la classe d’antan sur certains refrains comme Casual Affair ou bien This Is Gospel et Vegas Lights mais ce ne sont que des bribes. L’impression d’ensemble demeure une musique très électronique qui ferait passer les Sparks pour un orchestre symphonique !!!! Pourtant Butch Walker est toujours aux manettes mais la par contre il n’apporte pas ce petit plus. Je ne suis pas contre l’électro et même des titres un brin dansant mais la faut pas exagérer !!! Même mes boomers s’en sont pris un coup. PATD aurait dû s’en tenir à ce que sait si bien faire des groupes comme The Killers ou Anberlin. Le fait de ne  vouloir jamais reproduire la même chose est louable en soi mais de temps en temps on aimerait un peu plus de linéarité dans la musique d’un groupe. Le prochain sera folklorique et on retrouvera des bourrées Auvergnate et des polyphonies Corses !!!!
Ça c’est que je pensais il y a encore peu de temps concernant le dernier PATD. Et puis finalement, à force d’écouter, on se met à apprécier cet opus. On est même un peu gêné de trouver du plaisir à cet essai qu’on aimerait tant détester car à l’origine il va quand même pas mal à l’encontre de mes gouts primaires. Mais finalement, il est assez court et il se dégage une ambiance qui ne laisse pas indifférent même si parfois on se dit qu’on n’est pas au Macumba et que je n’ai pas la boule à facettes !!!

Pourtant, on se laisse embarquer dans cette univers électro dance par moment très intense pour finalement se dire que ce n’est que de la pop et finalement pas si mal foutue. Alors, voilà c’est la première fois que je fais une chro « le cul ente 2 chaises ». Je vous laisse le ressenti final !!!!


 

             


Tracklist : Line Up :  
01.This Is Gospel
02.Miss Jackson
03.Vegas Lights
04.Girl That Youy Love
05.Nicotine
06.Girls Girls Boys
07.Casual Affair
08.Far Too Young To Die
09.Collar Full
10.The End Of All Things

Brendon Urie (guitares,chant)
Spencer Smith (batterie)
Dallon Weeks (basse)

am


Année:2013
Label:Decaydance
Production:Butch Walker


Discographie :

A Fever You Can't Sweat Out   (2005)
Pretty Odd  (2008)
Live In Chicago  (2008)
Vices And Virtues  (2011)
Too Weird To Live Too Rare To Die  ( 2013)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 


Notes des visiteurs :

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 18582 invités et 4 inscrits en ligne

  • barjozo
  • CaSSouX
  • John MarKus